Ouvrir le menu principal

Corbère-les-Cabanes

commune française du département des Pyrénées-Orientales
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Corbère.

Corbère-les-Cabanes
Corbère-les-Cabanes
La mairie de Corbère-les-Cabanes.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Pyrénées-Orientales
Arrondissement Prades[1]
Canton La Vallée de la Têt
Intercommunalité Communauté de communes Roussillon Conflent
Maire Gérard Soler
Code postal 66130
Code commune 66056
Démographie
Gentilé Corbériens, Corbériennes
Population
municipale
1 097 hab. (2016 en augmentation de 0,09 % par rapport à 2011)
Densité 265 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 39′ 33″ nord, 2° 40′ 36″ est
Altitude Min. 125 m
Max. 300 m
Superficie 4,14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales

Voir sur la carte administrative des Pyrénées-Orientales
City locator 14.svg
Corbère-les-Cabanes

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales

Voir sur la carte topographique des Pyrénées-Orientales
City locator 14.svg
Corbère-les-Cabanes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Corbère-les-Cabanes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Corbère-les-Cabanes

Corbère-les-Cabanes Écouter est une commune française située dans le département des Pyrénées-Orientales, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Corbériens des Cabanes.

Sommaire

GéographieModifier

LocalisationModifier

La commune de Corbère-les-Cabanes est située en Ribéral, dans le canton de la Vallée de la Têt et dans l'arrondissement de Perpignan[2].

 
Situation de la commune.

Communes limitrophesModifier

Communes limitrophes de Corbère-les-Cabanes[2]
Millas
Corbère  
Camélas

Géologie et reliefModifier

La superficie de la commune est de 414 hectares. Son altitude varie entre 125 et 300 mètres[3].

Elle est située en zone de sismicité 3 (sismicité modérée)[4].

HydrographieModifier

Voies de communication et transportsModifier

  • Arrivée de Thuir par la D 615, puis par la D 56 ;
  • Arrivée de Ille-sur-Têt par la D 615, puis la D 56.

ToponymieModifier

En catalan, le nom de la commune est Corbera de les Cabanes, anciennement la Cabana[5].

Du latin corbus (corbeau) avec le suffixe –aria (« aire »).

HistoireModifier

Le hameau des Cabanes se développe à partir du XVIe siècle. Il prend progressivement un peu plus d'importance dans les siècles suivants, ce qui l'amène a demander son autonomie au XIXe siècle. La commune de Corbère-les-Cabanes est alors créée par détachement d'une partie du territoire de Corbère par la loi n°3 586 du [6],[7].

Politique et administrationModifier

CantonModifier

Lors de sa création en 1856, la commune de Corbère-les-Cabanes est incluse dans le canton de Millas, qu'elle ne quitte plus par la suite[6].

À compter des élections départementales de 2015, la commune est incluse dans le nouveau canton de la Vallée de la Têt.

Administration municipaleModifier

Le conseil municipal de Corbère-les-Cabanes comprend quinze élus : le maire, quatre adjoints et dix conseillers municipaux[8].

Tendances politiques et résultatsModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs[9]
Période Identité Étiquette Qualité
1856 1858 Joseph Cubry-Modat    
1858 1860 François Gorce    
1860 1865 Jean Rabondy    
1865 1871 Emmanuel Bo    
1871 1872 Léon de Vilar    
1872 1877 Joseph Cubry-Modat    
1877 1878 Hyacinthe Respaud    
1878 1881 Joseph Cubry-Modat    
1881 1885 Joseph Trinchet    
1885 1886 Sylvestre Massette    
1886 1895 Pierre Marius    
1895 1897 Michel Cubry    
1897 1901 Joseph Carrère    
1901 1908 André Pull    
1908 1909 Léon Pons    
1909 1916 Michel Pull    
1916 1918 Joseph Morbieu    
1918 1919 Pierre Carrère    
1919 1927 Michel Pull    
1927 1931 Boniface Torcatis    
1931 1935 Paul Morbieu    
1935 1944 Paul Ville    
1944 1947 Joseph Torcatis    
1947 1971 François Coste    
1971 1981 Jean-Claude Noell    
1981 novembre 2016[10],[11] Henri Pujol[12] PCF  
février 2017 En cours Gérard Soler    

Population et sociétéModifier

Démographie ancienneModifier

Article détaillé : Corbère.

Démographie contemporaineModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1856. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[14].

En 2016, la commune comptait 1 097 habitants[Note 1], en augmentation de 0,09 % par rapport à 2011 (Pyrénées-Orientales : +4,83 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
496502541528506481549558508
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
514516519540506504501464543
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
5755575005356638449519661 125
2016 - - - - - - - -
1 097--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique
 
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[17] 1975[17] 1982[17] 1990[17] 1999[17] 2006[18] 2009[19] 2013[20]
Rang de la commune dans le département 81 88 89 85 79 82 83 81
Nombre de communes du département 232 217 220 225 226 226 226 226

EnseignementModifier

Le secteur du collège est Ille-sur-Têt[21].

Manifestations culturelles et festivitésModifier

  • Fête patronale : 22 juillet[22].

SantéModifier

SportsModifier

ÉconomieModifier

Revenus de la population et fiscalitéModifier

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 27 000 €[23].

EmploiModifier

Entreprises et commercesModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Les monuments de Corbère-les-Cabanes sont les suivants :

Personnalités liées à la communeModifier

  • François Marty (1904-1971), homme politique français, né à Corbère-les-Cabanes.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. « Modification des limites territoriales des arrondissements », Préfet des Pyrénées-Orientales
  2. a et b Carte IGN sous Géoportail
  3. Notice Cassini de Corbère-les-Cabanes
  4. Plan séisme
  5. (ca)(fr)Institut d’Estudis Catalans, Université de Perpignan, Nomenclàtor toponímic de la Catalunya del Nord, Barcelone, (lire en ligne)
  6. a et b Jean-Pierre Pélissier, Paroisses et communes de France : dictionnaire d'histoire administrative et démographique, vol. 66 : Pyrénées-Orientales, Paris, CNRS, , 378 p. (ISBN 2-222-03821-9)
  7. Fabricio Cardenas, « Création de Corbère-les-Cabanes en 1856 », sur Vieux papiers des Pyrénées-Orientales, (consulté le 3 août 2015)
  8. Site de la mairie, section Conseil municipal
  9. Liste des maires de Corbère-les-Cabanes sur MairesGenWeb
  10. Préfecture des Pyrénées-Orientales, Liste des maires élus en 2008, consultée le 22 juillet 2010
  11. J. M., « P.-O. : Henri Pujol, le maire de Corbère-les-Cabanes est décédé », L'Indépendant,‎ (lire en ligne, consulté le 19 novembre 2016)
  12. Réélection 2014 : [PDF] « Liste des maires du département des Pyrénées-Orientales à la suite des élections municipales et communautaires des 23 et 30 mars 2014 », sur http://la-clau.net.
  13. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  17. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016)
  18. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  19. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  20. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  21. Inspection académique des Pyrénées-Orientales, « Circonscription de Prades », (consulté le 1er août 2013)
  22. Michel de La Torre, Pyrénées-Orientales : Le guide complet de ses 224 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », (ISBN 2-7399-5066-7)
  23. « Fichier RFDM2010COM : Revenus fiscaux localisés des ménages - Année 2010 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er février 2013).