Ouvrir le menu principal
Nicolas Wadimoff
Naissance
Genève, Suisse
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Profession réalisateur et scénariste
Films notables Spartiates
L'Accord
Aisheen (still Alive in Gaza)

Nicolas Wadimoff est un producteur et réalisateur suisse né en 1964 à Genève.

Sommaire

BiographieModifier

Né en 1964 à Genève, Nicolas Wadimoff a été successivement guitariste dans un groupe de rock, avec lequel il a tourné dans plusieurs pays d’Europe, puis membre fondateur de l'association Etat d'Urgences, collectif chargé de la gestion de l’USINE, un centre culturel alternatif à Genève. Il étudia pendant un an à l’université de Genève.

Après des études de cinéma à Montréal, il tourne en 1990 son premier documentaire « Le Bol », sur une soupe populaire à Genève. Puis, en 1991, « Les Gants d’Or d’Akka», sur un boxeur palestinien d’Israël.

Entre 1992 et 1996, il travaille à la TSR en tant que réalisateur pour différents magazines d'information, dont l’émission Temps Présent. À cette occasion, il tourne en Libye, en Algérie, en Palestine et en Israël, au Yémen, au Rwanda, au Chiapas, etc. En 1996, il réalise son premier long-métrage de fiction, «Clandestins», avec Denis Chouinard, primé à plus de quinze reprises dans les festivals internationaux. En 1999, il réalise le téléfilm «15, rue des Bains», le long-métrage cinéma «Mondialito» en 2000, puis en 2002 le téléfilm «Kadogo, l’enfant-soldat», pour France 2, la RTBF et la TSR. En 2004-2005, Nicolas Wadimoff initie et développe avec Akka Films, le projet « Swiss Palestinian Encounters »: à l’issue d’un atelier documentaire auquel participent de jeunes cinéastes palestiniens, cinq courts-métrages documentaires voient le jour. Les films, présenté sous l’appellation « My Home », sont montrés en première mondiale au Festival Visions du Réel en avril 2005 puis ont sillonné les festivals internationaux. En 2005, il sort L'Accord, un film long-métrage documentaire qui raconte les coulisses de l’Initiative de Genève ; le film est montré en première mondiale au festival de Locarno. En 2006, Nicolas Wadimoff coproduit « Summer 2006 in Palestine » avec le Palestinian Filmaker’s collective, soit une collection de 13 courts-métrages de 3 minutes de cinéastes palestiniens. Dès 2007, tout en développant ses propres projets, Nicolas Wadimoff produit entre autres « 5 minutes from Home » un documentaire de Nahed Awwad, montré en première internationale en compétition au Festival « Visions du Réel » à Nyon, puis le film « Dowaha » (Les Secrets) de Raja Amari, sélectionné au Festival de Venise 2009, et « Fix Me » de Raed Andoni, sélectionné au Festival de Sundance 2010, puis aux Journées de l’ACID à Cannes. En février 2009, aux lendemains de la guerre à Gaza, il tourne le documentaire « Aisheen (still alive in Gaza ) », sélectionné au Forum du Festival de Berlin 2010, où il reçoit le prix du Jury œcuménique, puis en compétition au Festival « Visions du Réel » de Nyon (mention spéciale du Jeune public et prix "Buyens-Chagoll") Hot Docs Toronto, ainsi que dans plus d’une trentaine de festivals internationaux.

En 2011, il réalise « Opération Libertad » sur un scénario écrit avec Jacob Berger. Le film est présenté à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes en mai 2012, puis au Festival de Locarno, avant de sortir dans les salles de cinéma, en Suisse, en République Tchèque et en Espagne notamment. En 2013, il co-réalise avec Juan José Lozano, le documentaire de télévision « Chasseurs de Crimes », présenté en 2014 en première mondiale au Festival International des Droits Humains à Genève (FIFDH).

En 2014, il tourne « Spartiates », un documentaire sur Yvan Sorel, leader charismatique d’un club de MMA (Mixed Martial Arts) dans les quartiers nord de Marseille. Ou comment garder la « tête haute » dans un univers gangréné par la misère et la violence … Présenté en première mondiale en clôture des Rencontres documentaires de Montréal (RIDM) en novembre 2014, le film gagne le prestigieux « Prix de Soleure » lors des Journées cinématographiques de Soleure en janvier 2015. . Le film sort en salles en 2015 et est présenté dans de nombreux festivals.

Entre 2013 et 2015, il tourne « Jean Ziegler, l’optimisme de la volonté», un documentaire autour de la personnalité de Jean Ziegler, à Alger, Berlin et Cuba. Le film est présenté en première mondiale à Locarno en 2016. Il sort en salles en Suisse, Allemagne et Autriche en 2017, puis dans les salles françaises en avril 2018.

Son dernier documentaire « L’Apollon de Gaza», tourné à Gaza, une coproduction entre l’Office national du film canadien (ONF), la RTS et Akka Films a vu sa première se dérouler à Locarno faisant l’ouverture de la Semaine de la Critique. Depuis, il poursuit sa carrière en participant à de très nombreux festivals.

FilmographieModifier

DistinctionsModifier

RéférencesModifier

Lien externeModifier