Ouvrir le menu principal

Contre-la-montre masculin aux championnats du monde de cyclisme sur route 2000

compétition de cyclisme
Contre-la-montre masculin aux championnats du monde de cyclisme sur route 2000
Généralités
Sport Cyclisme sur route
Organisateur(s) UCI
Lieu(x) Plouay, France
Date
Participants 41

Palmarès
Vainqueur Drapeau : Ukraine Serhiy Honchar

Navigation

Le contre-la-montre masculin des championnats du monde de cyclisme sur route 2000 a lieu le autour de Plouay, en France. Il est remporté par l'Ukrainien Serhiy Honchar.

Sommaire

ParticipationModifier

Ce championnat est disputé moins de deux semaines après le contre-la-montre des Jeux olympiques de Sydney. Les meilleurs spécialistes de la disciplines sont absents. C'est notamment le cas des trois médaillés des JO Viatcheslav Ekimov, Lance Armstrong et Jan Ullrich, champion du monde en titre. Alex Zülle, Andreas Klöden ont également déclaré forfait.

Quatrième et cinquième à Sydney, et tous deux anciens champions du monde, Abraham Olano et Laurent Jalabert sont considérés comme les favoris. Ce dernier doit cependant déclarer forfait le jour de la course, à cause d'une gastro-entérite. Les autres principaux prétendants sont Serhiy Honchar, deux fois médaillé de ce championnat, Michael Rich, László Bodrogi, Chris Boardman, Raivis Belohvoščiks, Thor Hushovd, Tyler Hamilton[1],[2].

ParcoursModifier

Le parcours de 46,7 km est « rectiligne et peu technique » d'après Laurent Jalabert[3]. Une côte de 2,5 km de long et d'un dénivelé de 90 mètres débute au kilomètre 13,5. La suite du parcours est essentiellement descendante, jusqu'à trois kilomètres de l'arrivée, où une deuxième côte de 1,5 km à 4 % est à franchir[1].

Déroulement et résultat de la courseModifier

Serhiy Honchar remporte le titre de champion du monde en parcourant les 46,7 km en 56 min 21 s 75, à une vitesse moyenne de 50,672 km/h. Il devance Michael Rich de dix secondes. Rich a réalisé les meilleurs temps aux deuxième, troisième et quatrième points intermédiaires (24e, 38e et 43e kilomètres), et a cédé en fin de parcours. Le jeune László Bodrogi est troisième, à 24 secondes. Les anciens champions du monde Chris Boardman et Abraham Olano sont quatrième et cinquième, à plus d'une minute[4],[5].

ClassementModifier

Coureur Pays Temps
  Serhiy Honchar   Ukraine en 56 min 21 s 75
  Michael Rich   Allemagne + 10 s 20
  László Bodrogi   Hongrie + 24 s 02
4 Chris Boardman   Royaume-Uni + 1 min 16 s 33
5 Abraham Olano   Espagne + 1 min 28 s 38
6 Dario Frigo   Italie + 1 min 59 s 59
7 Jens Voigt   Allemagne + 1 min 59 s 73
8 Sergiy Matveyev   Ukraine + 2 min 05 s 51
9 Andrei Teteriouk   Kazakhstan + 2 min 06 s 71
10 Marco Pinotti   Italie + 2 min 15 s 77
11 Jean Nuttli   Suisse + 2 min 38 s 22
12 Raivis Belohvoščiks   Lettonie + 2 min 38 s 53
13 Rik Verbrugghe   Belgique + 3 min 01 s 68
14 Ondřej Sosenka   République tchèque + 3 min 19 s 84
15 Robert Hunter   Afrique du Sud + 3 min 34 s 13
16 Ruslan Ivanov   Moldavie + 3 min 39 s 80
17 Christophe Moreau   France + 3 min 40 s 25
18 Martín Garrido   Argentine + 3 min 41 s 33
19 Martin Cotar   Croatie + 3 min 42 s 74
20 Oleg Joukov   Russie + 3 min 44 s 83
21 Piotr Chmielewski   Pologne + 3 min 47 s 21
22 Thor Hushovd   Norvège + 4 min 08 s 95
23 Martin Hvastija   Slovénie + 4 min 11 s 65
24 Tyler Hamilton   États-Unis + 4 min 21 s 02
25 Stuart Dangerfield   Royaume-Uni + 4 min 30 s 14
26 Andrej Hauptman   Slovénie + 4 min 31 s 73
27 Jukka Heinikainen   Finlande + 4 min 54 s 60
28 Remco van der Ven   Pays-Bas + 5 min 18 s 14
29 Joaquim Adrego Andrade   Portugal + 5 min 22 s 02
30 Piotr Przydział   Pologne + 5 min 42 s 67
31 Gabor Kisko   Hongrie + 5 min 48 s 86
32 Tom Leaper   Australie + 5 min 56 s 32
33 Christian Poos   Luxembourg + 6 min 02 s 61
34 Marcel Duijn   Pays-Bas + 6 min 13 s 34
35 Patrick Calcagni   Suisse + 6 min 14 s 83
36 Javier Gomez   Argentine + 6 min 27 s 66
37 Igor Bonciucov   Moldavie + 6 min 28 s 19
38 Milan Kadlec   République tchèque + 6 min 40 s 65
39 Vasilis Anastopoulos   Grèce + 6 min 45 s 30
40 Róbert Nagy   Slovaquie + 6 min 50 s 58
41 David Kinja   Kenya + 8 min 00 s 86
non-partant Laurent Jalabert   France +

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) « Elite Men's Individual Time Trial - Preview », sur cyclingnews.com (consulté le 6 novembre 2012)
  2. « Verbrugghe n'est pas contre-la-montre », sur lesoir.be, (consulté le 6 novembre 2000)
  3. « Jalabert pour une Marseillaise », sur lesoir.be, (consulté le 6 novembre 2000)
  4. (en) « Hontchar Honch against the watch; Olano bombs again », sur cyclingnews.com, (consulté le 6 novembre 2012)
  5. « A l'Occident, un vent d'Orient a dominé le chrono », sur cyclingnews.com, (consulté le 6 novembre 2012)