Ouvrir le menu principal

Godet

page d'homonymie d'un projet Wikimédia
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.
Ne doit pas être confondu avec Gaudette ou Gaudet.

Sur les autres projets Wikimedia :

Sommaire

RécipientModifier

Un godet est un récipient :

Dans le domaine des sciences et techniques
  • Godet, récipient d'un engin de génie civil ;
  • Godet, récipient utilisé en extreme cooling destiné à contenir de l'azote liquide ou de la glace carbonique par exemple.
Dans le domaine des Beaux-Arts 

ToponymeModifier

Godet est un nom de lieu notamment porté par :

PatronymeModifier

OrigineModifier

Godet est un nom de famille de la région de Châlons-en-Champagne, des Charentes et des Deux-Sèvres. Une des origines possibles de ce nom est le surnom de godin/godet/godon que les Français donnaient aux Anglais lors de la guerre de Cent Ans, en rapport au juron « Goddam! » (God damn it) lancé par les soldats anglais. Les familles charentaises seraient alors les descendantes d'Anglais ayant fait souche, la Guyenne (correspondant à peu près à l'Aquitaine moderne) étant possession des rois d’Angleterre de 1188 à 1453.

Un certain Bonaventure Godet, d'origine flamande, arrivé à La Rochelle en 1550, s'y est lancé dans le négoce de « vins brûlés » qui sont devenus le cognac. Les dirigeants des cognacs Godet descendent de ce Bonaventure, de l'entreprise duquel ils sont les actuels héritiers[1].

On retrouve aussi des Godet en Afrique du Sud, ayant sans doute fui l'Europe pendant les guerres de religion.

PersonnalitésModifier

Godet est un nom de famille notamment porté par :

DiversModifier

  • Verre de boisson, en argot.
  • Gobelet en plastique servant à licher.
  • Ornement d'une « jupe à godets » ou « jupe parapluie » ou « jupe soleil
  • En médecine, un œdème dit « prenant le godet » ou présentant le signe du godet est un œdème sur lequel il persiste une empreinte de doigt quelques instants après une pression sur la peau (notamment les œdèmes blancs), tandis qu'un œdème « ne prenant pas le godet » ne laisse au contraire aucune trace transitoire persistante (notamment pour les œdèmes inflammatoires).

RéférenceModifier

  1. Christian Devinat (photogr. Jean-Loup de la Cuvellerie), « Cognac Godet : Une affaire de famille », Aunis Éco, CCI de La Rochelle, no 168,‎ , p. 37-40 (lire en ligne).