Ouvrir le menu principal

Domaize

commune française du département du Puy-de-Dôme

Domaize
Domaize
Blason de Domaize
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Arrondissement Ambert
Canton Les Monts du Livradois
Intercommunalité Communauté de communes Ambert Livradois Forez
Maire
Mandat
Christelle Groisne
2014-2020
Code postal 63520
Code commune 63136
Démographie
Population
municipale
389 hab. (2016 en augmentation de 1,57 % par rapport à 2011)
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 41′ 19″ nord, 3° 32′ 12″ est
Altitude Min. 336 m
Max. 702 m
Superficie 14,60 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte administrative du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Domaize

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

Voir sur la carte topographique du Puy-de-Dôme
City locator 14.svg
Domaize

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Domaize

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Domaize

Domaize (/dɔ.mɛz/) est une commune française, située dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne-Rhône-Alpes. Ses habitants sont appelés les Domaiziens.

La commune est essentiellement rurale et composée de terres agricoles. La commune est aussi connue pour avoir hébergé en 1995 une partie de l'équipe de tournage du film Le Garçu de Maurice Pialat, avec Gérard Depardieu. Plusieurs scènes du film se déroulent d'ailleurs sur la place du bourg. De nombreux enfants du pays apparaissent d'ailleurs comme figurants dans le film, dont Jehan Fed, actuel conseiller municipal de la commune de Trézioux.

Sommaire

GéographieModifier

LocalisationModifier

Lieux-dits : Arcis, Biez, Boucheteil, la Bouchie, le Bourg, la Bruyère, la Recoule, Chabrolhes, le Champ, Charguelon, le Cheix, la Côte, la Courtiallasse, la Fond, Forest, le Fraisse, les Gérys, la Gonnerie, les Gouttes, le Grun, Martin, le Mas, le Mayet, les Montlières, le Moulin Neuf (à cheval sur la commune de Saint-Flour), les Palles, Peyraud, chez Poulon, la Pradelle, les Pradets, Puissochet, le Feder, le Rochadet, la Roche, le Rouchat, le Roussel, les Sittes, Térolle, Vacher, la Vigne, Voilhes, Voissières.

La commune de Domaize est adhérente de la communauté de communes du Pays de Cunlhat.

Six communes sont limitrophes[1] :

HydrographieModifier

Cours d'eau : la Dore et son affluent le Miodet, sur le cours duquel a été un barrage de retenue, juste avant sa jonction avec la Dore.

TransportsModifier

La commune n'est traversée que par des routes départementales de faible importance. Elle est notamment reliée par la route départementale 65 reliant Saint-Dier-d'Auvergne au sud-ouest à Cunlhat au sud, la RD 259 vers Tours-sur-Meymont à l'est et la RD 304 vers Saint-Flour et Sauviat au nord et Ceilloux au sud[1].

ToponymieModifier

Le nom Domaize tire sa provenance de l'auvergnat Doa Meïzou, qui signifie Deux Maisons[2].

HistoireModifier

La première apparition du nom Domaize remonte aux archives paroissiales du XIXe siècle. À cette époque, la commune de Domaize est un foyer de peuplement important du canton de Courpière. Les vestiges d'une motte castrale au lieu-dit des Feder témoigne de la présence d'habitations sédentaires au cours du Moyen Âge. La datation de la motte permet de supposer une construction postérieure au XIe siècle. Par la suite, un nouveau château est construit dans l'emplacement du bourg actuel. Le bâtiment qui subsiste encore aujourd'hui est maintenant une résidence privée. Il a hébergé le châtelain local et sa famille jusqu'au XIXe siècle. Le bourg, tel qu'il existe encore actuellement a été la principale zone habitée de la commune jusqu'au XVIIe siècle. L'existence de rivalités familiales avec le canton limitrophe de Ceilloux, laisse supposer un passé belliqueux entre ces deux communes. La présence de restes de murs fortifiés et d'une tour de garde au lieu-dit Peyraud témoignent de ce passé.

Robert de Maymont est dit seigneur de Domaize. Il est le fils de Robert de Velay (vers 1142-1222/1234), seigneur d'Olliergues (Puy-de-Dôme) et châtelain de Maymont (Olliergues) et d'Iseult d'Olliergues.

