Antonin Guigonnat

biathlète français

Antonin Guigonnat
Image illustrative de l’article Antonin Guigonnat
Antonin Guigonnat en 2017.
Contexte général
Sport Biathlon
Période active 2010-
Biographie
Nom de naissance Antonin Guigonnat
Nom complet
dans le pays d'origine
Antonin Guigonnat
Nationalité sportive Drapeau : France Française
Nationalité France
Naissance (30 ans)
Lieu de naissance Ambilly (France)
Taille 1,78 m
Poids de forme 70 kg
Partenaire Enora Latuillière
Club SC Morzine-Avoriaz
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 0 0
Championnats du monde 1 1 0
Championnats d'Europe 0 0 1
Coupe du monde (épreuves ind.) 0 3 3

Antonin Guigonnat, né le à Ambilly et d'origine haut-savoyarde, est un biathlète français.

Il obtient son premier meilleur résultat dans une course individuelle de Coupe du monde en terminant 2e du sprint de Pokljuka le . Le , il devient vice-champion du monde de la mass start à Östersund lors des premiers mondiaux de biathlon de sa carrière. Deux ans plus tard, le , il devient champion du monde de relais mixte simple avec Julia Simon à Pokljuka.

Parcours sportifModifier

Formé au Ski-Club de Villard / Boëge (Haute-Savoie), il fait ses débuts internationaux en participant aux Championnats du monde junior en 2010 où il gagne une médaille d'argent avec le relais. Il obtient son premier top dix individuel dans les Championnats d'Europe junior 2012 à Osrblie avec sa sixième place sur l'individuel. Lors de la saison 2012-2013, il est promu dans l'équipe France sénior pour l'IBU Cup, où il monte sur un podium en relais à Racines. Il est aussi dixième du sprint des Championnats d'Europe des moins de 26 ans en fin de saison à Bansko.

Il fait ses débuts en Coupe du monde à Oslo en grâce à ses bonnes performances en IBU Cup[1] et marque ses premiers points la saison suivante en février 2015 à Nove Mesto.

Aux Championnats d'Europe 2015, il est médaillé de bronze sur le sprint.

2017-2018 : Premiers podiums en Coupe du monde et participation aux Jeux olympiquesModifier

Alors que jusque là il ne parvenait pas à saisir sa chance et confirmer ses possibilités en Coupe du monde lors des quelques étapes auxquelles il pouvait participer, il se signale par plusieurs podiums et victoires en IBU Cup au début de la saison 2017-2018. Ces performances autorisent son retour en équipe première pour disputer la troisième étape de la Coupe du monde, au Grand-Bornand. Le , lors de l'épreuve du sprint, il est le dernier Français à s'élancer, avec le dossard 88. Il parvient à monter sur son premier podium en Coupe du monde en terminant troisième, reléguant l'Allemand Simon Schempp à la quatrième place. Antonin Guigonnat accompagne Martin Fourcade (deuxième) et Johannes Thingnes Bø (vainqueur), sur la « boîte » pour le retour de la Coupe du monde en France, après quatre ans d'absence.

Le à Ruhpolding, il est le dernier relayeur français qui termine l'épreuve du 4 × 7,5 km en deuxième position derrière la Norvège, après les relais assurés par Simon Desthieux, Quentin Fillon Maillet et Martin Fourcade. Deux jours plus tard au même endroit, il prend la troisième place de la Mass start gagnée par Johannes Thingnes Bø devant Martin Fourcade, devançant son compatriote Quentin Fillon Maillet pour former un triplé français derrière le benjamin de la fratrie Bø. Son bon parcours entraîne sa sélection pour les Jeux olympiques de PyeongChang 2018.

Aux Jeux olympiques, Antonin Guigonnat participe à toutes les épreuves individuelles et obtient comme meilleur résultat une 19e place lors de la poursuite[2] et de la mass start[3]. Il fait également partie de l'équipe de France de relais masculin en tant que dernier relayeur, franchissant la ligne d'arrivée en cinquième position, assez loin du podium[4].

2018-2019 : vice-champion du monde sur la mass-startModifier

Le , lors de l'étape d'ouverture de la Coupe du monde à Pokljuka, il réalise le sans-faute au tir lors du sprint et obtient le meilleur résultat de sa carrière : 2e à 16 secondes du vainqueur Johannes Thingnes Bø[5].Il décroche deux autres podiums lors de l'étape d'Antholz-Anterselva en Italie, en se classant troisième du sprint et deuxième de la poursuite.

Lors de la dernière course des Mondiaux 2019 d'Östersund, à savoir la mass start disputée le , il visite la boucle de pénalité deux fois lors du premier tir, puis réalise le sans-faute aux deux suivants. Il navigue autour de la dixième place au moment du 4e tir (debout), alors que Johannes Thingnes Bø est arrivé en tête sur le stand 48 secondes avant lui en compagnie d'Evgeniy Garanichev. Mais dans le vent et sous la neige, le Norvégien rate ses cinq cibles, Garanichev en manque quatre, tous les autres concurrents commettent également des fautes, Dominik Windisch les blanchit toutes et s'échappe, tandis que Guigonnat ne rate qu'une cible. Il ressort de sa boucle de pénalité derrière Simon Eder et suivi par Julian Eberhard. Guigonnat et Eberhard décrochent Eder et se disputent la deuxième place dans le final, 22 secondes après que Windisch a passé la ligne d'arrivé. Le Français prend le meilleur sur l'Autrichien dans la dernière ligne droite et gagne une médaille d'argent à sa première participation aux Mondiaux[6].

Le Français prend finalement la onzième place du classement général de la Coupe du Monde à l'issue de la dernière étape à Oslo-Holmenkollen, finissant même devant Martin Fourcade[7]. Il s'agit de la meilleure saison de sa carrière, marquée notamment par trois podiums en Coupe du monde et une médaille d'argent aux mondiaux.

2019-2020 : une saison sans podium individuelModifier

Antonin Guigonnat réalise une saison 2019-2020 en deçà de ses espérances, ne décrochant aucun podium individuel lors des six premières étapes de la Coupe du monde. Avec l'équipe de France de relais masculin, il obtient seulement une troisième place à Hochfilzen le 15 décembre[8], mais est remplacé par Emilien Jacquelin pour les autres relais de la saison. Il ne participe pas non plus aux championnats du monde organisés à Antholz-Anterselva, étant seulement sélectionné en qualité de remplaçant derrière Simon Desthieux, Quentin Fillon Maillet, Martin Fourcade et Émilien Jacquelin[9]. En l'absence de Martin Fourcade, il fait son retour parmi l'équipe de France masculine de relais à l'occasion de l'étape de Nove Mesto en République Tchèque, mais le relais français ne termine qu'à la quinzième place après avoir écopé de deux minutes de pénalité à la suite d'une erreur d'Émilien Jacquelin[10]. Lors de cette étape, Antonin se classe également quinzième du sprint et 26e de la mass-start, malgré de bonnes performances au tir (une seule faute lors du sprint et aucune sur la mass-start)[11],[12]. À l'issue d'une saison de Coupe du monde écourtée pour raison sanitaire qui s'achève à Kontiolahti en Finlande (où il finit seizième du sprint et vingtième de la poursuite), il termine 27e et dernier Français du classement général 2019-2020[13].

2020-2021 : titre mondial en relais mixte simpleModifier

Durant la première partie de saison, il obtient deux neuvièmes places dans des courses individuelles et une victoire au relais d'Anterselva dans la Coupe du monde.

Lors des Championnats du monde de Pokljuka en février 2021, Antonin Guigonnat est aligné sur le relais mixte simple en compagnie de Julia Simon. Le duo français s'impose grâce à sa réussite sur le pas de tir (seulement cinq pioches) qui lui permet de rester dans le coup durant toute la course, et à une attaque tranchante de Julia Simon sur Tiril Eckhoff dans la dernière montée suivie de la descente menant à l'arrivée, ce qui lui permet de décrocher sa rivale norvégienne et de passer la ligne avec près de trois secondes d'avance[14].

PalmarèsModifier

Jeux olympiquesModifier

Jeux olympiques d'hiver
Épreuve / Édition Individuel Sprint Poursuite Mass start Relais Relais mixte
Jeux olympiques 2018
  Pyeongchang
23e 27e 19e 19e 5e -

Championnats du mondeModifier

Palmarès aux Championnats du monde
Édition / Épreuve Individuel Sprint Poursuite Mass start Relais Relais mixte Relais mixte

simple

  Östersund 2019 20e 7e   6e 7e
  Pokljuka 2021 14e 21e 17e 4e  

Coupe du mondeModifier

  • Meilleur classement général : 11e en 2019.
  • 14 podiums[15] :
    • 6 podiums individuels : 3 deuxièmes places, 3 troisièmes places.
    • 5 podium en relais : 1 victoire, 3 deuxièmes places, 1 troisièmes places.
    • 3 podiums en relais mixte simple : 2 victoires et 1 troisième place.

Dernière mise à jour le

Classements en Coupe du mondeModifier

Saison Individuel Sprint Poursuite Mass start Général
Points Position Points Position Points Position Points Position Points Position
2013-2014 - nc - nc - nc
2014-2015 17 45e 16 72e 16 61e 49 62e
2015-2016 - nc - nc 10 68e 10 89e
2016-2017 3 89e 9 69e 12 86e
2017-2018 30 25e 98 28e 121 22e 130 13e 379 20e
2018-2019 44 22e 271 5e 253 7e 122 15e 686 11e
2019-2020 30 33e 126 19e 70 24e 28 31e 254 27e
2020-2021 51 17e 174 18e 145 17e 78 21e 473 20e

Championnats d'EuropeModifier

IBU CupModifier

Championnats du monde juniorModifier

  •   Médaille d'argent en relais en 2010 à Torsby.

Notes et référencesModifier

  1. Antonin Guigonnat sélectionné en coupe du monde, sur ski-nordique.net
  2. [source insuffisante]« L'Équipe - L'actualité du sport en continu. », sur L'Équipe (consulté le 25 février 2020)
  3. « Martin Fourcade champion olympique à la photo-finish sur la mass start - JO 2018 - Biathlon (H) », sur L'Équipe (consulté le 25 février 2020)
  4. « Biathlon Relais (H), les résultats Jeux olympiques PyeongChang 2018 », sur L'Équipe (consulté le 25 février 2020)
  5. Valentin Jacquemet, « Guigonnat deuxième du sprint à Pokljuka, Fourcade se manque ! », sur Ski Chrono/Le Dauphiné, (consulté le 7 décembre 2018)
  6. Mirko Hominal, « Antonin Guigonnat prend l'argent », sur ski-nordique.net, (consulté le 18 mars 2019)
  7. [source insuffisante] « L'Équipe - L'actualité du sport en continu. », sur L'Équipe (consulté le 25 février 2020).
  8. « Biathlon. Sans Martin Fourcade, les Bleus terminent 3e du relais d’Hochfilzen », sur www.ledauphine.com (consulté le 25 février 2020)
  9. « Mondiaux : Martin Fourcade en leader de l'équipe de France - Biathlon - Mondiaux », sur L'Équipe (consulté le 25 février 2020)
  10. « Coupe du monde : la Norvège s'offre le dernier relais de la saison, l'équipe de France se rate - Biathlon - CM (H) », sur L'Équipe (consulté le 8 mars 2020)
  11. « Coupe du monde : Johannes Boe remporte le sprint de Nove Mesto devant Quentin Fillon Maillet, Martin Fourcade se classe sixième - Biathlon - CM (H) », sur L'Équipe (consulté le 8 mars 2020)
  12. « Coupe du monde : Johannes Boe remporte la mass start de Nove Mesto, Martin Fourcade et Quentin Fillon Maillet distancés - Biathlon - CM (H) », sur L'Équipe (consulté le 8 mars 2020)
  13. « Biathlon : classement Coupe du monde hommes 2019-2020 », sur L'Équipe (consulté le 14 mars 2020)
  14. « Julia Simon et Antonin Guigonnat sacrés champions du monde de relais mixte simple », sur L'Équipe (consulté le 18 février 2021)
  15. Statitistique comprenant les podiums obtenus aux Jeux olympiques et aux Championnats du monde, selon l'IBU

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :