Ouvrir le menu principal

Courcelles-sur-Viosne

commune française du département du Val-d'Oise
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Courcelles et Viosne (homonymie).

Courcelles-sur-Viosne
Courcelles-sur-Viosne
Courcelles-sur-Viosne.
Blason de Courcelles-sur-Viosne
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Val-d'Oise
Arrondissement Pontoise
Canton Pontoise
Intercommunalité Communauté de communes Vexin Centre
Maire
Mandat
Gérard Grais
2014-2020
Code postal 95650
Code commune 95181
Démographie
Gentilé Courcellois
Population
municipale
274 hab. (2016 en diminution de 10,75 % par rapport à 2011)
Densité 76 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 05′ 00″ nord, 2° 00′ 00″ est
Altitude 50 m
Min. 42 m
Max. 108 m
Superficie 3,61 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Courcelles-sur-Viosne

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte topographique d'Île-de-France
City locator 14.svg
Courcelles-sur-Viosne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Courcelles-sur-Viosne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Courcelles-sur-Viosne
Liens
Site web courcelles-sur-viosne.fr

Courcelles-sur-Viosne est une commune française située dans le département du Val-d'Oise en région Île-de-France. Ses habitants sont appelés les Courcellois.

GéographieModifier

LocalisationModifier

 
Carte de la commune.

Courcelles-sur-Viosne est une commune du canton de Vigny, dans l'arrondissement de Pontoise. Elle se situe à 40 km au nord-ouest de Paris et fait partie du parc naturel régional du Vexin français.

Communes limitrophes de Courcelles-sur-Viosne[1]
Ableiges Montgeroult
 
Sagy Puiseux-Pontoise

Géologie et reliefModifier

La superficie de la commune est de 361 hectares ; l'altitude varie entre 42 et 108 mètres[2]

On trouve près de la Viosne des calcaires grossiers du lutétien, recouverts de sables du bartonien. Plus haut, on trouve un niveau marno-calcaire du bartonien moyen recouvert de sable. L'ensemble est recouvert de limons quaternaires[3].

HydrographieModifier

La commune est traversée par la Viosne, petite rivière du Vexin français.

Voies de communication et transportsModifier

La commune est desservie par la gare de Montgeroult - Courcelles située sur la ligne de Saint-Denis à Dieppe. Ce point d'arrêt non géré (PANG) est desservi par les trains de la ligne J du Transilien, sur la branche Paris-Saint-Lazare - Gisors[4].

Le bus du conseil général de la ligne Magny-en-Vexin à Pontoise passe par la gare de Montgeroult[4].

ToponymieModifier

Article connexe : Signification de Courcelles.

Le village est mentionné en 1100 sous le nom de Corcella, en 1127 sous le nom de Curcellis et en 1358 sous l'appellation Courcelles-lès-Boissy[5].

HistoireModifier

En 1974, un site de vestiges néolithiques de tradition danubienne est découvert à la sablière du lieu-dit de la-Sente-de-Saillancourt (à 950 mètres au sud de l'église de Courcelles)[3].

Au XIIe siècle, le fief appartient à Agnès de Monfort, dame de Meulan. Certaines terres appartiennent à la même époque aux seigneurs de Marines[6].

Politique et administrationModifier

IntercommunalitéModifier

La commune, initialement membre de la communauté de communes des Trois Vallées du Vexin, est membre, depuis le , de la communauté de communes Vexin centre.

En effet, cette dernière a été constituée le par la fusion de la communauté de communes des Trois Vallées du Vexin (12 communes), de la communauté de communes Val de Viosne (14 communes) et de la communauté de communes du Plateau du Vexin (8 communes), conformément aux prévisions du schéma départemental de coopération intercommunale du Val-d'Oise approuvé le 11 novembre 2011[7].

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2008 Christian Junot    
mars 2008[8] En cours
(au 29 avril 2014)
Gérard Grais   Réélu pour le mandat 2014-2020[9]

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[11].

En 2016, la commune comptait 274 habitants[Note 1], en diminution de 10,75 % par rapport à 2011 (Val-d'Oise : +3,52 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
163143168144165152176173160
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
156165166160170166154170159
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
154160199202172177172197208
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
205207221257287275292306282
2016 - - - - - - - -
274--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

EnseignementModifier

Courcelles-sur-Viosne fonctionne avec Montgeroult en regroupement pédagogique intercommunal. L'ensemble du groupe scolaire se situe à Montgeroult[14].

Manifestations culturelles et festivitésModifier

SantéModifier

Les centres de soins les plus proches sont le centre hospitalier de Pontoise et la clinique d'Osny[16].

SportsModifier

  • Association Courcelles-Mongeroult Sports[17].

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Monuments historiquesModifier

 
Église Saint-Lucien.

Courcelles-sur-Viosne compte deux monuments historiques sur son territoire.

  • Puits gallo-romain (inscrit monument historique par arrêté du 30 novembre 1942[18]) : Il date du IIe siècle et se situe au sein d'une propriété privée, non visible depuis la voie publique.
  • Église Saint-Lucien (classée monument historique par arrêté du 14 octobre 1908[19]) : À l'extérieur, le clocher roman du second quart du XIIe siècle constitue son élément le plus intéressant. Il subsiste de la première église, qui devait être achevée en 1161, date de fondation de la paroisse, et se limiter à un seul vaisseau. La base du clocher possède l'une des voûtes d'ogives les plus anciennes du département, et une dizaine de chapiteaux romans. Le chœur gothique du début XIIIe siècle est très austère à l'extérieur, mais présente une architecture élégante et soignée à l'intérieur. C'est l'un des très rares chœurs à double vaisseau de la région, à l'instar de Genainville. Le vaisseau du sud est situé dans l'axe de la nef romane et du clocher. L'autre vaisseau, qui compte une travée supplémentaire au nord du clocher, est complété par une deuxième nef bientôt après sa construction. Cette nef, ainsi que l'autre, est simplement plafonnée, et dénuée d'intérêt. L'église Saint-Lucien en tient toutefois la particularité d'être une église à double nef[20].

Autres éléments du patrimoineModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

 

Les armes de Courcelles-sur-Viosne se blasonnent ainsi :

D'argent au sanglier de sable défendu du champ, soutenu des trois clous de la Passion aussi de sable, l'un posé en pal et les deux autres en chevron renversé

Les armes les plus anciennes en rapport avec Courcelles-sur-Viosne seraient celles des seigneurs de Marines : trois lévriers en figures. Les armes actuelles seraient dérivées de celles de la Famille d'Amours, dont le porc-épic originel se serait transformé en sanglier[22].

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. « Communes limitrophes de Courcelles-sur-Viosne » sur Géoportail.
  2. Répertoire géographique des communes, Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  3. a et b Une fosse néolithique à Courcelles-sur-Viosne (Val d'Oise), Revue archéologique de Picardie, 1984; vol. 1, n° 1-2
  4. a et b Site de la mairie, section Transports
  5. Site de la mairie, section Étymologie
  6. Site de la mairie, section Histoire
  7. « Schéma départemental de coopération intercommunale du Val-d'Oise » [PDF], Préfecture du Val-d'Oise, (consulté le 31 octobre 2014), p. 14-15
  8. Site de la préfecture du Val d‘Oise-liste des maires, 3 août 2009 [PDF]
  9. « Les maires du Val-d'Oise » [PDF], Les élus du Val-d'Oise, (consulté le 13 septembre 2015).
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  14. Site de la mairie, section École
  15. Site de la Communauté de communes des 3 Vallées du Vexin
  16. Site de la mairie, section Santé
  17. Site de la mairie, section Sports
  18. « Puits gallo-romain », notice no PA00080037, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  19. « Église Saint-Lucien », notice no PA00080036, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  20. Bernhard Duhamel, Guide des églises du Vexin français : Avernes, Paris, Éditions du Valhermeil, , 344 p. (ISBN 2-905684-23-2), p. 107-109.
  21. a et b Jacques Sirat et Stéphane Gasser, « Le patrimoine des communes du Val-d’Oise : Courcelles-sur-Viosne », Collection Le Patrimoine des Communes de France, Paris, Flohic Éditions, vol. II,‎ , p. 994 (ISBN 2-84234-056-6).
  22. Courcelles-sur-Viosne dans l'Armorial des villes et des villages de France