Ouvrir le menu principal

Paris clandestin

film sorti en 1957
Paris clandestin
Réalisation Walter Kapps
Scénario Jean Négro
Acteurs principaux
Sociétés de production Eole Productions
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Policier
Durée 83 minutes
Sortie 1957

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Paris clandestin est un film français réalisé par Walter Kapps, sorti en 1957.

SynopsisModifier

Parce qu'un courtier en paris hippiques ne respecte pas les règles, une rivalité éclate à l'intérieur d'un réseau de bookmakers et conduit à l'assassinat d'un dénommé Max. le commissaire Bruno chargé de l'enquête soupçonne Lucky Luciano, le patron d'un cabaret et Bramati, le patron du café « Chez Saïd ». L'affaire va se compliquer d'une rivalité amoureuse entre Mado, la femme de Lucky et Francine une des anciennes maîtresses. D'autant que Francine est devenue la maîtresse de Durand-Latour, propriétaire de chevaux. Or il se trouve que Gisèle Durand-Latour, la fille du propriétaire a le pouvoir, par sa seule présence, de faire gagner un cheval. Lucky a donc l'idée de faire kidnapper la jeune fille et de porter ses paris sur un outsider lors du grand Prix. Mais les choses ne se passent jamais comme on croit qu'elles vont se passer... La jeune fille est retrouvé et libéré, son cheval gagne. Dépité Lucky abandonne sa maîtresse et s'enfuit en voiture, il est prix en charge par la police et meurt en s’écrasant contre un platane. Avant de mourir il donne le nom de l’assassin.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Autour du filmModifier

  • Ce film policier teinté d'érotisme est sorti directement dans deux salles d’exploitations parisiennes spécialisées dans les films sexy : le Midi Minuit, sur les grands boulevards, et La Cigale à Pigalle. Le film montre plusieurs numéros de cabarets dont un avec des danseuses seins nus.
  • Le titre du film est volontairement ambigu, on ne sait si se sont les paris (sur les chevaux) qui sont clandestins (alors que le titre est au singulier), ou s'il s'agit de Paris (la ville).
  • Le film reconstitue assez bien l'ambiance des cabarets de Pigalle avec ses habitués et ses entraîneuses.
  • Le film a été réédité chez René Chateau Vidéo en 2006

Liens externesModifier