Archidiocèse de Bourges

circonscription catholique française

L’archidiocèse de Bourges (en latin : Archidioecesis Bituricensis) est un archidiocèse de l'Église catholique en France.

Archidiocèse de Bourges
(la) Archidioecesis Bituricensis
La cathédrale Saint-Étienne de Bourges
La cathédrale Saint-Étienne de Bourges
Informations générales
Pays France
Affiliation Église catholique en France
Archevêque Jérôme Beau
Langue(s) liturgique(s) français
Superficie 14 210 km2
Création du diocèse IIIe siècle
Élévation au rang d'archidiocèse IIIe siècle
Patron saint Ursin
Province ecclésiastique Tours
Diocèses suffragants Aucun
Site web site officiel
Statistiques
Population 532 250 hab. (2020)
Population catholique 499 660 fidèles (2020)
Pourcentage de catholiques 93,9 %
Nombre de paroisses 58
Nombre de prêtres 91
Nombre de diacres 20
Nombre de religieux 58
Nombre de religieuses 131
Image illustrative de l’article Archidiocèse de Bourges
Localisation du diocèse
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Histoire

modifier
 
Le clergé du diocèse de Bourges nomme ses députés aux états généraux, Bourges, . Archives nationales de France.

Il a été érigé dès le IIIe siècle.

Les archevêques de Bourges utilisent, en concurrence avec les sièges d'Auch et de Bordeaux, le titre de primat ou de patriarche d'Aquitaine ou des Aquitaines depuis le VIIe siècle. Depuis le XIXe siècle, le titre utilisé est celui de primat des Aquitaines[1].

Durant la Révolution, en 1790, le département de l'Indre en fut détaché pour former le diocèse de l'Indre dont le siège était à Châteauroux. Ce diocèse fut supprimé au concordat de 1801 et le département de l'Indre retrouva l'archidiocèse de Bourges.

Diocèses suffragants médiévaux

modifier

L'archevêché de Bourges comptait depuis l'époque de sa création sept diocèses suffragants : Albi, Cahors, Clermont, Limoges, Mende, Le Puy et Rodez.

Le nombre de suffragants de l'archidiocèse de Bourges fut porté à onze en 1317 lors de la création des diocèses de Castres, Saint-Flour, Tulle et Vabres par démembrement d'Albi, Clermont, Limoges et Rodez respectivement.

Par la bulle Triumphans Pastor Æternus du , le pape Innocent XI érigea l'évêché d'Albi en archevêché métropolitain avec pour diocèses suffragants ceux de Cahors, Castres, Mende, Rodez et Vabres. Dès lors, l'archidiocèse de Bourges eut pour seuls diocèses suffragants ceux de Clermont, Limoges, Le Puy, Saint-Flour et Tulle. Ce découpage demeura inchangé jusqu'à la Révolution française.

Les archevêques de Bourges

modifier

Évêques originaires de l’archidiocèse de Bourges

modifier

Notes et références

modifier

Annexes

modifier

Bibliographie

modifier
  • Hugues Du Tems, « Bourges », dans Le Clergé de France, ou Tableau historique et chronologique des archevêques, évêques, abbés, abbesses et chefs des chapitres principaux du royaume, depuis la fondation des églises jusqu'à nos jours, t. 3, Paris, Chez Brunet, (lire en ligne), p. 1-120
  • Hugues Du Tems, « Pièces justificatives. Histoires de Bourges et de ses suffragants », dans Le Clergé de France, ou Tableau historique et chronologique des archevêques, évêques, abbés, abbesses et chefs des chapitres principaux du royaume, depuis la fondation des églises jusqu'à nos jours, t. 3, Paris, Chez Brunet, (lire en ligne), p. 87-112
  • Alfred Leroux, « La primatie de Bourges », dans Annales du Midi, 1895, 7e année, no 26, p. 141-154 (lire en ligne)

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier