Spinnin' Records

label discographique néerlandais
Spinnin’ Records
Description de l'image Spinnin' Records logo.svg.
Fondation 1999
Fondateur Eelko van Kooten et Roger de Graaf
Maison de disques Warner Music Group
Genre Musique électronique
Pays d'origine Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Siège Hilversum
Site web www.spinninrecords.com

Spinnin’ Records est un label indépendant néerlandais qui gère la distribution, la commercialisation et la promotion de musique électronique. En , le label est acheté par Warner[1],[2].

GénéralitésModifier

Créé en 1999 à Hilversum par Eelko van Kooten et Roger de Graaf[3], il est aujourd'hui reconnu comme l'un des leaders internationaux dans ce domaine[4],[5]. Ce label discographique, qui détient une part importante de la diffusion à la radio hollandaise et internationale, est à l'origine du lancement de producteurs, artistes et disc jockey reconnus de la musique électronique tels que Afrojack, Dimitri Vegas & Like Mike, Sander van Doorn, Nicky Romero[4], Bingo Players, John Dahlbäck[6] ou Martin Garrix qui l'a quitté depuis. Spinnin' Records est désigné comme la chaîne néerlandaise la plus populaire sur Youtube[7] avec près de 20 000 000 d'abonnés et 12 000 000 000 de vues[4], et a remporté en 2013 le titre de meilleur label de promotion lors des 29e International Dance Music Awards[5] ainsi que le titre de label de l'année 2013 par le magazine Elektro[8].

Sous-labelsModifier

Le label néerlandais possède 30 labels et sous-labels :

  • Abzolut (label de Koen Groeneveld)
  • Barong Family (label de Yellow Claw) (devenu indépendant depuis)
  • Confidence Recordings (sous-label)
  • Congo Records (sous-label)
  • Controversia (label d'Alok)
  • Dharma Worldwide (label de KSHMR)
  • Doorn Records (label de Sander Van Doorn)
  • Fly Eye Records (label de Calvin Harris)
  • Heldeep Records (label d'Oliver Heldens)
  • HEXAGON (label de Don Diablo)
  • Housequake Recording (sous-label)
  • Liquid Recording (sous-label)
  • Maxximize Records (label de Blasterjaxx)
  • Heartfeldt Records (label de Sam Feldt)
  • Musical Freedom (label de Tiësto, filiale de PIAS et de Ultra Music de 2009 à 2013 puis de PM:AM Recordings et de Spinnin' depuis 2013)
  • OXYGEN Records (sous-label)
  • Rebel Yard (label de The Partysquad)
  • Reset Records (sous-label pour les artistes orientés vers la trance, le label a été en activité de 2009 à 2012, mais le label est de retour en 2016)
  • SOURCE Records (sous-label)
  • Spinnin' Copyright Free Music (sous-label pour les morceaux libres de droit)
  • Spinnin' Deep (sous-label pour les artistes orientés vers la deep house et la future house)
  • Spinnin' Premium (sous-label concernant des morceaux à télécharger gratuitement à durée limitée (14 jours) via Spinnin' Records)
  • Spinnin' Talent Pool (sous-label organisant un concours pour les jeunes talents : une chanson est nommée "Talent Pool" chaque semaine dans le podcast Spinnin' Sessions[9])
  • Spinnin' Remixes (sous label pour les morceaux remixés)
  • Spinnin' Records Asia (sous label pour les artistes asiatiques)
  • SPRS (sous-label pour les chansons soigneusement sélectionnées concernant le genre de house en général)
  • Tone Diary Recording (sous-label)
  • Trap City (chaine YouTube créée en 2012 par Gabriel Isik et Idmon Yildiz orienté vers la trap, devenue partenaire de Spinnin' depuis 2017[10])
  • Work Records (sous-label, filiale de Rhythm Import Records de 1996 à 2007 puis de Spinnin' depuis 2012)


ArtistesModifier

Liste non exhaustive de producteurs, artistes et disc jockey appartenant et ayant appartenu à Spinnin’ Records et ayant un article sur une Wikipédia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « News : Warner s'offre Spinnin Records », sur Guettapen, (consulté le 9 août 2020).
  2. http://djmag.fr/articles/3333-spinnin-integre-la-major-warner-music-group
  3. (en) Cynthia Conte, « Elektro Exclusive: Interview with the founders of Spinnin’ Records », sur elektrodaily.com, (consulté le 10 janvier 2014).
  4. a b et c (nl) « Spinnin' Records beste Nederlandse YouTube-kanaal », sur marketingtribune.nl/, (consulté le 10 janvier 2014).
  5. a et b (nl) « Spinnin’ Records grootste Youtube-kanaal en ‘beste platenlabel », sur clublifemagazine.nl, (consulté le 10 janvier 2014).
  6. (en) « Spinnin’ Records And VIBE Team Up For Banger Compilation Album », sur vibe.com, (consulté le 10 janvier 2014).
  7. https://watchin.today/charts/channel/country/netherlands
  8. (en) « #elektroAwards Best Label: Spinnin’ Records », sur elektrodaily.com, (consulté le 10 janvier 2014).
  9. « Spinnin' Records / World's leading dance label and community. », sur Spinnin' Records (consulté le 9 août 2020).
  10. (en) Spinnin' Records, « Trap City is here! | News », sur Spinnin' Records, (consulté le 5 septembre 2020)