Coustaussa

commune française du département de l'Aude

Coustaussa
Coustaussa
Blason de Coustaussa
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aude
Arrondissement Limoux
Canton Quillan
Intercommunalité Communauté de communes du Limouxin
Maire
Mandat
Robert Sanchez
2014-2020
Code postal 11190
Code commune 11109
Démographie
Gentilé Coustaussans
Population
municipale
52 hab. (2017 en augmentation de 1,96 % par rapport à 2012)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 56′ 30″ nord, 2° 16′ 44″ est
Altitude 318 m
Min. 235 m
Max. 548 m
Superficie 4,47 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Voir sur la carte administrative de région Occitanie
City locator 14.svg
Coustaussa
Géolocalisation sur la carte : Aude
Voir sur la carte topographique de l'Aude
City locator 14.svg
Coustaussa
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Coustaussa
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Coustaussa

Coustaussa est une commune française située dans le département de l'Aude en région Occitanie.

GéographieModifier

Commune située dans la haute vallée de l’Aude sur le Sals entre Arques et Couiza.

Communes limitrophesModifier

Communes limitrophes de Coustaussa[1]
Luc-sur-Aude Cassaignes
 
Couiza Rennes-les-Bains

HistoireModifier

Il semble, comme dans de nombreux sites de la région, qu'un site wisigoth existe en ce lieu dès 730. Plus tard, au XIe siècle, un village fortifié semble construit sur le plateau: "Villam quae vocatur Constantium".

En 1157, à la demande du Vicomte de Trencavel, un castellum est construit sur un éperon avancé de la vallée de Sals. Ce château fut confié à Pierre de Villar[2].

Au XIIe siècle, la seigneurie et la forteresse de Coustaussa, tenue par la famille de Villar, sont occupés sans combat en 1210 par Simon IV de Montfort qui commande les armées croisées contre les Albigeois. À l'automne 1211, le soulèvement de Castelnaudary poussa le seigneur de Coutaussa à se rebeller contre les "envahisseurs". Montfort dut assiéger le castellum. Il fit massacrer la garnison, piller et brûler le village[3].

En 1212, le territoire est confié à la famille de Montesquieu de Sault seigneur de Roquefort de Sault, plus "sage" que son ancien propriétaire. Le château ne fut plus jamais inquiété par des"ennemis".

Au XIVe siècle, elle était entre les mains de la famille de Fenouillet. En 1367, par le mariage de Géraude de Fenouillet avec Saïx de Montesquieu, la seigneurie passa aux Montesquieu qui la conservèrent jusqu'à la Révolution[4].

Dans la nuit du au , le curé du village, Antoine Gélis, fut sauvagement assassiné par des inconnus ; ce meurtre, relié à l'affaire de Rennes-le-Château, n'a pas été élucidé mais conserve sa part de mystère : l'abbé Gélis disposait de sommes particulièrement importantes dissimulées dans toute la maison et qui ne furent pas dérobées, alors que des documents furent certainement emportés par les meurtriers. Sa tombe se trouve dans l'ancien cimetière du village.

HéraldiqueModifier

  Blasonnement de la commune : De sinople au roc d'échiquier d'or.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Robert Sanchez    
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6]. En 2017, la commune comptait 52 habitants[Note 1], en augmentation de 1,96 % par rapport à 2012 (Aude : +2,19 %, France hors Mayotte : +2,36 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
160161162174205208204188190
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
172174173126155156137128120
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
117128113809894859892
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
766959524349545555
2013 2017 - - - - - - -
4952-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Lieux et monumentsModifier

 
Les ruines du château.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. http://chateau.over-blog.net/article-2423044.html
  3. Le Pays Cathare - J.L Aubardier, M. Binet, H. Champollion - Éditions OUEST-FRANCE
  4. Archives Départementales de l'Aude, Fonds 7 J (Montesquieu-Coustaussa)
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.

Liens externesModifier