Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Frigo.
Dario Frigo
Tour de france 2005 10th stage mpk 04.jpg
Dario Frigo lors de la 10e étape du Tour de France 2005
Informations
Naissance
Nationalité
Équipes professionnelles
09.1995-12.1995Mercatone Uno-Saeco (stagiaire)
1996-1997Saeco-Estro
1998-1999Saeco-Cannondale
2000-2001Fassa Bortolo
2002Tacconi Sport
2003-2005Fassa Bortolo
Principales victoires
1 championnat
MaillotItalia.svg Champion d'Italie du contre-la-montre 2002
3 courses à étapes
Paris-Nice 2001
Tour de Romandie 2001 et 2002
1 classique
Championnat de Zurich 2002
3 étapes dans les grands tours
Tour de France (1 étape)
Tour d'Italie (2 étapes)

Dario Frigo (né le à Saronno, dans la province de Varèse en Lombardie) est un coureur cycliste italien.

Sommaire

BiographieModifier

Le passage arrive au Giro del Veneto 1995, avec le maillot du Mercatone Uno-Saeco, cette année-là a été la formation de Michele Bartoli, Mario Cipollini, Francesco Casagrande. Depuis 1996, Saeco sera sa formation pendant quatre ans et en 1999, il remportera sa première victoire à l’Open Dekra, en Allemagne. En 2000, il a rejoint la Fassa Bortolo et a connu du succès dans l'étape Arco di Trento du Giro del Trentino et dans une édition du Giro di Campania, il a terminé 2e du Tour de Suisse derrière Camenzind. Le succès est arrivé début 2001: le contre-la-montre au Col d'Èze et le classement final du Paris-Nice et le classement final du Tour de Romandie.

Le Tour d'Italie commence et est l'un des favoris de la victoire finale bien que sa force soit inconnue dans une course par étapes de trois semaines. Lors du prologue, il est deuxième derrière le vainqueur Verbrugghe et, grâce à cette place dans la quatrième étape avec une arrivée en montée, il parvient à remporter son premier maillot rose. Il gardera le symbole de la primauté pendant neuf jours et le remettra à Gilberto Simoni à la fin de l'étape avec son arrivée au col Pordoi, dans la treizième étape. L'écart de classement entre les deux est cependant minime. Le 3 juin, Frigo remporte la quinzième étape, le Sirmione-Salò, un contre-la-montre, mais Simoni parvient à garder la chemise. Le 7 juin, un étape important est prévu, Imperia-Sant'Anna di Vinadio, mais l'étape est annulée à la suite des perquisitions du NAS dans les hôtels de Sanremo où séjournaient les équipes participant au Giro. les coureurs restent longtemps à la disposition des carabiniers et des financiers sans avoir la possibilité de se reposer convenablement et il est donc décidé d'annuler.

Au cours des perquisitions dans des flacons de substances dopantes Frigo, il a été identifié par son admission, bien qu'il ait affirmé ne jamais l'avoir utilisé. Le lendemain matin, Dario n’a pas quitté Busto Arsizio parce qu’il a été congédié par son groupe sportif. Plus tard, il s'est avéré que Dario avait également été victime d'une arnaque, car l'étiquette de ces flacons ne correspondait pas au produit qu'ils étaient supposés contenir. Mais c’était un détail: Frigo avait essayé de se procurer un produit illicite et avait donc été condamné à six mois de sospension jusqu’au 8 mars 2002.

Article détaillé : Blitz du Giro 2001.

En 2002, il est embauché par Tacconi Sport et à son retour en compétition, à la Paris-Nice, il remporte l'étape la plus difficile au Col d'Èze. Il à ensuite remporté une étape et le classement final du Tour de Romandie. Il revient au Giro d'Italia et termine avec une modeste 12ème place au classement à 11'50 "du vainqueur Paolo Savoldelli. Après le Giro, il remporte le titre de champion italien du contre la montre et la 17ème étape du Tour de France. En août, il remporte la Subida d'Urkiola et le Championnat de Zurich, terminant la saison à la 5ème place du classement UCI.

En 2003, il gagne six compétition dans la première moitié de la saison: une étape au Paris-Nice, une étape et le classement final à la Volta à la Comunitat Valenciana, et le classement final à la Setmana Catalana et une étape au Giro qui termine à la 7ème place. Il se concentre ensuite sur la finale de la saison, il est 5ème au Championnat du Monde de contre la montre a Hamilton. Il est 3eme dans le Giro di Lombardia et à la fin de la saison occupe la 14ème position du classement UCI.

2004 est une année très difficile pour Frigo: trois mois loin des les compétitions, à cause des problèmes physiques, et une récupération lente et difficile ne lui permet de gagner aucune compétition. Malgré tout, il est sélectionné pour les Championnats du monde à Vérone pour la deuxième année consécutive.

En 2005, Dario a mal recommencé: les résultats ne sont pas arrivés et en juillet, lors du Tour de France, sa femme et lui ont été interpellés par la police française, après la découverte d'une douzaine de doses d' EPO sur la voiture conduite par sa femme. Le coureur, exclu du Tour de France, annonce sa décision de mettre fin à sa carrière.

Enquêtes de dopageModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

À la suite des déclarations de Dario Frigo, le capitaine de police, Jean-Philippe Casano, a procédé à une enquête approfondie et a témoigné devant les juges de la manière suivante: "L’enquête diligentée conformément à vos instructions nous permet de vérifier et de valider les assertions contenues dans le courier adressé par Dario Frigo, notamment en identifiant les différents protagonistes qu’il met en cause dans l’organisation du dopage au sein de son ancienne équipe, la Fassa Bortolo, aujourd’hui dissoute. "(Rapport 2006/7 de la Police Judiciaire).

Cyril Troussard (C.P.L.D) déclare: "La méthode de dopage organisée au sein du Fassa Bortolo en 2003, décrite par Frigo dans sa lettre, est comparable à la méthode Festina" (Rapport 2006/7 de la Police Judiciaire).

M. Alain Garnier (A.M.A.) a validé les déclarations de Frigo sur l'existence d'une omerta dans le monde du sport concernant les pratiques de dopage au sein d'équipes telles que le Fassa Bortolo. (Rapport 2006/7 de la Police Judiciaire).

Le 15/9/2008 au tribunal d'Albertville, Dario et son épouse sont condamnés à six mois d'emprisonnement avec sursis. Le procureur interjette appel. Le 23/4/2009, la cour d'appel de Chambéry a réduit la peine de l'un et de l'autre à 3 mois avec sursis.

La Cour de Chambéry, dans les motifs de la sentence, a déclaré: "Les investigations diligentées sur commission rogatoire permettaient de crédibiliser dans ses grandes lignes l'architecture du système dénoncé par Dario Frigo, à savoir une pratique du dopage d'athlètes institutionnalisée et organisée par les dirigeants d'équipe Fassa Bortolo même si le magistrat instructeur se heurtait a l'absence de toute coopération avec les autorités italiennes. Les pressions subies par Dario Frigo pour se plier à nouveau pratiques systématiques de dopage institutionnalisées au sein de son équipe sont avérées. Les humiliations et le vexations des dirigeants de Fassa Bortolo ont particulièrement atteint un coureur dont la santé physique et psychologique était fragilisée par plusieurs années de dopage au sein d’un système scandaleux bien éloigné de l'éthique sportive. "(Dossier n ° 08 / 00899 du 23/4/09 Cour d’appel de Chambéry).

Et le conditionnement subi par le coureur dans un environnement éprouvé dans lequel l'usage du dopage est défini comme institutionnalisé a justifié "l'application plus douce du droit pénal" (Dossier n ° 08 / 00899 du 23/4/09 Cour d’appel de Chambéry).

Au cours de l'interrogatoire D96 devant le chef de la police, Jean-Philippe Casano, Ferretti a déclaré: "Le (Frigo) était payé près de ... euros par un tarif qui, l'employeur est un droit de faire pression ...".

La section du tribunal de Ravenne de Lugo a établi que le Fassa Bortolo ne s’était pas fermé en raison de Dario Frigo.

Bien que les juges aient reconnu "une pratique du dopage d'athlètes institutionnalisée et organisée" en 2010 devant le tribunal de Trévise, le Fassa Bortolo a engagé une action civile contre Dario Frigo pour l'image blessée de Fassa Spa, en réparation du préjudice patrimonial et non patrimonial subi par Fassa Bortolo et qualité de l'auteur des déclarations rapportées dans le journal il Gazzettino, où il est resté pendant un mois, avec réparation pécuniaire.

Par la sentence n ° 2146/15 du 05/10/2015, le tribunal de Trévise rejette la demande en indemnité de Fassa Bortolo.

Le juge du tribunal de Trévise déclare: "Face aux enquêtes menées par les autorités françaises, le Fassa Bortolo n’a rien prouvé en ce qui concerne la fausseté de ce que Frigo a dit, car l’apparente rigueur formelle concernant l’utilisation de substances illégale prise par la société Fassa Bortolo a ensuite été nié par les choix faits par elle, en particulier, ne peut pas être négligé que la même a profité d'un directeur sportif, Giancarlo Ferretti, avec passé pas particulièrement clair, ayant le même a engagé des coureurs déjà reconnus coupables de dopage ou ayant travaillé pour obtenir la collaboration pour Fassa Bortolo et contre rémunération "en noir", par le Dr Marcos Maynar, connu pour ses expériences et l'utilisation de substances interdites "(n ° 2146/15 du 05/10/2015 Tribunal de Trevise).

Dr. Marcos Maynar était présent aux retraites de Castrocaro Terme (11/2002) et de Marina di Bibbona (01/2003), au Trophée Puig, Vuelta Valenciana, Semana Catalana, Vuelta al Pais Vasco, Vuelta a Catalunya, Tour de Luxembourg, Allemagne Tour, Vuelta a Burgos et Vuelta a Espana '03 (70 jours de compétitions c.ca).

Fassa Bortolo se pourvoit devant la Cour d'Appel de Venise. Le 30/07/2018, l'appel est rejeté. En mars 2019, les conditions d'un éventuel recours devant la Cour de Cassation ont expiré.

PalmarèsModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour de FranceModifier

3 participations

Tour d'ItalieModifier

8 participations

  • 1996 : 84e
  • 1997 : 14e
  • 1998 : 42e
  • 1999 : abandon
  • 2000 : 13e
  • 2001 : exclu pour dopage, vainqueur de la 15e étape (contre-la-montre),   maillot rose pendant 9 jours
  • 2002 : 10e
  • 2003 : 7e, vainqueur de la 18e étape

Tour d'EspagneModifier

3 participations

Liens externesModifier