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001   Gérard Grenier    
mars 2014 En cours
(au 9 avril 2014)
Christelle Groisne[3]    

Rattachements administratifs et électorauxModifier

Les limites territoriales des cinq arrondissements du Puy-de-Dôme ont été modifiées afin que chaque nouvel établissement public de coopération intercommunale à fiscalité propre soit rattaché à un seul arrondissement au [4]. La communauté de communes Ambert Livradois Forez à laquelle appartient la commune est rattachée à l'arrondissement d'Ambert ; ainsi, Domaize est passée le de l'arrondissement de Clermont-Ferrand à celui d'Ambert[5].

Politique et administrationModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[7].

En 2016, la commune comptait 389 habitants[Note 1], en augmentation de 1,57 % par rapport à 2011 (Puy-de-Dôme : +2,4 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 3001 3001 4851 6251 6371 6711 5731 5481 551
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 4701 3771 3431 3151 2481 2821 2881 2191 086
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 025972908744678696661564468
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
409355282286298322336382387
2016 - - - - - - - -
389--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

EnseignementModifier

Domaize dépend de l'académie de Clermont-Ferrand. Elle gère une école élémentaire publique de trente élèves[10].

Hors dérogations à la carte scolaire, les collégiens se rendent à Saint-Dier-d'Auvergne[11] et les lycéens à Thiers, au lycée Montdory pour les filières générales et STMG ou au lycée Jean-Zay pour la filière STI2D[12].

Manifestations culturelles et festivitésModifier

  • Depuis 2003, le festival de Domaize, mettant en avant la scène électronique, est organisé par l'association DoMaisEnCorps chaque dernier samedi de juillet avec des invités prestigieux en tête d'affiche tels que Wax Tailor (2007), DJ Krush (2008), Puppetmastaz (2009), DJ Shadow (2010) ou encore Shaka Ponk (2011). Le festival s'est arrêté en 2014 à la suite d'une tempête qui a contraint l'association organisatrice du festival à annuler au dernier moment la représentation prévue. Mise à mal par le manque à gagner de l'année 2014, l'association a cessé son activité en 2015. Le président Norman Dinoja a par ailleurs déclaré : « l'association n'est pas morte définitivement, nous ne désespérons pas de reprendre nos activités d'ici un ou deux ans, avec néanmoins une programmation un peu différente, plus orientée vers la musique électronique. » Pour l'instant, l'organisation de rave parties n'est pas à exclure selon l'ancien vice-président Nicolas Dubert.[réf. nécessaire]

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Patrimoine religieuxModifier

  • Église Saint-Loup,
  • Croix de Guillemy,
  • Croix de pierre,
  • Croix Trois-Fourchoux.

Patrimoine civilModifier

  • Château de Domaize (XVIe et XVIIe siècles, propriété privée de la famille Feder, issue de la grande bourgeoisie locale[réf. nécessaire]).
    Inscription sur l'Inventaire supplémentaire des monuments historiques le .
  • Pont de La Recoule sur le ruisseau de Mende.

Patrimoine naturelModifier

HéraldiqueModifier

ArchivesModifier

  • Registres paroissiaux et d'état civil depuis :
  • Délibérations municipales depuis 1848

DiversModifier

  • Domaize est une commune où l'élevage équin est très répandu. De nombreux étalons reproducteurs reconnus appartiennent aux éleveurs locaux dont le fameux Dinoja, rare Akhal-Teke présent en Auvergne.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. a et b Carte de Domaize sur Géoportail.
  2. Pierre Bonnaud, Grammaire générale de l'auvergnat à l'usage des arvernisants, Chamalières, CTA, (ISSN 0398-9488).
  3. « Liste des Maires du Puy-de-Dôme » [PDF], Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le 23 juin 2014).
  4. « Modification des limites territoriales des arrondissements du Puy-de-Dôme au  », sur puy-de-dome.gouv.fr, Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le 19 mars 2017).
  5. Préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes, « Arrêté no 16-536 du 21 décembre 2016 portant sur les modifications des limites territoriales des cinq arrondissements du Puy-de-Dôme » [PDF], Recueil des actes administratifs no 63-2016-065, sur puy-de-dome.gouv.fr, Préfecture du Puy-de-Dôme, (consulté le 19 mars 2017), p. 211-214.
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. « École élémentaire publique », Ministère de l'Éducation nationale (consulté le 26 novembre 2015).
  11. « SECTORISATION - DEPARTEMENT du PUY-DE-DÔME » [PDF], Direction des services départementaux de l'Éducation nationale du Puy-de-Dôme, (consulté le 21 août 2016).
  12. « Sectorisation des lycées - Département du Puy-de-Dôme » [PDF], Direction des services départementaux de l'Éducation nationale du Puy-de-Dôme, (consulté le 21 août 2016).