Dancourt (Seine-Maritime)

commune française du département de la Seine-Maritime
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Dancourt.

Dancourt
Dancourt (Seine-Maritime)
La mairie-école.
Blason de Dancourt
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Dieppe
Canton Eu
Intercommunalité Communauté de communes interrégionale Aumale - Blangy-sur-Bresle
Maire
Mandat
Jean-Luc Morel
2014-2020
Code postal 76340
Code commune 76211
Démographie
Population
municipale
229 hab. (2017 en stagnation par rapport à 2012)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 53′ 38″ nord, 1° 32′ 47″ est
Altitude Min. 74 m
Max. 209 m
Superficie 18,3 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Dancourt
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Dancourt

Dancourt est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

GéographieModifier

 
Carte de la commune.

Le village est situé à l'intersection des axes Grandcourt - Fallencourt et Rieux - Preuseville, à une dizaine de kilomètres, par la route, au sud-ouest de Blangy-sur-Bresle.

ToponymieModifier

Le nom de la localité est attesté sous les formes Apud Sanctum Albinum de Daencourt en 1137; Ecclesie Sancti Albini de Daencort en 1175; Daencort entre 1225, 1263[1]; Ecclesia de Deencort vers 1240; Dencuria (variante Deincuria) en 1337; Dencourt, 1433, 1495, xvie. siècle, 1564 ; In parrochia de Ancourt en 1446; Daencourt en 1453 (Longnon); Hospitalarius de Dencort en 1545; Dancourt en 1683; Saint Aubin de Dancourt en 1716[2]; En la paroisse de Dancourt en 1503; Dancourt en 1715 (Frémont) et en 1757 (Cassini)[3].

HistoireModifier

En août 1944, treize Russes et quatre inconnus sont tués par l'explosion d'un V1 tombé en rase campagne, côte d'Infer, entre Dancourt et Rieux[4],[5].

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
en cours en 1944   Oscar Le Coq[5]    
mars 2001 2008 Daniel Toussaint    
mars 2008[6] En cours
(au avril 2014)
Jean-Luc Morel    

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8].

En 2017, la commune comptait 229 habitants[Note 1], en stagnation par rapport à 2012 (France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
204312229337648623643681672
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
668624623614567502473445399
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
378374363348324349363331343
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
330307276307266264238232228
2017 - - - - - - - -
229--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

EnseignementModifier

L'école primaire locale compte 21 élèves à la rentrée scolaire 2017[11].

Jusqu'aux vacances scolaires de juillet 2018, la commune est associée avec celle de Grandcourt au sein d'un regroupement pédagogique.

En matière d'enseignement primaire, les communes de Fallencourt, Foucarmont et Villers-sous-Foucarmont sont associées au sein d'un regroupement pédagogique. À la rentrée scolaire 2018, la commune de Dancourt est réunie aux trois communes, par décision de l'inspection académique de la Seine-Maritime[12].

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Église Saint-Aubin, du XIe siècle au XVIIIe siècle, avec fonts baptismaux classés.
  • Croix de pierre du XVe siècle, dans le cimetière.
  • Chapelle Notre-Dame à Béthencourt.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

Les armes de la commune de Dancourt se blasonnent ainsi :

d'azur à la bande d'argent chargée de trois tourteaux de gueules, accompagnée de deux croissants aussi d'argent.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

  1. Archives de Seine-Maritime 8 H.
  2. Archives de Seine-Maritime G 3268, 1534, 4, 850, 3939, fds. Chambre du Clergé, 1537, 740.
  3. Dictionnaire topographique de la France comprenant les noms de lieux anciens et modernes, Dictionnaire du département : Seine-Maritime, page 306.
  4. « Hommage aux quatre russes tués par une bombe V1 », Courrier picard, édition Picardie maritime,‎ , p. 12.
  5. a et b « Un début d'hommage Franco-Russe » (Un hommage a été rendu ce samedi aux treize soviétiques décédés sur une base de lancement de V1 en 1944), Courrier picard, édition Picardie maritime,‎ , p. 13.
  6. Hebdomadaire Le réveil du 27 mars 2008.
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  11. L'école sur le site du ministère de l'Éducation nationale.
  12. Courrier picard, édition Picardie maritime, p. 15, .