Diocèse de Blois

diocèse catholique en France

Diocèse de Blois
(la) Dioecesis Blesensis
Image illustrative de l’article Diocèse de Blois
La cathédrale Saint-Louis de Blois.
Pays France
Église catholique
Rite liturgique romain
Type de juridiction diocèse
Création 1697
Affiliation Église catholique en France
Province ecclésiastique Tours
Siège Blois
Diocèses suffragants aucun
Conférence des évêques Conférence des évêques de France
Titulaire actuel Jean-Pierre Batut
Langue(s) liturgique(s) français
Calendrier grégorien
Territoire Loir-et-Cher
Population totale 318 000
Site web http://www.catholique-blois.net/
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Le diocèse de Blois (en latin : Dioecesis Blesensis) est un diocèse de l'Église catholique en France. Érigé en 1697, il est supprimé en 1801. Rétabli dès 1822, il couvre le département de Loir-et-Cher. Depuis 2002, il est suffragant de l'archidiocèse métropolitain de Tours. Jean-Pierre Batut en est l'évêque depuis le [1].

HistoireModifier

Le diocèse est érigé dès le , par le pape Innocent XII. Sous l'Ancien Régime, son territoire correspondait à la partie méridionale du diocèse de Chartres, qui fut soustraite au diocèse de Chartres en 1697. Son territoire était alors subdivisé en trois archidiaconés : archidiaconé de Blois, archidiaconé de Vendôme et archidiaconé de Dunois, qui lui-même était subdivisé en deux doyennés : doyenné du Perche et doyenné de Beauce.

 
Plan de l'évêché de Blois en 1706

En novembre 2022, le prêtre Pierre Cabarat, curé des paroisses de Vendôme, est suspendu de son ministère soupçonné d'abus sexuels sur mineur[2].

ÉvêquesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (it) Salle de presse du Saint-Siège, « Rinunce e nomine », sur press.vatican.va, (consulté le )
  2. Marguerite de Lasa, « Diocèse de Blois : un prêtre soupçonné d’agression sexuelle suspendu », La Croix,‎ (lire en ligne)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Jules Gallerand, L'érection de l'évêché de Blois (1697), Revue d'histoire de l'Église de France, 1956, tome 42, pp. 175-228 (lire en ligne)

Article connexeModifier

Liens externesModifier