Ouvrir le menu principal

Festival de films Résistances

Festival de films Résistances
Image illustrative de l’article Festival de films Résistances
Logo du Festival Résistances.

Date de création 1997
Créateur Catherine Dubuisson et Marc Saracino
Édition courante édition 2017
Durée 9 jours
Lieu L'Estive, France
Site web festival-resistances.fr

Le Festival international de films Résistances, appelé plus simplement le Festival Résistances, se déroule à Foix en Ariège (Midi-Pyrénées) début juillet et propose une programmation de plus de 100 films, allant du documentaire à la fiction. Il est un des événements culturels les plus importants de la région.

Fondé en 1997, le festival s'inscrit dans un esprit de résistance à l'image des terres sur lesquels il a grandi. Il s'est donné comme objectif de promouvoir un cinéma engagé, rarement diffusé, et proposer un nouveau regard sur le monde.

Le festival est peu à peu devenu l'un des événements majeurs de la contre-culture cinématographique en France.

Historique et présentationModifier

Le Festival Résistances, a été fondé en 1997 par Catherine Dubuisson et Marc Saracino. Ce festival de cinéma se déroule chaque année au mois de juillet à Foix, après avoir été organisé à Tarascon-sur-Ariège. Il s'inscrit dans un esprit de résistance et s'est donné comme objectif de « promouvoir un cinéma rarement diffusé sur les écrans, pour créer un salutaire étonnement, faire connaître d'autres regards et d'autres cinéastes que ceux du prêt-à-penser habituel ».

Le festival s'inscrit dans une « longue tradition de résistances ». Depuis les Cathares jusqu'aux Guerilleros de la Retirada en passant par la Guerre des Demoiselles, les habitants des montagnes ariégeoises se sont toujours positionnés contre le pouvoir central, la religion officielle, les caporaux de l'Empire ou les maîtres des forges. Mais comment espérer changer la société si les éléments d'analyse et de critique qui fondent l'avenir sont réservés à une élite qui monopolise tous les pouvoirs ? En donnant à voir des documentaires et des fictions sur des thématiques allant à contre-courant des idées reçues, en permettant aux spectateurs de devenir les acteurs de leur propre histoire et non des consommateurs de la société de spectacle, année après année, Résistances construit une utopie libertaire.

Depuis 2007, le festival est organisé par l'association Regard Nomade composée d'un collectif et de comités thématiques participant à la sélection des films projetés. Bien que l'équipe soit essentiellement basée en Ariège, un comité de programmation a vu le jour à Toulouse en 2011. Le fonctionnement participatif est un des points forts du festival. Il offre un véritable sens à l’événement et un esprit de convivialité.

Chaque année, le festival s'oriente autour de quatre grands thèmes soigneusement choisis par le collectif de Résistances en lien avec les problématiques actuelles. Une centaine d'œuvres cinématographiques est alors sélectionnée et discutée au cœur de débats avec les réalisateurs.

Résistances, c'est aussi des événements satellites et des invités. Depuis sa création, le festival accueille des personnalités de la culture, et divers analystes, venus échanger avec le public leur point de vue sur les sujets abordés.

Depuis 2012, l'association redouble ses efforts pour améliorer l'accès du festival et de l'audiovisuel aux personnes en situation de handicap. Ces efforts se concentrent en particulier sur le transport et l'accueil, mais aussi sur une programmation spécifique destinée aux Sourds et malvoyants[1].

Les éditionsModifier

Édition 2019

La 23e édition du festival se tiendra du 5 au 13 juillet autour des thématiques suivantes :

  • Artistes dans la cité
  • Colonialismes en chaîne
  • La terre, c'est cuit ?
  • Nique ta mort !
  • Zoom géographique sur l'Islande

Édition 2018Modifier

La 22e édition du festival aura lieu du 6 au 14 juillet, avec pour thématiques :

  • La mécanique sexiste
  • Paysannerie, champs de lutte
  • La victoire des nantis
  • Fous à délier
  • Zoom géographique sur la Géorgie
  • Le tour d'Europe en 80 courts (ou presque)

Édition 2017Modifier

La 21e édition du festival s'est tenue du 7 au 15 juillet. Elle était articulée autour des thèmes suivants[2] :

  • Reconquête des imaginaires
  • Visages de la violence
  • Habitat subi, habitat choisi
  • La mer à mort
  • Zoom géographique sur l'Algérie

Éditions antérieures[3]Modifier

Évènements autour des projectionsModifier

Un espace est ouvert aux artistes, plasticiens et photographes inspirés par les thématiques du festival.

Invitations des réalisateurs[4]Modifier

Des réalisateurs participent chaque année aux évènements. Depuis sa création, Résistances a attiré des personnalités comme Ken Loach[5], Bertrand Tavernier[5], Hubert Sauper, René Vautier, Raoul Peck, Bernadette Lafont, Yamina Benguigui, Yves Boisset, Coline Serreau, Claire Simon, Chantal Akerman, Ventura Pons, Arnaud et Jean-Marie Larrieu , Alain Guiraudie, Souleymane Cissé, Pierre Schoeller, Michel Leclerc, Robert Guédiguian[6], etc.

Forums publicsModifier

Des personnalités du monde culturel, des historiens, des scientifiques, des économistes, des sociologues… interviennent quotidiennement sur les thèmes du festival. Ces thèmes lèvent généralement des questions de société comme « Cinéma et résistance » en 1997, « Amériques latines » en 1998, « Les utopies » en 2000, « Violence/non violence » en 2001, « Les itinérants » en 2002, « Sexe et pouvoir » en 2003, « Vivre autrement » en 2004, « Le sport opium du peuple » en 2005, « Quelle ville pour demain ? » en 2008, « Connaissez-vous le produit intérieur doux ? » en 2009, « Un élevage éthique des animaux est-il possible ? » en 2010, « Croissance pour tous » en 2011, « Préservation et développement une voie étroite » en 2012, « Roms : Une population européenne victime de ségrégation » en 2013, « Le revenu de base, une voie de sortie de crise » en 2014.

Dimension internationale du festivalModifier

L'évènement est relayé par des médias régionaux ou nationaux comme Arte et France 3 Midi-Pyrénées, France Inter, France Info, France Culture, Sud Radio, TV3, Beur FM, L'humanité ou La Dépêche du Midi mais aussi par des réseaux associatifs comme Voir & Agir, Radio Transparence, Radio Zinzine, TV Bruits, Amnesty International, Ligue des droits de l'Homme, Les Amis de la Terre, ATTAC...

Quelques chiffresModifier

Les chiffres de 2015

  • 11 77 entrées ;
  • 85 séances ;
  • 114 films et 21 réalisateurs invités ;
  • 5 débats publics avec 12 invités ;
  • 8 "café-cinés" en présence de réalisateurs invités ;
  • 38 rencontres avec les cinéastes invités ;
  • 8 concerts ;
  • 104 bénévoles.

Les chiffres de 2014.

  • 12 344 entrées ;
  • 86 séances sur 8 écrans en Ariège ;
  • 114 films et 21 réalisateurs invités ;
  • 5 débats publics avec 12 invités ;
  • 8 "café-cinés" en présence de réalisateurs invités ;
  • 38 rencontres avec les cinéastes invités ;
  • 8 concerts ;
  • 15 associations et 7 commerçants présent sur le village associatif ;
  • 104 bénévoles.

Notes et référencesModifier

  1. « Accessibilité - Festival Résistances - 7 > 15 juillet 2017 Foix Ariège Pyrénées », sur festival-resistances.fr (consulté le 8 mars 2017)
  2. Site cinema-midipyrenees.fr [1]
  3. « Archives - Festival Résistances » (consulté le 12 mars 15)
  4. « Invités - Festival Résistances - 7 > 15 juillet 2017 Foix Ariège Pyrénées », sur festival-resistances.fr (consulté le 8 mars 2017)
  5. a et b Article de Libération du 8 juillet 1997
  6. « Robert Guédiguian : «Tous mes films sont des actes de résistance» », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 8 mars 2017)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier