Ouvrir le menu principal

Daniel Brands

joueur de tennis allemand
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brands.

Daniel Brands
Image illustrative de l’article Daniel Brands
Daniel Brands à Wimbledon en 2014.
Carrière professionnelle
2005 – 2019
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Naissance (32 ans)
Deggendorf
Taille 1,96 m (6 5)
Prise de raquette Droitier, revers à une main
Entraîneur Markus Wislsperger
Gains en tournois 2 181 301 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 51e (19/08/2013)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 154e (19/05/2008)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/32 1/64 1/8 1/32
Double 1/32 1/32 1/16 1/16

Daniel Fabian Brands, né le à Deggendorf (Bavière), est un joueur de tennis allemand, professionnel de 2005 à 2019. Mesurant 1 mètre 96, il s'appuie principalement sur son service pour s'installer confortablement dans les échanges.

Il se fait connaître en 2010 en atteignant les huitièmes de finale à Wimbledon grâce à ses victoires sur Igor Andreev, Nikolay Davydenko (tête de série no 7) et Victor Hănescu (no 31).

CarrièreModifier

2005-2009 : Progression rapideModifier

Daniel Brands fait ses débuts en Allemagne sur le circuit Future et Satellite puis sur le circuit Challenger à partir de 2007. Il remporte son premier Future en mai 2006 en République tchèque. En 2007, il fait se fait remarquer au Challenger de Wolfsbourg en atteignant la finale en tant que lucky loser, il battu par Robin Haase. Sorti des qualifications, il participe au tableau principal de son premier tournoi du Grand Chelem à Roland-Garros en 2008. En 2009, il dispute les demi-finales de l'Open de Munich contre Mikhail Youzhny. Il atteint également les huitièmes de finale à Newport et à Hambourg en battant Gilles Simon, alors 7e joueur mondial.

2010-2013 : Maintien dans l'éliteModifier

En 2010, il est battu au second tour à Delray Beach par Ivo Karlović, à Bois-le-Duc par Xavier Malisse et à Gstaad par Richard Gasquet. Il atteint les quarts de finale à Bangkok, éliminé par Benjamin Becker. Son meilleur résultat est un huitième de finale à Wimbledon après avoir battu Igor Andreev (7-65, 7-64, 7-5), Nikolay Davydenko (1-6, 7-65, 7-68, 6-1) et Victor Hănescu (67-7, 63-7, 7-67, 6-3, 3-0, ab.) avant de s'incliner contre Tomáš Berdych (6-4, 61-7, 5-7, 3-6).

En 2011, alors 187e mondial, il accède aux demi-finales de l'Open de Vienne en battant le Radek Štěpánek (26e) au deuxième tour. Il est finalement battu par Jo-Wilfried Tsonga. Il se distingue en Challenger avec deux victoires (Oberstaufen et Helsinki) et une finale. L'année suivante, il atteint les quarts de finale de l'Open de Roumanie après être sorti des qualifications. Il passe également par les qualifications de l'US Open et atteint le deuxième tour après sa victoire sur Adrian Ungur (7-64, 6-4, 7-65). Il perd contre Marin Čilić (6-3, 6-2, 5-7, 4-6, 7-5).

Il réalise un bon début de saison 2013 puisqu'il atteint les demi-finales à Doha après avoir battu Jérémy Chardy, Mohamed Safwat et Gaël Monfils. Il s'incline ensuite contre Richard Gasquet (7-5, 7-5). À l'Open d'Australie, il s'impose contre Martin Kližan (6-3, 3-6, 6-3, 6-4) puis échoue contre Bernard Tomic dans un match très serré (6-74, 7-5, 7-63, 7-68). Il accède également aux quarts de finale de l'ATP 500 de Dubaï après avoir battu Mikhail Youzhny, puis remporte son premier match en Masters 1000 à Indian Wells en battant Márcos Baghdatís. Il participe à l'Open de Munich et élimine la tête de série no 1, Janko Tipsarević (6-3, 4-6, 6-4) en quarts mais il est battu par son compatriote Philipp Kohlschreiber (6-74, 6-3, 7-65) en demi. En juillet, à Gstaad, il se fait remarquer en éliminant Roger Federer, alors 6e mondial (6-3, 6-4), mais ne confirme pas au tour suivant en perdant face à Victor Hănescu.

Depuis 2014 : Blessures et chute au classementModifier

Il réalise un dernier bon résultat sur le circuit ATP avec un quart de finale à Doha après avoir battu Nikolay Davydenko (6-4, 6-4), et surtout David Ferrer alors 3e mondial (6-4, 7-5). À l'Open d'Australie, il est battu au premier tour par Gilles Simon au terme d'un long match de 5 sets (64-7, 6-4, 3-6, 6-3, 16-14). Ensuite une blessure le contraint à s'éloigner des courts durant plusieurs mois. Il fait seulement son retour en octobre à Vienne. Il rejoue en 2015 sur des tournois Future et Challenger mais atteint tout de même les quarts de finale à Valence en fin d'année. Début 2016, il atteint le deuxième tour de l'Open d'Australie.

Redescendu au niveau Challenger, il remporte le Tournoi de tennis de Recanati le 9 juillet 2018, battant en finale l'Espagnol Adrian Menendez-Maceiras[1]. Insuffisamment remis d'une blessure au genou en 2017, il décide de prendre sa retraite en juillet 2019 après un échec en qualifications du tournoi de Wimbledon[2]. Il continue toutefois le tennis en jouant pour le club du TC Großhesselohe en Bundesliga, basé à Pullach im Isartal[3].

Daniel Brands compte trois sélections en équipe d'Allemagne de Coupe Davis et a notamment battu Thomaz Bellucci lors des barrages en 2013. Il a disputé un simple sans enjeu en 2014 et un match de double en 2016.

Palmarès dans les tournois ChallengerModifier

SimpleModifier

Résultat Date (finale) Tournoi Dotation Adversaire en finale Score
Finaliste Mars 2007   Wolfsbourg Challenger 25 000 €   Robin Haase 6-2, 3-6, 6-1
Finaliste Juin 2007   Almaty Challenger 35 000 $   Simon Greul 6-4, 6-2
Victoire Août 2008   Timișoara Challenger 35 000 $   Daniel Muñoz de la Nava 6-4, 7-60
Victoire Novembre 2009   Eckental Challenger 30 000    Dustin Brown 6-4, 6-4
Victoire Avril 2010   Monza Challenger 30 000    Pablo Andújar 6-74, 6-3, 6-4
Finaliste Mai 2010   Tunis Challenger 125 000 $   José Acasuso 6-3, 6-4
Finaliste Janvier 2011   Heilbronn Challenger 85 000 €   Bastian Knittel 7-64, 7-65
Victoire Juillet 2011   Oberstaufen Challenger 30 000    Andreas Beck 6-4, 7-63
Victoire Novembre 2011   Helsinki Challenger 106 500 €   Matthias Bachinger 7-62, 7-65
Victoire Novembre 2012   Eckental Challenger 30 000    Ernests Gulbis 7-6, 6-3
Finaliste Septembre 2015   Côme Challenger 42 500 €   Andrey Kuznetsov 6-4, 6-3
Victoire Juillet 2018   Recanati Challenger 43 000    Adrián Menéndez Maceiras 7-5, 6-3

DoubleModifier

Résultat Date (finale) Tournoi Partenaire Adversaires Score
Victoire Mai 2007   Ferghana Challenger   John-Paul Fruttero   Lukáš Rosol
  Martin Slanar
7-61, 7-5
Victoire Juin 2007   Astana Challenger   Adam Feeney   Kamil Čapkovič
  Ivan Dodig
6-2, 6-4
Victoire Mai 2008   Dresde Challenger   Jun Woong-sun   Ilija Bozoljac
  Dušan Vemić
6-2, 6-74, 10-6
Finaliste Mai 2008   San Remo Challenger   Matthias Bachinger   Harel Levy
  Jim Thomas
6-4, 6-4

Parcours dans les tournois du Grand ChelemModifier

En simpleModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2008 Q1   Harel Levy 1er tour (1/64)   Dmitri Toursounov Q2   Philipp Petzschner Q1   Michał Przysiężny
2009 Q2   Dieter Kindlmann 1er tour (1/64)   Robert Kendrick Q2   Ruben Bemelmans Q2   Illya Marchenko
2010 1er tour (1/64)   Evgeny Korolev 1er tour (1/64)   J.-W. Tsonga 1/8 de finale   Tomáš Berdych 1er tour (1/64)   Benjamin Becker
2011 1er tour (1/64)   S. Stakhovsky 1er tour (1/64)   M. Kukushkin Q1   Yūichi Sugita
2012 Q1   Danai Udomchoke Q3   Filip Krajinović Q1   Iván Navarro 2e tour (1/32)   Marin Čilić
2013 2e tour (1/32)   Bernard Tomic 1er tour (1/64)   Rafael Nadal 2e tour (1/32)   Tomáš Berdych 1er tour (1/64)   Kevin Anderson
2014 1er tour (1/64)   Gilles Simon 1er tour (1/64)   A. Haider-Maurer Q3   Ryan Harrison
2015
2016 2e tour (1/32)   G. García-López Q3   Dustin Brown Q3   Ruben Bemelmans 1er tour (1/64)   Alexander Zverev
2017 Q1   A. Menéndez-Maceiras Q1   Guido Andreozzi 1er tour (1/64)   Gaël Monfils Q1   Simone Bolelli
2018 Q2   D. E. Galán
2019 Q1   Zhang Ze Q1   Henri Laaksonen Q3   Kwon Soon-woo

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En doubleModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2010 1er tour (1/32)
  S. Greul
  P. Marx
  I. Zelenay
2011
2012
2013 1er tour (1/32)
  F. Moser
  M. Gicquel
  É. Roger-Vasselin
2e tour (1/16)
  L. Rosol
  R. Bopanna
  É. Roger-Vasselin
2e tour (1/16)
  P. Oswald
  L. Paes
  R. Štěpánek
2014 1er tour (1/32)
  Be. Becker
  D. Nestor
  N. Zimonjić

N.B. : le nom du partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours dans les Masters 1000Modifier

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Madrid Rome Canada Cincinnati Shanghai Paris
2011 1er tour
  T. Gabashvili
2012
2013 2e tour
  A. Seppi
1er tour
  T. Bellucci
1er tour
  N. Davydenko
2e tour
  Tommy Haas
2014 1er tour
  J. Nieminen
1er tour
  R. Štěpánek

N.B. : sous le résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Classements ATP en fin de saisonModifier

Année 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
Rang en simple 1109   706   543   216   152   92   104   110   117   54   323   159   168   313   174
Rang en double 1478   787   924   240   252   429   739   494   463   239   341   750   842 - 1340

Source : (en) Classements de Daniel Brands sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Notes et référencesModifier

  1. « Brands Celebrates First Title In Six Years », sur atpworldtour.com, ATP World Tour, (consulté le 23 novembre 2018).
  2. « Daniel Brands annonce sa retraite du tennis professionnel », sur tennisworldfr.com,
  3. « Daniel Brands sagt der ATP-Tour adieu », sur tennisnet.com,

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier