Ouvrir le menu principal

Fabiola (film, 1949)

film sorti en 1950
Fabiola
Description de cette image, également commentée ci-après
Combat de gladiateurs au IVe siècle
Mosaïque de la Villa Borghèse (320 apr. J.-C.)

Titre original Fabiola
Réalisation Alessandro Blasetti
Scénario Alessandro Blasetti, Mario Chiari et Diego Fabbri d'après le roman Fabiola, ou l'Église des catacombes, du cardinal Nicholas Wiseman (Fabiola or, the Church of the Catacombs, 1854)
Voir fiche technique
Acteurs principaux
Sociétés de production Franco-London-Films
Universalia Film
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Genre Péplum
Drame
Durée 187 minutes
Sortie 1949

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Fabiola est un film franco-italien réalisé par Alessandro Blasetti et sorti en 1949.

Sommaire

SynopsisModifier

 
Martyre de Saint-Sébastien par Pietro della Vecchia (huile sur toile, 1654).

Au IVe siècle, avec le prétexte de participer à des combats de gladiateurs, le jeune Gaulois chrétien Ruhal vient à Rome dans le but de convertir les Romains. Chez le sénateur Fabien Sévère, Ruhal fait la connaissance de la fille de celui-ci, Fabiola, et en tombe amoureux. Mais, durant la nuit, le sénateur est assassiné par des milices qui laissent des indices accusant les chrétiens. Fabiola, bien que suspectant Ruhal, prend sa défense lors de son procès, mais il est condamné à être mis à mort dans l'arène avec les autres chrétiens. Alors que Fabiola obtient sa liberté, Ruhal est sauvé grâce au sacrifice du centurion Sébastien. Fabiola se convertit et rejoint Ruhal dans l'arène. Celui-ci affronte vaillamment ses adversaires en les épargnant selon sa foi chrétienne. Les gladiateurs finissent par suivre son exemple et cessent le combat. C’est alors que l’empereur chrétien Constantin pénètre dans Rome avec ses troupes et instaure la paix en même temps que le christianisme.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

TournageModifier

  • Intérieurs[5]: Cinecittà (Rome)
  • Extérieurs[5] : arènes de Vérone (Italie)
  • Le film a disposé d'un budget de 400 millions de lires, de 50 000 figurants et de 88 décors. Il a nécessité deux ans de préparation et a bénéficié de la participation de célèbres acteurs français et italiens de l'époque.

Autour du filmModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Apparemment prévu pour être projeté en 2 époques (1re, Mirage de Rome et 2e, Le Sang des martyrs), le CNC a donc attribué deux visas au film et a curieusement classé Art et Essai la 1re époque, mais pas la 2e. Toutefois, dans les bases de données cinématographiques, rien n'indique que le film a finalement été exploité en 2 époques. Hal Erickson, dans sa critique publiée sur Allmovie, précise que le film a été distribué en 1951 aux États-Unis dans une version réduite de moitié (96 minutes) jusqu'à ce que certaines séquences soient devenues incompréhensibles.
  2. Voir Note 1.

RéférencesModifier

Liens externesModifier