Arnd Peiffer

biathlète allemand

Arnd Peiffer
Image illustrative de l’article Arnd Peiffer
Arnd Peiffer à Hochfilzen en 2012.
Contexte général
Sport Biathlon
Période active De 2007 à 2021
Site officiel www.arndpeiffer.de
Biographie
Nationalité sportive Allemande
Nationalité Allemagne
Naissance (34 ans)
Lieu de naissance Wolfenbüttel
Taille 1,85 m
Poids de forme 82 kg
Club WSV Clausthal-Zellerfeld
Entraîneur Frank Spengler, Mark Kirchner
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 2 0 1
Championnats du monde 5 6 6
Coupe du monde (globes ind.) 0 2 5
Coupe du monde
(épreuves ind.)
11 17 12

Arnd Peiffer, né le à Wolfenbüttel, est un biathlète allemand. Quintuple champion du monde (outre les relais mixte en 2010 et 2017 et masculin en 2015, il est médaillé d'or du sprint en 2011 et de l'individuel 20 km en 2019), il est également champion olympique du sprint à Pyeongchang en 2018. En mars 2021, il met subitement un terme à sa carrière avant les dernières courses de la saison à Östersund, se retirant sur un palmarès de 11 victoires et 40 podiums individuels en Coupe du monde.

BiographieModifier

Il étudie à Clausthal-Zellerfeld, où il est licencié au club local. En dehors du biathlon, il reçoit une formation pour devenir policier fédéral[1].

Débuts et premiers podiumsModifier

Sa carrière chez les juniors est marquée par deux médailles de bronze obtenues en 2008 à Ruhpolding en sprint et en relais aux championnats du monde de la catégorie et deux victoires lors de la même saison dans la Coupe d'Europe junior à Obertilliach et Arber. Il commence à prendre part à la coupe du monde lors de la saison 2008-2009. Dès sa première participation, il termine sur la deuxième marche du podium du relais d'Oberhof puis deux jours plus tard, il prend la septième place du sprint. Sélectionné pour les Championnats du monde de Pyeongchang, où il ne dispute pas les courses individuelles, il prend part au relais masculin et au relais mixte, obtenant à chaque fois la médaille de bronze. En fin de saison, il décroche sa première victoire lors du sprint de Khanty-Mansiïsk. L'année suivante, il remporte dans la même localité le titre mondial en relais mixte avec Magdalena Neuner, Simone Hauswald et Simon Schempp. Lors de cette seconde saison, il gagne une deuxième course en Coupe du monde (sprint d'Antholz-Anterselva) et participe aux Jeux olympiques de 2010 à Vancouver, prenant notamment la cinquième place en relais et la dix-septième à la mass-start.

2011 - 2014 : champion du monde du sprint et médaillé olympiqueModifier

Lors des Championnats du monde 2011 à Khanty-Mansiïsk, il s'impose sur le sprint devant Martin Fourcade avec 13 secondes d'avance et gagne son premier titre mondial individuel (qui est également sa première médaille individuelle en grande compétition). Il y remporte aussi la médaille d'argent au relais mixte. Cette saison fait partie de ses plus riches en victoires, finissant vainqueur aussi à Presque Isle en sprint, sa discipline de prédilection et deux fois en relais à Oberhof et Anterselva.

L'hiver suivant, après deux étapes plutôt en retrait de sa part, il revient en haut des classements devant son public à Oberhof, où il s'est révélé en 2009, remportant le sprint devant Simon Fourcade, malgré une erreur au tir. Il confirme ce succès par une deuxième place à Nové Město, puis au site prestigieux d'Oslo, où il enchaîne également avec une victoire sur la poursuite. Sur les Championnats du monde à Ruhpolding, en Allemagne, il commence par une médaille de bronze en relais mixte avec Andrea Henkel, Magdalena Neuner et Andreas Birnbacher. En individuel, ses résultats sont inférieurs à ses performances récentes, réussissant au mieux à finir septième sur l'individuel et la mass-start. Il collecte une nouvelle médaille de bronze sur le relais masculin. Il se reprend à Khanty-Mansiïsk, pour la dernière étape de l'hiver, où il est abonné à la deuxième place, dominé à chaque fois par Martin Fourcade ou Emil Hegle Svendsen. Pour la deuxième saison consécutive, il est quatrième de la Coupe du monde.

En 2012-2013, il subit le contre-coup de la saison passée, échouant à monter sur le moindre podium individuel (4e au mieux). Aux Championnats du monde à Nové Město, il ramasse son habituelle médaille sur le relais avec Simon Schempp, Andreas Birnbacher et Erik Lesser.

Lors des Jeux olympiques de Sotchi en 2014, Peiffer décroche la médaille d'argent dans l'épreuve du relais (4 × 7,5 km), en compagnie de Daniel Böhm, Erik Lesser et Simon Schempp. En individuel, il ne s'illustre pas, n'obtenant aucun top dix. Cet hiver, il s'est placé deuxième du classement du sprint en Coupe du monde, avec ses trois podiums dans cette discipline, derrière l'inévitable Martin Fourcade, qui domine le biathlon pendant une bonne partie de la carrière de l'Allemand.

2015 - 2017 : champion du monde en relais et de nouveau victorieux en Coupe du mondeModifier

En février 2015, il renoue avec la victoire lors du sprint d'Holmenkollen, trois ans après sa dernière victoire également acquise à Holmenkollen. Ensuite, à Kontiolahti, pour les Championnats du monde, il remporte le titre qui lui manquait, celui du relais masculin, après de multiples accessits et podiums, avec les mêmes coéquipiers qu'aux Jeux olympiques de Sotchi, en devançant les Norvégiens qui alignaient pourtant parmi les meilleurs biathlètes de l'histoire. Son bilan en Coupe du monde n'est pas son meilleur (13e), comptant un seul autre podium individuel à Ruhpolding.

En 2015-2016, Peiffer se montre d'abord en forme à Östersund, où il est deuxième en sprint et poursuite, puis manque ensuite le podium à plusieurs reprises, dont aux Championnats du monde de Holmenkollen, où il est cinquième de la mass-start, compétition durant laquelle aussi il gagne deux médailles d'argent dans les relais.

Toujours présent dans les premiers depuis 2009, il confirme son statut dans la Coupe du monde 2016-2017, montant sur des podiums à Östersund et Oberhof, avant de gagner en relais masculin à Anterselva, puis sur le relais mixte des Championnats du monde à Hochfilzen, en compagnie de Vanessa Hinz, Laura Dahlmeier et Simon Schempp. Néamoins, il est moins en verve individuellement, avec au mieux une dixième place à la mass-start. Quelques semaines plus tard, il réémerge à son habitude par une victoire sur la poursuite de Kontiolahti, deux ans après sa dernière, après une cinquième place sur le sprint. Il y bat l'Autrichien Simon Eder au sprint et de deux secondes le Norvégien Emil Hegle Svendsen[2].

2018 et 2019 : le sacre olympique et titre mondial sur l'individuelModifier

Le , lors du sprint des Jeux olympiques de Pyeongchang, à la faveur d'un 10/10 au tir, il gagne l'épreuve et devient champion olympique pour la première fois de sa carrière. À l'inverse les meilleurs biathlètes du monde que sont Martin Fourcade et Johannes Thingnes Bø, font respectivement trois et quatre erreurs au tir. Il remporte aussi la médaille de bronze en relais. Même s'il est monté que sur un autre podium individuel cet hiver, au sprint d'Anterselva, il est resté performant tout le long de l'hiver, ce qui l'a méné encore au quatrième rang du classement général de la Coupe du monde et troisième de celui du sprint.

Lors de la saison 2018-2019, alors qu'il compte trois podiums mais aucune victoire, il devient champion du monde de l'individuel 20 km le 13 mars à Östersund, dans une discipline où il n'avait jamais obtenu de podium jusque là durant sa carrière internationale[3]. Auteur d'un 20 sur 20 au tir, performance qu'il est le seul à réaliser parmi les sept premiers de la course, sous les chutes de neige et dans le vent, il devance à l'arrivée Vladimir Iliev et Tarjei Bø de plus d'une minute[4].

2020 - 2021 : fin de carrièreModifier

Au cours de la saison 2019-2020 il ne marque pas le moindre point dans la discipline de l'individuel alors qu'il en est champion du monde en titre, mais reste au niveau dans les autres épreuves, terminant sur le podium de deux mass start (Oberhof et Nové Město). Il avait pourtant commencé la saison avec difficulté devant renoncer aux deux premières courses de l'hiver sur maladie, puis étant légèrement blessé sur chute de retour en compétition[1]. Aux Championnats du monde 2020 à Antholz, il se classe cinquième sur la mass-start, après avoir obtenu une nouvelle médaille de bronze en relais avec Erik Lesser, Philipp Horn et Benedikt Doll.

Lors de la saison 2020-2021, il se maintient autour du top dix de la Coupe du monde, ajoutant de nouveaux podiums individuels à sa collection, dont une onzième et dernière victoire dans l'élite mondiale en dominant la mass-start d'Hochfilzen, presque deux ans après la précédente (le titre mondial d'Östersund). Il signe alors le seul succès individuel allemand de la saison, hommes et femmes confondus[5]. Aux Championnats du monde 2021 à Pokljuka, il connaît l'échec dans les relais (deux fois septième), mais poursuit sa série de podiums depuis 2009, soit onze éditions consécutives avec au moins une médaille à son actif, grâce ici à sa deuxième place sur l'individuel (médaille d'argent), 16 secondes derrière la révélation norvégienne Sturla Holm Lægreid (les deux à 20/20 au tir). Il sauve également les Allemands d'une nouvelle déconvenue en leur apportant leur première médaille à ces championnats[6].

Le 16 mars 2021, il crée la surprise en annonçant sur les réseaux sociaux la fin immédiate de sa carrière, alors que la saison n'est pas encore terminée et qu'il reste une étape à Östersund[7].

PalmarèsModifier

Jeux olympiquesModifier

En 2014, tout comme son compatriote Erik Lesser, il participe le dernier jour des Jeux olympiques de Sotchi à l'épreuve de ski de fond du 50 kilomètres, où il termine à la 40e place.

Palmarès aux Jeux olympiques d'hiver
Édition / Épreuve Individuel Sprint Poursuite Mass start Relais Relais mixte
  Vancouver 2010 37e 37e 17e 5e  
  Sotchi 2014 34e 19e 18e  
  Pyeongchang 2018 21e   8e 13e   4e

Légende :

  •   : première place, médaille d'or
  •   : deuxième place, médaille d'argent
  •   : troisième place, médaille de bronz
  • — : non disputée par Peiffer
  •   : pas d'épreuve

Championnats du mondeModifier

Édition / Épreuve Individuel Sprint Poursuite Mass start Relais Relais mixte Relais mixte simple
  Pyeongchang 2009      
  Khanty-Mansiïsk 2010 Jeux olympiques de Vancouver  
  Khanty-Mansiïsk 2011 15e   4e 8e 7e  
  Ruhpolding 2012 7e 37e 17e 7e    
  Nové Město 2013 28e 16e 21e 23e  
  Kontiolahti 2015 22e 30e 14e 22e  
  Holmenkollen 2016 7e 13e 5e    
  Hochfilzen 2017 34e 12e 19e 10e 4e  
  Östersund 2019   9e 13e 6e    
  Antholz-Anterselva 2020 50e 7e 5e 21e   4e
  Pokljuka 2021   36e 20e 12e 7e 7e

Légende :

  •   : première place, médaille d'or
  •   : deuxième place, médaille d'argent
  •   : troisième place, médaille de bronze
  • — : non disputée par Peiffer
  •   : pas d'épreuve

Coupe du mondeModifier

  • Meilleur classement général : 4e en 2011, 2012, 2017 et 2018.
  • 86 podiums :
    • 40 podiums individuels : 11 victoires, 17 deuxièmes places, 12 troisièmes places[8] ;
    • 34 podiums en relais : 6 victoires, 14 deuxièmes places, 14 troisièmes places ;
    • 12 podiums en relais mixte : 3 victoires, 5 deuxièmes places, 4 troisièmes places.

Dernière mise à jour le 6 mars 2021

Détail des victoiresModifier

Édition / Épreuve Individuel Sprint Poursuite Mass start Total
2008-2009   Khanty-Mansiïsk 1
2009-2010   Antholz-Anterselva 1
2010-2011   Presque Isle
  Khanty-Mansiïsk (Ch.du monde)
2
2011-2012   Oberhof   Holmenkollen 2
2014-2015   Holmenkollen 1
2016-2017   Kontiolahti 1
2017-2018   Pyeongchang (J.O) 1
2018-2019   Östersund (Ch. du monde) 1
2020-2021   Hochfilzen 1
Total 1 7 2 1 11

Classements en Coupe du mondeModifier

Saison Individuel Sprint Poursuite Mass start Général
Points Position Points Position Points Position Points Position Points Position
2008-2009 24 54e 142 23e 43 44e 209 38e
2009-2010 40 33e 267 6e 160 9e 161 3e 646 9e
2010-2011 84 14e 333 3e 175 8e 143 6e 735 4e
2011-2012 69 12e 270 4e 257 3e 140 8e 736 4e
2012-2013 49 17e 177 16e 168 15e 97 20e 491 18e
2013-2014 16 38e 289 2e 192 12e 59 21e 556 7e
2014-2015 60 17e 243 8e 151 13e 86 22e 540 13e
2015-2016 0 nc 262 4e 181 10e 146 6e 589 11e
2016-2017 48 22e 275 4e 298 3e 141 8e 746 4e
2017-2018 42 14e 259 3e 227 5e 165 7e 668 4e
2018-2019 88 4e 232 10e 263 6e 219 2e 802 5e
2019-2020 0 nc 187 13e 167 9e 186 5e 540 11e
2020-2021 84 5e 238 11e 137 20e 159 5e 642 12e

Championnats du monde juniorModifier

Épreuve / Édition Individuel Sprint Poursuite Relais
Mondiaux 2008
  Ruhpolding
-   7e  

Notes et référencesModifier

  1. a et b (de) Arnd Peiffer: Alle Infos zum deutschen Biathlon-Olympiasieger - seine Karriere und Erfolge, sur merkur.de
  2. (en) Peiffer earns 1st biathlon World Cup win in more than 2 years, sur cbc.ca
  3. Elena Cervelle, « Mondiaux : quatre choses à savoir sur Arnd Peiffer, vainqueur de l'individuel », sur L'ÉQUIPE, (consulté le )
  4. Julien Chesnais, « Arnd Peiffer sacré champion du monde de l'individuel, Fourcade et les Bleus privés de médaille », sur Eurosport, (consulté le )
  5. (de) Peiffer bei elfter WM hungrig: "Mit Medaille nach Hause",sur sport.de
  6. (de) Peiffer bricht bei der Biathlon-WM den Bann, sur welt.de
  7. (de) « Biathlon: Arnd Peiffer beendet seine Karriere », sur www.sportschau.de, (consulté le )
  8. Jeux olympiques et Championnats du monde inclus.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :