Dompierre-sur-Authie

commune française du département de la Somme

Dompierre-sur-Authie
Dompierre-sur-Authie
Château du XVIIIe siècle.
Blason de Dompierre-sur-Authie
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Abbeville
Intercommunalité CC Ponthieu-Marquenterre
Maire
Mandat
Olivier Gérard
2020-2026
Code postal 80150
Code commune 80248
Démographie
Population
municipale
410 hab. (2018 en diminution de 2,15 % par rapport à 2013)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 18′ 13″ nord, 1° 55′ 09″ est
Altitude Min. 12 m
Max. 101 m
Superficie 22,73 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Rue
Législatives 3e circonscription de la Somme
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Dompierre-sur-Authie
Géolocalisation sur la carte : Somme
Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Dompierre-sur-Authie
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Dompierre-sur-Authie
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Dompierre-sur-Authie

Dompierre-sur-Authie est une commune française située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

GéographieModifier

DescriptionModifier

Dompierre-sur-Authie est un village rural picard du Ponthieu, jouxtant le bourg de Crécy-en-Ponthieu, situé à 23 km au nord-est d'Abbeville, 21 km au sud-est de Montreuil-sur-Mer et 22 km de la baie d'Authie sur la Manche. La commune, située au nord du département de la Somme, est mimitrophe de celui du Pas-de-Calais.

Domqueur comprend sept écarts ou hameaux[1], dont Rapéchy.

Au nord du territoire, au-delà de Rapechy et de l'Authie, se situe la forêt de Dompierre qui figure à l'inventaire des ZNIEFF (Zones naturelles d'intérêt écologique faunistique et floristique)[1]. Depuis le , la commune fait partie du parc naturel régional Baie de Somme - Picardie maritime.

Dompierre-en-Authie est aisément accessible par les anciennes routes nationales RN 338 (actuelle RD 938 du Crotoy à Albert), RN 28 (actuelle RD 928 de Rouen à Bergues par Abbeville) et RD 39 (actuelle RD 939 du Du Touquet à Arras.

En 2019, la localité est desservie par les lignes de bus du réseau Trans'80, chaque jour de la semaine, sauf le dimanche[2].

Communes limitrophesModifier

HydrographieModifier

 
L'Authie et le Château de la Tour.

Le centre du territoire communal est drainé par le fleuve côtier picard l'Authie et ses zones humides, comprenant des étangs de pêche..

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Dompierre-sur-Authie est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[3],[4],[5]. La commune est en outre hors attraction des villes[6],[7].

Occupation des solsModifier

 
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (86,5 % en 2018), en augmentation par rapport à 1990 (85,1 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (68,2 %), prairies (12,9 %), forêts (10 %), zones agricoles hétérogènes (5,4 %), zones urbanisées (2,1 %), zones humides intérieures (1,5 %)[8].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[9].

ToponymieModifier

La forme latine de Sancti Petri Villa est relevée dès le VIIIe siècle. En 1138, Domnus Petrus est cité (Garin, évêque d'Amiens). Luce II, pape, donne Dom Petrus en 1144. Dompierre est déjà nommé en 1162 par Gautier Tyrel. Une lettre de Charles IX mentionne Dompierre en Ponthieu en 1565[10],[11].

HistoireModifier

AntiquitéModifier

Une ancienne voie romaine, dite chaussée Brunehaut, passe à Dompierre. Le site est riche de vestiges archéologiques[1].

Moyen ÂgeModifier

En 1138, le chevalier Bernard de Bailleul fait entreprendre la construction du château fort et du prieuré[1]. Le prieuré de Dompierre était affilié à l'ordre de Cluny.

Époque moderneModifier

Les restes du donjon, du chemin de ronde et les bretèches témoignent de l'intérêt frontalier de Dompierre, sur la rive de l'Authie, limite, à l'époque de son édification, de la Picardie et de l'Artois[1].

Époque contemporaineModifier

Deuxième République : En 1849, tous les citoyens majeurs de sexe masculin peuvent voter pour la première fois depuis la Révolution française grâce à l'instauration du suffrage universel masculin. Voici la répartition (en nombre) de quelques patronymes des électeurs[Note 2] :

Barbier, 1
Chivot, 4

Vasseur, 2

Le droit de vote des femmes n'est reconnu en France qu'en 1945 et la majorité civile a été abaissée à 18 ans en 1974.

Politique et administrationModifier

 
Salle des fêtes, mairie et ancienne école (fermée en 2019)

.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
    Jean-Baptiste Padieu    
    Eugène Padieu    
Les données manquantes sont à compléter.
juin 1995 juillet 2020[12] Philippe Padieu    
juillet 2020[13] En cours
(au 8 octobre 2020)
Olivier Gérard   Exploitant agricole

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[15].

En 2018, la commune comptait 410 habitants[Note 3], en diminution de 2,15 % par rapport à 2013 (Somme : −0,18 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8001 1811 1711 1021 1211 1011 0631 0711 079
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0391 009963966926907857842794
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
820820774688703645741638650
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
611578559526436404411417412
2018 - - - - - - - -
410--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique
Pyramide des âges en 2007

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (32,6 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (21 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,6 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,4 % d'hommes (0 à 14 ans = 18,1 %, 15 à 29 ans = 14,1 %, 30 à 44 ans = 23,1 %, 45 à 59 ans = 15,1 %, plus de 60 ans = 29,7 %) ;
  • 51,6 % de femmes (0 à 14 ans = 18,4 %, 15 à 29 ans = 12,7 %, 30 à 44 ans = 17,9 %, 45 à 59 ans = 15,6 %, plus de 60 ans = 35,5 %).
Pyramide des âges à Dompierre-sur-Authie en 2007 en pourcentage[18]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90  ans ou +
0,5 
10,1 
75 à 89 ans
14,2 
19,1 
60 à 74 ans
20,8 
15,1 
45 à 59 ans
15,6 
23,1 
30 à 44 ans
17,9 
14,1 
15 à 29 ans
12,7 
18,1 
0 à 14 ans
18,4 
Pyramide des âges du département de la Somme en 2007 en pourcentage[19]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90  ans ou +
1,0 
5,9 
75 à 89 ans
9,1 
12,1 
60 à 74 ans
13,3 
20,6 
45 à 59 ans
20,0 
21,0 
30 à 44 ans
19,8 
20,6 
15 à 29 ans
19,3 
19,5 
0 à 14 ans
17,5 

EnseignementModifier

La commune possède une école relevant de l'académie d'Amiens et de la zone B pour les vacances scolaires.

Cette école était regroupée avec celle de Ponches-Estruval au sein d'un regroupement pédagogique intercommunal. À la rentrée 2019, l'école est fermée. Les élèves se rendent majoritairement à Crécy.

Manifestations culturelles et festivitésModifier

Dompierre fait partie de l'Association des Dompierre-de-France regroupant 23 communes françaises dont le nom comporte Dompierre. Chaque année, une commune différente accueille la fête. Dompierre-sur-Authie n'a jamais accueilli ses cousins Dompierrois et Dompierrais ni pour la fête nationale, ni pour l'assemblée générale[20]. En 2013, la fête nationale a eu lieu le 1er week-end de juillet à Dompierre-les-Ormes en Saône-et-Loire.

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Église Saint-Pierre. L'édifice a été reconstruit sur d'anciennes fondations au XVe siècle et probablement consacré en 1513[1]. Des désordres affectent la structure du chœur, ainsi que les maçonneries, charpentes et couvertures et les vitraux présentent des dégradations. La commune bénéficie en 2020 d'une donation du Loto du patrimoine pour engager un programme de rénovation[21]
  • Chapelle Saint-Pierre (Wadicourt).
  • Deux châteaux privés :
    • Datant du XIe siècle, le premier, féodal, est complété par un manoir en brique dit château de la Tour, élevé en 1627 par Charles de Rambures.
    • Le second, de style Louis XV, est construit en brique et pierre vers 1750[22].
  • Le moulin à eau de Dompierre, édifié au Moyen Âge, a cessé de fonctionner en 1870. En brique, à deux étages, il est situé à proximité du château du XVIIe siècle, il est par ailleurs inscrit au titre des Monuments historiques. En 2010, les propriétaires ont obtenu un label de la Fondation du patrimoine[23].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier

  • Les familles d'Auxy et de Rambures, desquelles sont issus plusieurs anciens seigneurs de la commune :
    • Au XIVe siècle, la seigneurie est confisquée aux de Bailleul en faveur de Thomas de Marigny[1].
    • Charles d'Auxy, Jean d'Auxy, Philippe d'Auxy et Réginald d'Auxy, venant tous de la seigneurie de Dompierre-sur-Authie, combattent et trouvent la mort à la bataille d'Azincourt en 1415[24].
    • André, sire de Rambures, conseiller et chambellan du roi, est seigneur du village au XVIe siècle[1].
  • Roger Noyon (1934-2019), peintre aquarelliste, né à Dompierre où ses parents étaient gérants de la Ruche Picarde[25].

HéraldiqueModifier

  Blason
D'or à trois fasces de gueules ; à l'écusson parti échiqueté d'or et de gueules et d'azur à deux fasces d'argent, brochant sur le tout au premier quartier[26].
Détails
Armes d'André II de Rambures, seigneur de Dompierre au XVe siècle, capitaine au service du roi de France pendant la guerre de Cent Ans et compagnon d'armes de Jeanne d'Arc.
Brisure des armes de la famille de Rambures par un écusson parti à celles d'Auxy et de Marigny.

Création de Jacques Dulphy (projet) et Daniel Juric (dessin) adoptée le .
Alias D'or à trois fasces de gueules.
Armes de la famille de Rambures et ancien blason utilisé par la commune.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

  • « Dompierre-sur-Authie », Ma commune, Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales (consulté le 18 janvier 2021).

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Saisie non exhaustive.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

RéférencesModifier

  1. a b c d e f g et h Panneau d'informations près de l'église.
  2. « Trans80, Abbeville », sur trans80.hautsdefrance.fr.
  3. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 4 avril 2021).
  4. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 4 avril 2021).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 4 avril 2021).
  6. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 4 avril 2021).
  7. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 4 avril 2021).
  8. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 22 mai 2021)
  9. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 22 mai 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  10. Dictionnaire topographique du département de la Somme, Jacques Garnier, tome 1, p.297, Archives départementales de la Somme.
  11. Lire en ligne sur le site des Archives départementales de la Somme, vue 153/269.
  12. « Une première liste s’annonce à Dompierre-sur-Authie », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne, consulté le 18 janvier 2021) « Philippe Padieu, maire de Dompierre-sur-Authie depuis 1995, l’a annoncé à l’occasion de la présentation de ses vœux : il ne sera pas candidat aux élections municipales de mars. Ni en tête de liste, ni dans une liste ».
  13. « Liste des élus de la Somme » [ods], Listes des élus, Préfecture de la Somme, (consulté le 11 janvier 2021).
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  18. « Évolution et structure de la population à Dompierre-sur-Authie en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 5 février 2011).
  19. « Résultats du recensement de la population de la Somme en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 5 février 2011).
  20. Site des Dompierre de France
  21. Johann Rauch, « Dompierre-sur-Authie : la municipalité remporte le gros lot pour l'église : La Mission Stéphane-Bern avec la Fondation du Patrimoine et la Française des jeux allouent 200 000 euros à la sauvegarde de l'église Saint-Pierre », Le Journal d'Abbeville,‎ (lire en ligne, consulté le 18 janvier 2021).
  22. Office de tourisme de Crécy.
  23. Le moulin récompensé pour sa restauration, Le Courrier picard, édition Picardie maritime, 27 juillet 2015, p. 2.
  24. « Azincourt 1415 : d'où venaient les chevaliers français morts à la bataille ? ».
  25. « Roger Noyon, l'artiste-peintre de Quend, s'est éteint », Courrier picard,‎ , p. 15 (lire en ligne).
  26. « 80248 Dompierre-sur-Authie (Somme) », sur armorialdefrance.fr (consulté le 8 septembre 2020).