Ouvrir le menu principal

Patrick Jusseaume

auteur de bande dessinée français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jusseaume.
Patrick Jusseaume
Patrick Jusseaume - Bulles en Seyne 2011 - Auteurs - P1170758.jpg
Patrick Jusseaume à la 3e édition de Bulles en Seyne à La Seyne sur Mer (2011).
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
Nationalité
Activité

Patrick Jusseaume, né le à Abidjan et mort le [1], est un dessinateur de bande dessinée français.

Dessinateur réaliste d'abord très inspiré par André Juillard[2], Jusseaume s'est imposé avec sa série maritime Tramp, lancée en 1993 par Glénat[2].

BiographieModifier

Patrick Jusseaume a suivi un cursus universitaire à l'école des Beaux-Arts de Rouen[3]. Il exerce d'abord comme professeur de dessin[4]. Après quelques participations modestes dans le milieu de la bande dessinée, il rencontre le scénariste Daniel Bardet. À partir de 1985, dans Vécu, tous deux publient la série historique Chronique de la maison Le Quéant[4], qui se déroule « entre la France et l'Afrique au milieu du XIXe siècle »[5]. La série connaît en tout sept albums. Le trait de Jusseaume montre la profonde influence qu'exerce sur lui le style d'André Juillard[3]. Peu à peu, Jusseaume affirme sa propre identité graphique ; il emploie « un dessin clair et réaliste », avec le souci du détail[3], « dans la grande tradition de la ligne claire hergéenne ». En parallèle, le dessinateur réalise des illustrations pour Je bouquine et pour adapter Le Portrait de Dorian Gray[5]. En 1991, il confie Chronique de la maison Le Quéant à d'autres illustrateurs. À partir de 1993, Jusseaume publie, avec le scénariste Jean-Charles Kraehn (lui aussi participant à Vécu), Tramp : cette série de bande dessinée maritime, dont l'intrigue s'apparente aux romans policiers[5], se déroule dans les années 1950[3] et compte onze volumes[4]. Le onzième est publié en août 2017[6]. La santé de Jusseaume déclinant, il a passé la main en cours d'album et Kraehn termine le dessin.

Par ailleurs, Jusseaume a participé à un ouvrage collectif consacré à Boris Vian en 1998 et, en 2003, il collabore avec Kraehn et Serge Le Tendre sur Mission Viêtnam, « un carnet de voyage réalisé pour une association humanitaire »[5].

ŒuvreModifier

AlbumsModifier

  1. Le Pain enragé, 1985 (ISBN 2-7234-0577-X)
  2. Les Quarante-Huitards, 1986 (ISBN 2-7234-0654-7)
  3. Les Fils du Chélif, 1987 (ISBN 2-7234-0849-3)
  4. Leïla, 1988 (ISBN 2-7234-0967-8)
  5. Les portes d'Alger, 1989 (ISBN 2-7234-1157-5)
  6. Rubicon, 1991 (ISBN 2-7234-1214-8)
  7. Cœur aventureux, 1997 (ISBN 2-7234-1945-2)
  1. Le Piège, 1993 (ISBN 2-205-04087-1)
  2. Le Bras de fer, 1994 (ISBN 2-205-04094-4)
  3. Le Bateau assassiné, 1996 (ISBN 2-205-04384-6)
  4. Pour Hélène, 1999 (ISBN 2-205-04579-2)
  5. La Route de Pointe-Noire, 2001 (ISBN 2-205-04856-2)
  6. La Piste de Kibangou, 2003 (ISBN 2-205-05203-9)
  7. Escale dans le passé, 2005 (ISBN 2-205-05525-9)
  8. La sale Guerre, 2007 (ISBN 978-2-205-05802-4)
  9. Le Trésor du Tonkin, 2009 (ISBN 978-2-205-06117-8)
  10. Le Cargo maudit, 2012 (ISBN 978-2-205-06512-1)
  11. Avis de tempête, 2017 (ISBN 978-2-205-07318-8)
4. L'Évangile oublié, dessins de Patrick Jusseaume, Denis Falque, Pierre Wachs et Gine, 2001 (ISBN 2-7234-3475-3)
  1. Le Crâne de Cagliostro, dessins de Patrick Jusseaume et Denis Falque, 2009 (ISBN 978-2-7234-6285-3)

Notes et référencesModifier

  1. « Mort du dessinateur Patrick Jusseaume, auteur de la série de BD «Tramp» », sur Libé, (consulté le 25 octobre 2017).
  2. a et b Gaumer 2010, p. 472.
  3. a b c et d Henri Filippini, « Patrick Jusseaume : disparition d’un maître réaliste ! », sur BD Zoom,
  4. a b et c « Décès de Patrick Jusseaume », sur Tout en BD,
  5. a b c et d Olivier Delcroix, « BD: mort de Patrick Jusseaume, grand dessinateur maritime de la série Tramp », Le Figaro,‎
  6. Philippe Tomblaine, « « Tramp T11 : Avis de tempête » par Patrick Jusseaume et Jean-Charles Kraehn », sur BD Zoom,

AnnexesModifier