Ouvrir le menu principal

Contre-la-montre masculin aux championnats du monde de cyclisme sur route 2003

compétition de cyclisme
Contre-la-montre masculin aux championnats du monde de cyclisme sur route 2003
Généralités
Sport Cyclisme sur route
Organisateur(s) UCI
Lieu(x) Hamilton, Canada
Date
Participants 44

Palmarès
Vainqueur Drapeau : Australie Michael Rogers

Navigation

Le contre-la-montre masculin des championnats du monde de cyclisme sur route 2003 a lieu le à Hamilton, dans l'Ontario, au Canada. Le titre de champion du monde est attribué à l'Australien Michael Rogers. Le vainqueur initial, David Millar a été déclassé après ses aveux de dopage en 2004.

ParcoursModifier

Le parcours de 41,3 km, considéré comme difficile, consiste en deux tours d'un circuit comprenant deux côtes[1],[2].

ParticipationModifier

Le champion du monde en titre Santiago Botero est absent de cette course, de même que Jan Ullrich, vainqueur du contre-la-montre de Cap'Découverte durant le Tour de France, et Lance Armstrong.

David Millar, deuxième en 2001, est présenté comme le favori de cette course. Lors du récent Tour d'Espagne, il a remporté une étape (17e) et a fini deuxième de deux contre-la-montre individuel (6e et 13e étapes). Derrière Millar, les prétendants sont nombreux : l'Espagnol Isidro Nozal, qui a battu Millar à deux reprises sur cet exercice lors de la Vuelta dont il a pris la deuxième place finale, l'Allemand Michael Rich, deux fois vice-champion du monde et récent vainqueur du Grand Prix des Nations, ainsi que son compatriote Uwe Peschel, Michael Rogers, László Bodrogi, Fabian Cancellara, Viatcheslav Ekimov, Víctor Hugo Peña, Serhiy Honchar[1],[3].

Déroulement et résultat de la courseModifier

David Millar domine ce contre-la-montre. Il devance Michael Rogers et Michael Rich de près d'une minute et demi. Rogers a été retardé par une crevaison à huit kilomètres de l'arrivée. Il estime toutefois qu'il n'aurait pas pu battre Millar. Cet incident aurait en revanche pu lui coûter la deuxième place : Rogers et Peschel ne sont séparés qu'une demi seconde[4],[5].

ClassementModifier

À la suite des aveux de dopage de David Millar, celui-ci est déclassé. Michael Rogers se voit attribuer en septembre 2004 le titre de champion du monde, Michael Rich la médaille d'argent et Uwe Peschel la médaille de bronze[6].

Coureur Pays
  Michael Rogers   Australie
  Uwe Peschel   Allemagne
  Michael Rich   Allemagne

Le tableau suivant restitue le classement à l'issue de la course, avant le déclassement de David Millar.

Coureur Pays Temps
1 David Millar   Royaume-Uni en 51 min 17 s 3
2 Michael Rogers   Australie + 1 min 25 s 1
3 Uwe Peschel   Allemagne + 1 min 25 s 6
4 Michael Rich   Allemagne + 1 min 35 s 7
5 Isidro Nozal   Espagne + 1 min 39 s 5
6 Dario Frigo   Italie + 1 min 51 s 5
7 Viatcheslav Ekimov   Russie + 1 min 58 s 4
8 Marc Wauters   Belgique + 2 min 07 s 3
9 Michal Hrazdira   République tchèque + 2 min 13 s 3
10 Bert Roesems   Belgique + 2 min 15 s 8
11 Benjamin Day   Australie + 2 min 20 s 0
12 Eugen Wacker   Kirghizistan + 2 min 26 s 3
DSQ Levi Leipheimer[7]   États-Unis + 2 min 36 s 2
14 Bobby Julich   États-Unis + 2 min 43 s 1
15 László Bodrogi   Hongrie + 2 min 45 s 1
16 Evgueni Petrov   Russie + 3 min 03 s 3
17 Gustav Larsson   Suède + 3 min 03 s 3
18 Dmitriy Fofonov   Kazakhstan + 3 min 05 s 0
19 Fabian Cancellara   Suisse + 3 min 05 s 2
20 Sylvain Chavanel   France + 3 min 07 s 1
21 Serhiy Honchar   Ukraine + 3 min 11 s 1
22 Jean Nuttli   Suisse + 3 min 13 s 8
23 Eddy Seigneur   France + 3 min 15 s 9
24 Sergiy Matveyev   Ukraine + 3 min 16 s 3
25 Eric Wohlberg   Canada + 3 min 29 s 6
26 David McCann   Irlande + 3 min 41 s 5
27 Andrey Mizourov   Kazakhstan + 3 min 54 s 9
28 Dawid Krupa   Pologne + 3 min 55 s 6
29 Igor Pugaci   Moldavie + 4 min 02 s 4
30 Víctor Hugo Peña   Colombie + 4 min 25 s 9
31 Ruslan Ivanov   Moldavie + 4 min 31 s 0
32 Benoît Joachim   Luxembourg + 4 min 36 s 0
33 Bjørnar Vestøl   Norvège + 4 min 38 s 9
34 Magnus Bäckstedt   Suède + 4 min 46 s 5
35 Róbert Nagy   Slovaquie + 4 min 50 s 9
36 Marlon Pérez   Colombie + 5 min 11 s 4
37 Glen Mitchell   Nouvelle-Zélande + 5 min 15 s 0
38 Pawel Zugaj   Pologne + 5 min 38 s 3
39 Jean-François Laroche   Canada + 6 min 19 s 6
40 Tomas Vaitkus   Lituanie + 6 min 24 s 1
41 Mitja Mahorič   Slovénie + 6 min 36 s 5
42 Attila Arvai   Hongrie + 8 min 53 s 7
disqualifié Raivis Belohvoščiks   Lettonie +
abandon Igor González de Galdeano   Espagne +
non-partant Sergei Krushevskiy   Ouzbékistan +

Notes et référencesModifier

  1. a et b « L'heure de vérité pour Millar et ses frères », sur lesoir.be, (consulté le 7 novembre 2012)
  2. (en) « Map », sur cyclingnews.com (consulté le 7 novembre 2012)
  3. (en) « Wanted: Santiago Botero's successor », sur cyclingnews.com (consulté le 7 novembre 2012)
  4. (en) « Millar realises a dream », sur cyclingnews.com, (consulté le 7 novembre 2012)
  5. « David Millar en or sur son vélo de carbone », sur lesoir.be, (consulté le 7 novembre 2012)
  6. « Communiqué de presse : Michael Rogers Champion du Monde 2003 du contre la montre », sur uci.ch, (consulté le 7 novembre 2012)
  7. En 2012, Levi Leipheimer fait partie des anciens coureurs de l'US Postal/Discovery Channel témoignant devant l'USADA des pratiques de dopage au sein de cette équipe. Il avoue s'être dopé entre 1999 et 2007. L'USADA le suspend pour six mois à compter du 1er septembre 2012 et lui retire les résultats sportifs obtenus du 1er juin 1999 au 30 juillet 2006, et du 7 au 29 juillet 2007 : (en) Leipheimer accepts USADA sanction following doping admission, Cycling News, 10 octobre 2012. Consulté le 19 juin 2013.