Danielle Godet

actrice de théâtre, cinéma et télévision
Danielle Godet
Naissance
Paris, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 82 ans)
Paris, France
Profession Actrice

Danielle Godet, née le à Paris et morte le à Paris[1], est une actrice française de cinéma et de théâtre.

BiographieModifier

Née en 1927, elle fait une courte apparition dans Le silence est d'or de René Clair. Le premier film en vedette de la comédienne (L'Idole, d'Alexander Esway avec Yves Montand) sera à la fois un cuisant échec critique et public. L'actrice se voit proposer le rôle principal de Manon Lescaut que prépare Henri-Georges Clouzot. Finalement, le rôle lui échappera (et sera confié à Cécile Aubry) lorsque Danielle refusera les avances du metteur en scène, selon les dires de la comédienne dans son livre de souvenirs [2].

Après ce mauvais départ, la jeune actrice, passablement désillusionnée, se rabat sur les films de série B, à tendance musicale, où on va beaucoup la voir pendant une bonne dizaine d’année. On la voit notamment à l'affiche de Nous irons à Monte-Carlo de Jean Boyer qui remportera un beau succès commercial.

L'actrice apparait souvent dans des films aux succès mitigés, basés principalement sur la notoriété d'une vedette de l'époque. Elle donne ainsi la réplique au célèbre animateur radio Zappy Max dans le film Quitte ou double (dans lequel on aperçoit également Line Renaud), à Luis Mariano dans le film musical espagnol L'Aventurier de Séville ou encore au grand ténor Benjamino Gigli dans son ultime rôle à l’écran (Taxi de nuit).

Moins demandée en France avec l'essor de la Nouvelle Vague, Danielle va beaucoup tourner en Espagne, notamment pour le réalisateur Jess Franco qui va lui confier différents rôles dans ses films de série Z.

Elle est enterrée dans le cimetière intercommunal de Boissy-l'Aillerie.

FilmographieModifier

ThéâtreModifier

PublicationModifier

  • Si tu n'es pas gentille, tu ne feras pas de cinéma, Paris, éditions France-Empire,

Notes et référencesModifier

  1. « Décès de la comédienne Danielle Godet », sur FIGARO, (consulté le )
  2. « Danielle Godet, le chic parisien », sur BLOGSPOT, (consulté le )

Liens externesModifier