Wax Tailor

musicien français
Wax Tailor
Description de l'image 06 - WT - Sitting portrait - Shadow session (by Ronan SIRI).jpg.
Informations générales
Nom de naissance Jean-Christophe Le Saoût
Naissance (46 ans)
Vernon (France)
Activité principale compositeur, DJ, producteur de musique, manager
Genre musical Trip hop, hip-hop, downtempo
Années actives Depuis 1992
Labels Lab'oratoire
Site officiel www.waxtailor.com

Wax Tailor, de son vrai nom Jean-Christophe Le Saoût (né le à Vernon en Normandie), est un auteur, compositeur, producteur de musique et manager français de musique.

Il sort son premier album, Tales of the Forgotten Melodies, en mars 2005 après deux EP dont le genre mélange le trip hop, le hip-hop ou bien encore le downtempo. Ses principales influences musicales sont la musique noire américaine et la pop des années 1960.

BiographieModifier

La première apparition discographique de Wax Tailor remonte à 1993 sur la compilation Yvelive 2 (Le Cry) au côté du groupe NSA de Mantes-la-Jolie. Fondateur du groupe La Formule dans les années 1990, animateur sur radio Droit de Cité à Mantes-la-Jolie[1], Jean Christophe Le Saoût lance son label Lab'Oratoire en 1998 et produit La Formule ainsi que d'autres projets (Breakbeats Breaking the wave, Breathing Under Water…). Dès 1994 en parallèle de La Formule il travaille sur plusieurs projets allant du trip hop au breakbeat.

En 2000, il lance le projet Breathing under water en collaboration avec, entre autres, Looptroop, groupe suédois dont il a monté la première tournée française en 2001. C'est la période où il semble se détacher du rap français.

Il commence à travailler sur son projet Wax Tailor (« Tailleur de cire ») en 2002[2],[3], et sort en 2004 un premier EP qu'il qualifie de hip-hop orchestral[4].

En 2005, il sort l'album Tales of the Forgotten Melodies[2] qui trouve rapidement une audience[4] qui va bien au-delà du public spécialisé. S'ensuit une longue tournée en France mais aussi un peu partout dans le monde où l'album reçoit de très bons échos, notamment aux États-Unis[4] ou l'album sort dans la foulée.

En 2007, Wax Tailor revient avec un second album Hope & Sorrow qui confirme son identité sonore et fait de lui l'un des artistes phares de la scène electro-hip-hop internationale.

En France, il est nommé aux Victoires de la musique en 2008 dans la catégorie « meilleur album de musique électronique » et il est récompensé aux États-Unis d'un « Indie Music award ». Après une longue tournée mondiale de 200 dates il enregistre en 2008 le titre Seize the day pour la bande originale du film Paris de Cédric Klapisch et remixe ASA et Nina Simone pour le label américain Verve.

À l’été 2009, Wax Tailor réapparait avec le titre Say Yes dont il coréalise le clip avec Tenas. C’est le premier extrait de son nouvel album In the Mood for Life qui sort le qui a pour invités Charlie Winston, Charlotte Savary, Sara Genn, Dionne Charles, A State Of Mind, Mattic, Ali Harter et Speech Defect.

Il entame une nouvelle tournée internationale d'une cinquantaine de dates à l'automne 2009, d'abord aux États-Unis début , puis en Europe.

En mars 2010 alors qu'il est à nouveau nommé pour l'« album de l'année » aux Victoires de la musique, il reprend une nouvelle tournée à succès dont deux dates à L'Olympia, puis dans des festivals d'été (Glastonbury, Solidays, Montreal Jazz, jazz Montreux, Dour, Francofolies, Musilac, Arènes de Nîmes…). À l'automne 2010 après avoir sillonné l'Europe, l'Amérique du Nord, l'Amérique du Sud et l'Asie, il termine sa tournée In the Mood for Live avec des dates en Suisse, en Allemagne en Europe de l'Est, Russie, Grèce et une tournée en Angleterre. En novembre, il donne quatre dates exceptionnelles lors de la tournée Wax Tailor & The Mayfly Symphony Orchestra, accompagné par l'orchestre symphonique de l'Opéra de Rouen.

En 2011, après une tournée à travers l'Inde et le Népal et une date au Mexique, il se consacre à l'enregistrement d'un nouvel album.

En 2012, après un an et demi de travail, Wax Tailor sort Heart Stop, un premier single extrait de l'album Dusty Rainbow from the Dark[2] qui sort le accompagné d'une grande tournée en Amérique du Nord et en Europe.

En 2013, après une troisième nomination pour le « Meilleur Album Musique Électronique » aux Victoires de la musique, il reprend la route pour une tournée aux États-Unis, puis en Europe de l'Est avant d'afficher complet pour deux concerts supplémentaires à l'Olympia. La tournée se poursuit au Brésil puis en Asie avant une grande tournée des Festivals d'été ou il joue notamment devant 60 000 personnes en concert évènement sur la grande scène du « Montreal Jazz Festival »[réf. souhaitée], devant 50 000 personnes sur la scène de Solidays[5] mais aussi à Garorock, Dour, Sziget et bien d'autres[6]. La tournée Dusty Rainbow Experience se conclut à l'automne avec une troisième tournée aux États-Unis sur le même album puis l'Europe de l'Est, la Turquie, la Grèce et L'Italie. En décembre il se voit remettre à l'Olympia le « Grand Prix des Musiques Électroniques ».

En 2014, après une tournée au Brésil aux côtés de Macy Gray, il se produit en formation symphonique, « Wax Tailor & The Phonovisions Symphonic Orchestra », accompagné sur scène par près d'une quarantaine de musiciens, dix-sept choristes et des invités[7],[8],[9]. En , il joue trois soirs de suite cette création avec l'Orchestre National de Colombie pour la réouverture du Théâtre national de Bogota[réf. souhaitée]. Le , cette création panorama[Quoi ?] sort sous deux formats (Digibook 2CD/DVD et coffret vinyl 4LP).

En 2015, il profite d'une tournée de 6 semaines aux États-Unis pour réaliser In Wax We Trust un film documentaire sur les disquaires indépendants aux États-Unis.

En , Wax Tailor est de retour avec un cinquième opus By Any Beats Necessary imaginé sur la route de sa dernière tournée aux États-Unis[réf. souhaitée]. Il y a sur cet album Ghostface Killah (Wu Tang Clan), Tricky, Lee Fields, Token, R.A The Rugged man, A-F-R-O, Charlotte Savary, Sara Genn, Mattic, Raashan Ahmad et Idil (Marie Plassard).

Le , à la suite de la sortie de By Any Beats Necessary et une tournée internationale de plusieurs mois, Wax Tailor revient avec l'album By Any Remixes Necessary, composé de remixes de son album précédent par des producteurs du monde entier (Ollie Teeba (The Herbaliser), J-Zones (The Du-Rites), ProleteRn Soul Square, The Geek x Vrv, Poldoore, Kognitif, Fatbabs, Madwreck, Benji Blow, Le Parasite).

Après avoir introduit en 2009 le tout premier Vinyl - CD hybrid et dirigé en 2016 In Wax We Trust, un documentaire sur les disquaires indépendants aux États-Unis, Wax Tailor présente[Quand ?] avec By Any Remixes Necessary le tout premier vinyle connecté au monde[Lequel ?], équipé d'une puce NFC.

En , Wax Tailor sort The Shadow Of Their Suns, son sixième album studio, sur lequel on[Qui ?] retrouve de nombreux invités (Mark Lanegan , Del the Funky Homosapien (Gorillaz), D Smoke (en), Gil Scott-Heron, Rosemary Standley (Mortiarty), Mr. Lif, Adeline, Yugen Blakrok). Les clips de ce nouvel album, notamment Misery (ft. Rosemary Standley) et Just A Candle (ft. Mark Lanegan), sont selectionnés et remportent des prix dans des festivals internationaux (SXSW, NYC, Los Angeles, Rome, Cannes)[réf. nécessaire]. Wax Tailor annonce également pour l'occasion une nouvelle tournée internationale qui débutera en France[réf. nécessaire].

