Festival d'Angoulême 2000

Festival d'Angoulême 2000
27e Festival d'Angoulême
Détails
Dates Du 26 au
Lieu Angoulême, France
Site web www.bdangouleme.com
Résumé
Grand prix Florence Cestac
Alph-Art du meilleur album Ibicus : Tome 2 de Pascal Rabaté
Chronologie

Le 27e Festival international de la bande dessinée d'Angoulême s'est déroulé du 26 au .

PalmarèsModifier

Grand Prix de la Ville d'AngoulêmeModifier

Le grand prix de la ville d'Angoulême a été remis à Florence Cestac.

Prix décernés par le grand juryModifier

Autres prix du festivalModifier

Prix remis dans le cadre du festivalModifier

Mention spéciale : Ethel et Ernest de Briggs, éd. Grasset, Paris

Pays invitéModifier

Québec

Déroulement du festivalModifier

L'exposition Robert Crumb (président du festival), d'excellente tenue, était plus ou moins cachée au public et l'affiche réalisée par Robert Crumb n'a pas servi. Robert Crumb a d'ailleurs été un président fantôme, n'apparaissant réellement que pour donner un concert... pendant la cérémonie de distribution des prix. Autres expositions importantes : l'exposition de l'Association, l'exposition Giraud/Moebius et l'exposition 1h59 organisée autour d'Enki Bilal et d'auteurs de l'ex-Yougoslavie.

AfficheModifier

Robert Crumb a créé une affiche pour le festival mais celle-ci n'a pas été retenue, selon le vœu du conseil municipal d'Angoulême et du FIBD, en raison de son caractère «dérangeant» et de ses allusions sexuelles qui ne permettaient pas de l'exposer au grand public. Le dessin a tout de même servi comme affiche de l'exposition Qui a peur de Robert Crumb ?.
L'affiche officielle du festival, visiblement réalisée en catastrophe, ne contenait aucun dessin : « À la place d’un dessin de Crumb, on a droit à un affreux aplat violet, avec intitulé de l’événement à peine rehaussé par une liste d’auteurs discrètement imprimée en fond » (L'Humanité, édition du ).

JuryModifier

Robert Crumb (président du festival, mais a-t-il présidé le jury ?), Rebecca Manzoni, Thierry Bellefroid, Christophe Le Bel, Gilles Medioni, Yves Poinot, Georges Wolinski

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier