Forest-l'Abbaye

commune française du département de la Somme

Forest-l'Abbaye
Forest-l'Abbaye
La mairie-école
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Abbeville
Intercommunalité Communauté de communes Ponthieu-Marquenterre
Maire
Mandat
Daniel Wallet
2020-2026
Code postal 80150
Code commune 80331
Démographie
Gentilé Sylvains
Population
municipale
308 hab. (2019 en augmentation de 4,76 % par rapport à 2013)
Densité 93 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 12′ 10″ nord, 1° 49′ 24″ est
Altitude Min. 29 m
Max. 63 m
Superficie 3,3 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Abbeville
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton d'Abbeville-1
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Forest-l'Abbaye
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Forest-l'Abbaye
Géolocalisation sur la carte : Somme
Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Forest-l'Abbaye
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Forest-l'Abbaye

Forest-l'Abbaye est une commune française située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Depuis , la commune fait partie du parc naturel régional Baie de Somme - Picardie maritime.

GéographieModifier

Ce village du Ponthieu est situé à 12 km au nord d'Abbeville, à 18 km de la baie de Somme et à l'orée de la forêt de Crécy.

Forest-l'Abbaye est à proximité de l'ancienne RN 1 (actuelle RD 1001), il est aisément accessible par la sortie   24 de l'autoroute A16.

LocalisationModifier

  Crécy-en-Ponthieu  
Nouvion N Canchy
O    Forest-l'Abbaye    E
S
Lamotte-Buleux

Transports en commun routiersModifier

La localité est desservie par la ligne de bus n°16 (Hesdin - Abbeville) du réseau Trans'80, Hauts-de-France. La société Voyages Dumont effectue le service chaque jour sauf pendant les vacances scolaires, le dimanche et les jours fériés[1].

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Forest-l'Abbaye est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction d'Abbeville, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 73 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[5],[6].

Occupation des solsModifier

 
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (66,4 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (67,4 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (66,4 %), forêts (21,6 %), zones urbanisées (11,2 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (0,8 %)[7].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[8].

ToponymieModifier

Le nom du village est attesté sous la forme Forestis en 797[9].

Du bas latin forestis, du latin foresta, dérivé de fors, « hors », la forêt a d'abord désigné, au Moyen Âge, la partie du domaine qui se trouvait hors de l'espace cultivé. Ensuite, il désignera une vaste étendue couverte d’arbres, une « forêt réservée au roi »[9].

L'abbaye à laquelle il est fait référence est celle des Chartreux d'autrefois[10],[11].

HistoireModifier

Forest-l'Abbaye est brûlée par les Espagnols en août 1635.

En 1656, le village appartient à Claude de Lamiré, chevalier, et en 1700 à M. de Caulaincourt.

En 1753, une chapelle et un chapelain de l'Ordre de Malte aident à la pratique des dévotions[10].

Le village est desservi par un chemin de fer secondaire de 1892 à 1951. Il s'agit des Chemins de fer départementaux de la Somme qui exploitent notamment deux lignes, la ligne Abbeville à Dompierre-sur-Authie qui se raccorde dans le village à la ligne Noyelles à Forest-l'Abbaye[12].

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs[13]
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1945 Gaston Darthois    
1945 1953 Alphonse Lenglet   cordonnier
1953 1953 Albert Maillet   agriculteur
1953 1965 Victor Chivot   maréchal-ferrant
1965 1977 Michel Becquet   cultivateur
1977 2001 Yves Henry   exploitant forestier
mars 2001 2008 Albert Levoir   cultivateur
mars 2008 En cours
(au 10 février 2022[14])
Daniel Wallet   commercial
Réélu pour le mandat 2020-2026[15]

Distinctions et labelsModifier

Équipements et services publicsModifier

EnseignementModifier

À la rentrée 2017, l'école du village est membre du regroupement pédagogique comprenant les écoles de Buigny-Saint-Maclou, Forest-l’Abbaye, Hautvillers-Ouville, Lamotte-Buleux et Le Titre. Elle est placée en zone B pour les vacances scolaires, dans l'académie d'Amiens et la circonscription Ponthieu-Marquenterre, en matière d'inspection départementale[17],[18].

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[19]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[20].

En 2019, la commune comptait 308 habitants[Note 3], en augmentation de 4,76 % par rapport à 2013 (Somme : −0,2 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
388406405403472460472480471
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
458445438461437416401392370
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
386391365321337338390383382
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2013
372356322290307306314316294
2018 2019 - - - - - - -
306308-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[21] puis Insee à partir de 2006[22].)
Histogramme de l'évolution démographique

ÉconomieModifier

L'agriculture reste l'activité dominante de la localité.

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Église de la Nativité-de-la-Vierge de Forest-l'Abbaye : elle est célèbre pour son toit à deux couleurs, elle a été construite à l'aide de quatre matériaux différents (bois, craie, torchis et briques), elle mesure 3,50 mètres de haut pour 15 mètres de long et présente une composition typiquement picarde.
  • Le chêne des chartreux, arbre remarquable, situé en bordure de la forêt de Crécy.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

RéférencesModifier

  1. « Le réseau Trans'80 en ligne ».
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Abbeville », sur insee.fr (consulté le ).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  7. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  8. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  9. a et b  Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, volume 1, p. 331.
  10. a et b Modeste Savoye, instituteur du village, Notice géographique et historique, réalisée en avril 1899, Archives départementales de la Somme, Amiens.
  11. Sur le site officieux de Forest-l'Abbaye.
  12. « L'ancienne voie ferrée », sur le site officieux de Forest-l'Abbaye (consulté le ).
  13. L'écho du canton, communauté de communes du canton de Nouvion, 4e trim. 2000, édit. Norsud S.A. Saleux - 80480.
  14. a et b Vincent Beny, « Daniel Wallet, maire de Forest-l’Abbaye. « Le fleurissement, c’est notre marque de fabrique et nous y tenons » : Maire depuis 2008 mais élu depuis sept mandats, Daniel Wallet fourmille d’idées pour sa commune qui possède quatre fleurs. Une distinction qui fait la fierté de tous », Le Journal d'Abbeville,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  15. Le Courrier picard, édition d'Abbeville, 4 avril 2014, p. 12.
  16. « Le palmarès des villes et villages fleuris », Le Courrier picard édition de l'Oise,‎ .
  17. L'école sur le site du ministère de l'éducation nationale.
  18. A.-M., Courrier picard, « Nouvionnais : les écoliers du Nouvionnais changent de table », .
  19. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  20. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  21. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  22. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.