Charles III d'Elbeuf

duc d'Elbeuf

Charles III de Lorraine-Guise, né en 1620, mort à Paris le , fut le troisième duc d'Elbeuf de 1657 à 1692, comte de Lillebonne, comte de Rieux, baron d'Ancenis et pair de France.

Charles III de Lorraine
Charles III, Duke of Elbeuf.jpg
Titres de noblesse
Duc d'Elbeuf
Duc d'Elbeuf
-
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Aristocrate, militaire, écrivainVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Enfants
Anne-Élisabeth de Lorraine
Henri de Lorraine
Louis de Elboeuf (d)
Emmanuel-Maurice de Lorraine
Suzanne Henriette de Lorraine
Marie Francoise de Elboeuf (d)
Henri Frederic de Elboeuf (d)
Marie Eleonore de Elboeuf (d)
Charles de Elboeuf (d)
Louise Anne de Elboeuf (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Armoiries ducs d'Elbeuf.svg
blason

BiographieModifier

Connu durant la vie de son père comme le comte d'Harcourt-Elbeuf, il sert en Italie (1641) et en Picardie (1642) sous le commandement du comte de Harcourt, son oncle pendant la guerre de Trente Ans; sous celui du duc d'Enghien, il se signale, en 1643, à la Rocroy, bataille de Thionville, et Sierck, ainsi qu'au siège de Gravelines (1644), puis combat à la bataille de Nortlingen, et au siège de Trêves. Maréchal de camp en 1646, il est promu lieutenant-général en 1648[1].

À la mort de son père, en novembre 1657, il devient le troisième duc d'Elbeuf et pair de France. Quand Louis XIV commence son règne personnel (1661), il est nommé dès 1652 Gouverneur et lieutenant-général en Picardie, Artois, Boulonnais et gouverneur de Montreuil, en survivance du duc d'Elbeuf son père.

FamilleModifier

Il est le fils de Charles II de Lorraine-Guise, deuxième duc d'Elbeuf, et de Catherine Henriette de Bourbon. Il est aussi le petit-fils du Roi Henri IV et de Gabrielle d'Estrées.

Il épouse en premières noces le Anne Élisabeth de Lannoy (1626 † 1654), fille de Charles, comte de Lannoy, conseiller du Roi en ses conseils d'Etat et privé, gouverneur de Montreuil, chevalier des ordres du Roi, et d'Anne d'Aumont. Il en a :

Veuf, il se remarie le avec Élisabeth de La Tour d'Auvergne (1635 † 1680), fille de Frédéric-Maurice de La Tour d'Auvergne, duc de Bouillon, prince de Sedan, de Jametz et de Raucourt, puis duc d'Albret et de Château-Thierry, pair de France, et d'Eléonore Catherine de Berg ; nièce de Henri de la Tour d'Auvergne, vicomte de Turenne. Dont :

A nouveau veuf, il épouse en troisièmes noces le Françoise de Montaut de Navailles (1653 † 1717), fille de Philippe de Montaut, duc de Navailles, maréchal de France, et de Suzanne de Baudéan. Dont :

On lui connaît en outre trois enfants naturels :

  • Alexis de Lorraine, légitimé en mars 1673 ;
  • Charles de Lorraine, chevalier de Quatremares, gouverneur de la citadelle de Mantoue. Il épouse à Paris le 30 mars 1695 Anne d'Angleberme, dont postérité ;
  • Charlotte de Lorraine, légitimée le 12 juin 1680, mariée à Elbeuf, paroisse Saint Etienne, le 18 novembre 1681 avec Léonor de Brèvedent, chevalier, seigneur d'Oissel[2].

AnnexesModifier

Liens internesModifier

SourceModifier

RéférencesModifier

  1. Christophe Levantal, Ducs et pairs et duchés-pairies laïques à l'époque moderne (1519-1790), Paris, Maisonneuve et Larose, , XXVI+1218 p. (ISBN 2-7068-1219-2), p. 574-575
  2. Georges Poull, La Maison ducale de Lorraine, Nancy, Presses Universitaires de Nancy, , 592 p. (ISBN 2-86480-517-0), p. 440-442