Fabrice (animateur)

animateur de radio et de télévision et chanteur français

Fabrice
Image illustrative de l’article Fabrice (animateur)
Fabrice en 1978.

Nom de naissance François Nazaire Simon-Bessy
Alias François Fabrice dit l'empereur
Date de naissance (80 ans)
Lieu de naissance Paris (France)
Nationalité Drapeau de la France Française
Langue Français
Émissions Les Quat'z'amis
La Classe
Jeux sans frontières
Radio RTL (1965-2000)
Europe 1
Chaîne Télé-Luxembourg (1977-1982)
Antenne 2 (1978-1981, 1986, 1988-1989)
TMC (1980-1986)
RTL Télévision (1981-1987)TF1 (1983-1984, 1994-2000)
RTL TVI (1987-1991)
M6 (1987)
Canal+ (1985)
FR3 (1987-1994)

Fabrice, né le à Paris dans le XVe arrondissement, est un animateur de radio et de télévision ainsi qu'un chanteur français.

BiographieModifier

GénéralitésModifier

François Simon-Bessy[1], dit François Fabrice[2], fils du comédien René Simon et de l'actrice Simone Simon [3], a été adopté par Maurice Bessy, critique de cinéma et délégué général du Festival de Cannes. François baigne dans le milieu artistique grâce à son père biologique, René Simon, fondateur du Cours Simon, et à son père adoptif, Maurice Bessy, qui cumule les fonctions d’historien et critique de cinéma, de scénariste et de délégué général du Festival de Cannes. À seize ans, il décroche un rôle au cinéma dans Les Jeux dangereux de Pierre Chenal[4].

Après avoir abandonné ses études de droit, il est embauché par Roger Kreicher sur RTL en 1965. En parallèle, au début de sa carrière, il se cherche et sous différents pseudonymes. Il s'essaie à la composition sous le nom de Gary Bellington, et un de ses morceaux est utilisé dans la bande-son du dernier épisode de la série Le Prisonnier[5], et dans les années 1968-1969, il enregistre trois disques de chansons de variété sous le pseudonyme de François Fabrice[6]. Ensuite, il devient une figure emblématique de la radio RTL et de la télévision animant des émissions de jeu de la mi-journée.

Le 12 janvier 1987 naît à Paris 8e arrondissement sa fille Sophie. Au début des années 2000, il prend sa retraite et part vivre en Suisse.[réf. nécessaire]

CarrièreModifier

RTL et Europe 1Modifier

Après ses débuts en 1965 avec une rubrique musicale, Fabrice prend en charge des émissions de jeu de la mi-journée comme La Case Trésor, Les Jeux de Fabrice avec Sophie avec Sophie Garel, en 1970, il présente Hop - Zi - Pop chaque samedi de 20 h 30 à minuit, émission consacrée à la Pop-Music, Casino Parade de 1982 à 1990, RTL Parade de 1990 à 1993, RTL en scène de 1993 à 1995 et La clé des mondes de 1995 à 1998, puis plus tôt dans la matinée Le Cékoidon de 1998 à 1999 et finalement Le Badingo de 1999 à 2000.

Par la suite, il est invité dans l'émission Les Grosses Têtes. D'autre part, il rend célèbre La Valise RTL, jeu qui consiste à appeler au hasard des auditeurs de RTL pour leur faire gagner le montant de la « valise » annoncé précédemment à l'antenne.

En 2000, RTL décide de se passer des services de Fabrice la saison suivante, à l'instar de ceux de Philippe Bouvard. Le , il anime sa dernière émission de la grille d'été sur la station[7],[8].

En 2012, il revient sur les ondes en tant que chroniqueur exceptionnel dans l'émission On va s'gêner, présentée par Laurent Ruquier, sur Europe 1. Le 14 octobre 2014, RTL annonce son retour dans l'équipe des Grosses Têtes de Laurent Ruquier aux côtés de Sophie Garel. Le 10 mai 2021 il revient dans l’émission Les Grosses Têtes de Laurent Ruquier de façon exceptionnelle[9].

TélévisionModifier

En 1977, il succède à Jean-Pierre Cuny comme présentateur sur Télé Luxembourg d'une émission de jeu intitulée Les Incollables (Système D et Passe et Gagne). Son but est de faire découvrir au candidat une année de l'histoire en lui donnant des indices sur des événements proches. Participent également à cette émission Jacques Bergier ainsi que les comédiens et chansonniers Évelyne Grandjean, Michel Dénériaz et Jean Raymond. Intervient également dans l'émission Maître Jacques Chaussard.

En 1978, il anime Les Quat'z'amis, une chronique de l'émission de divertissement pour la jeunesse Récré A2, sur Antenne 2. Entouré des marionnettes Toucancan, Belle Belle et Pousse Moussu, ses acolytes avec lesquels il chante le générique, il propose des jeux ludiques et éducatifs qui portent sur la construction des mots, la musique, ou des expériences amusantes à réaliser à la maison. Devant le succès de l'émission, le générique sort en format 45 tours. Il est remplacé en 1981 par Zabou.

En 1981, il se lance dans le jeu télévisé grand public en présentant Atoukado sur Télé-Luxembourg/RTL Télévision puis RTL-TVI, aux côtés de Sophie Garel, une émission dans laquelle deux candidats s'affrontent sur des questions de culture générale. En 1987, le programme est transféré sur M6 en France sur RTL-TVI en Belgique ; Fabrice arrête de présenter le programme en cours d'année, Georges Beller lui succède.

Il anime, en 1982, un jeu de Bob Jacqmin[Information douteuse] Le Dernier Mot sur Télé-Luxembourg avec Maître Capello comme arbitre, puis en 1983, Les Petits Drôles sur TF1, et en 1984, Variétoscope, également sur TF1.

En 1986, Pascale Breugnot l'invite à rejoindre l'équipe de Sexy Folies sur Antenne 2, où Fabrice présente la rubrique Strip Poker durant laquelle deux couples se voient proposer un questionnaire érotique, et enlèvent un vêtement à chaque bonne réponse.

En 1987, après Atoukado, Fabrice présente La Classe sur FR3, l'émission de divertissement produite par Guy Lux, qui assoit sa notoriété d'animateur populaire sur les écrans[réf. nécessaire]. Il joue avec humour le professeur d'une bande d’« élèves » plutôt agités, qui sont en réalité de jeunes humoristes venus présenter leurs sketchs. Parmi eux se révèlent Jean-Marie Bigard, Pierre Palmade, Michèle Laroque ou encore Élie Kakou. Il présente le programme jusqu'à sa suppression en 1994.

Fabrice anime également de nombreux autres programmes à la télévision : Les Incollables, Trivial Pursuit, Jeux sans frontières sur Antenne 2, ou encore Pour la vie avec Valérie Pascale en 1995, un reality show porté sur le thème du mariage, et Intervilles sur TF1 avec Jean-Pierre Foucault.

En 2000, il présente son dernier programme de la décennie en animant Le Bestophe, toujours sur TF1, avec Bruno Roblès et Mareva Galanter. Il quitte la télévision à la fin de l'été 2000.

Après une longue absence, il fait une apparition plutôt inattendue, le samedi , dans un numéro spécial d’On n'demande qu'à en rire de Laurent Ruquier à 20 h 35, où il fait partie du jury de l'émission. Il y revient pour la deuxième fois le 27 février[réf. nécessaire].