DiscographieModifier

Albums studioModifier

LiveModifier

EPModifier

ClassementsModifier

Classement des albums
Année Album Meilleure position en   France[11] Certification
2005 Tales of the Forgotten Melodies 150
2007 Hope and Sorrow 31 Gold
2009 In the Mood for Life 9 Gold
2012 Dusty Rainbow from the Dark 8 Gold
2016 By Any Beats Necessary NC
2017 By Any Remixes Necessary NC
2021 The Shadow of Their Suns
Classement albums live
Année Album Meilleure position en   France[11] Certification
2010 Live 2010 à l'Olympia 62
2014 Phonovisions Symphonic Orchestra NC
Classement EPs et singles
Année Album Meilleure position en   France[11] Certification Album
2007 Positively Inclined / The Way We Lived (EP) 78 Hope and Sorrow
2008 We Be / There Is Danger (EP) 78
2009 Say Yes (feat. ASM) 30 In the Mood for Life
This Train / Leave It (EP) 25 In the Mood for Life
2012 Heart Stop 81 Dusty Rainbow From the Dark

Références culturellesModifier

L'œuvre de Wax Tailor est emplie d'extraits sonores[1],[3], parmi lesquels :

  • We have lost the way : le dialogue provient du discours final du film Le Dictateur de Charlie Chaplin.
  • The Games you play : la première phrase d'introduction est issue du long métrage Faces, réalisé en 1968 par John Cassavetes.

Me me me me me, don't you ever get tired of thinking about your dull greedy self? est issue du film Comme un torrent de Vincente Minnelli

  • Our dance : What they were building, no-one could say issu du film Dr. Strangelove (VF: Dr. Folamour) de Stanley Kubrick
  • Que Sera : A record of the delightful piece they're going to play this evening et Que sera, sera. Whatever will be, will be issus du film L'Homme qui en savait trop (film, 1956) de Alfred Hitchcock. Can it be true ? It must be true. No doubt ; Life is going on as normally as ever ; But suddenly, something seems to have happened ; Everybody seems to be staringin one direction ; People seem to be frightened, even terrified ; I want everybody to understand this ; Well, I have the key in my hand, all I have to find is the lock issus du film To be or not to be (VF: Jeux dangereux) de Ernst Lubitsch. Now listen to me, all of you ! issu du film West Side Story.

I think you know the rules of our game issu du film Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe sans jamais oser le demander de Woody Allen

  • I don't know : You know, somtimes we're not prepared for adversity, when it happens sometimes we're caught short; we don't know exactlly how to handle it... Sometimes we don't know issu des paroles d’'Adversity Strikes' de Atoms Family[12]

I asked you a question ! I heard your question de Vol au-dessus d'un nid de coucou réalisé par Miloš Forman, avec Jack Nicholson

  • How I feel : I'm not just talking about one person, I'm talking about everybody ! est également un extrait de Vol au-dessus d'un nid de coucou. La partie chantée est un extrait de Feeling Good interprété par Nina Simone.
  • Ungodly Fruit : "We're just like other people. We love to sing, we love to dance. We admire beautiful women. We are human. And sometimes, very human" est une réplique du professeur Siletski à Maria Tura, dans le film To be or not to be d'Ernts Lubitsch. Perhaps those who may be among us for the first time, may be wondering what is going to happen now, it is of course necessary for the minds and the souls of us all est issu de L'homme qui en savait trop (film, 1934) de Alfred Hitchcock.
  • Hypnosis Theme : Now, count backward from ten - ten, nine, eight, seven, six...five...four... - what comes after four? - two... est issu du film Les Évadés de la planète des singes de Don Taylor.

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b « "Wax Tailor", sampling star », sur Le Point.fr, (consulté le )
  2. a b et c Louis Lepron, « Les secrets de fabrication du hip-hop rétro de Wax Tailor », sur Rue89, (consulté le )
  3. a et b Article et interview : « Interview du musicien multicasquettes Wax Tailor », sur Magazine Avantages (consulté le )
  4. a b et c Interview : Mathilde Cesbron, « Wax Tailor : «J'aurais horreur d'être David Guetta» », sur Le Figaro, (consulté le )
  5. « Festival: Solidays fête 15 ans de militantisme avec 80 concerts éclectiques », sur Le Point.fr, (consulté le )
  6. « Wax Tailor champion des festivals », sur leparisien.fr, (consulté le )
  7. Thomas Mahler, « Wax Tailor, sans frontières »  , sur Le Point.fr, (consulté le )
  8. « Wax Tailor symphonique », sur RFI Musique (consulté le )
  9. [audio] « Wax Tailor - RFI », sur rfi.fr, (consulté le )
  10. « In the Mood for Life - Les Inrocks », sur Les Inrocks (consulté le )
  11. a b et c LesCharts.com: Wax Tailor discography
  12. http://www.tsrocks.com/a/atoms_family_texts/adversity_strikes.html