Bilan médiatiqueModifier

Radio (comme animateur ou participant)Modifier

Sur RTLModifier

  • 1965- : Music and news
  • 1970 : Hop - Zi - Pop
  • 1971-1976 : La Case trésor
  • 1976-1982 : Le Bingo
  • 1982-1990 : Casino parade
  • 1990-1993 : RTL parade
  • 1993-1995 : RTL en scène
  • 1995-1996 : La Clé des mondes
  • 1996-1998 : La Petite Famille RTL
  • 1998-1999 : Le Cékoidon
  • 1999-2000 : Le Badingo (dernière émission en tant qu'animateur le 21 juillet 2000)
  • 2000 : émission-hommage animée par Julien Courbet : RTL fête Fabrice
  • 2001-2005 : invité régulier dans Les Grosses Têtes de Philippe Bouvard
  • Depuis 2014 : sociétaire dans Les Grosses Têtes de Laurent Ruquier
  • On refait la télé : invité pour les cent ans de la radio le 5 juin 2021
  • Stop ou encore : invité pour les cinquante ans de l'émission le 6 juin 2021[10]


Sur Europe 1Modifier

  • Invité une premiere fois (en qualité d'invité d'honneur, le 31 janvier 2012) puis chroniqueur dans On va s'gêner de Laurent Ruquier le 12 avril 2012.

Télévision (comme animateur ou participant)Modifier

FilmographieModifier

DiscographieModifier

Fabrice est également chanteur sous le pseudonyme de François Fabrice[2],[13] :

  • 1964 : Je veux brûler mes vingt ans (François Fabrice / François Fabrice - L. Pila) (Pathé / Pathé-Marconi)
  • 1964 : Viens ce soir (François Fabrice)
  • 1964 : Oui, tu l’aimes (François Fabrice / François Fabrice - L. Pila)
  • 1964 : Je me souviens de toi (François Fabrice - R. Starling)
  • 1965 : Si j’étais fou (R. Vincent - F. Simon-Bessy / F. Simon-Bessy) (Pathé / EMI)
  • 1965 : Souviens-toi quand même (F. Simon-Bessy - M. Vendôme)
  • 1965 : Oui, c’était moi (F. Simon-Bessy - G. Bourgeois - J.M. Rivière)
  • 1965 : Je ne veux pas savoir (R. Vincent - C. Daubizit)
  • 1966 : Les garçons sont fous (Think for Yourself) (G. Harrison - F. Gérald) (Pathé / Pathé-Marconi)
  • 1966 : Si tu pouvais me voir (F. Fabrice - J. Arel - F. Gérald)
  • 1966 : Ça fait au moins trois mois (Shapes of Things) (Samwell Smith - R. Mc Carty - A. Salvet) (Pathé / EMI)
  • 1966 : S’il faut chanter (F. Fabrice - J.-C. Petit - Monty - P. Saka)
  • 1979 : Les Quat’z amis
  • 1990 : Roumanie, le soleil se lève à l’est (CBS)

Notes et référencesModifier

  1. « Fabrice », sur Première (consulté le ).
  2. a et b « François Fabrice », sur Encyclopédisque (consulté le ).
  3. « Simone Bessy », sur IMDb (consulté le )
  4. « Fabrice », sur Premiere.fr (consulté le ).
  5. « Gary Bellington : musique, vidéos, statistiques et photos / Last.fm », sur Last.fm (consulté le ).
  6. http://www.fabrice-par-un-auditeur.com/45t.html
  7. « Fabrice à son tour va quitter RTL », sur ladepeche.fr, .
  8. « Pour “rajeunir l'audience”, la station remercie Bouvard et Fabrice », sur liberation.fr.
  9. « VIDÉO - Les Grosses Têtes : Fabrice fait son grand retour dans l'émission ! », sur RTL, .
  10. « Stop ou Encore du 06 juin 2021 », sur RTL, (consulté le ).
  11. « Les Quat' Z'amis », sur planete-jeunesse.com
  12. « Pour la vie », sur toutelatele.com
  13. « François Fabrice », sur Bide et Musique (consulté le ).

AnnexesModifier

DocumentModifier

Liens externesModifier