Maison de Guise

Maison de Guise
Description de cette image, également commentée ci-après
Armoiries des ducs de Guise
Fondation 1528
Claude de Lorraine, duc de Guise

La maison de Guise (prononcé [ɡɥiz] Güise) était une famille illustre de la noblesse française. Branche cadette de la maison de Lorraine, elle marqua l'histoire de France pendant les guerres de religion.

La maison de Guise est à l'origine de la principauté de Joinville et a donné naissance à plusieurs rameaux dont celui des ducs d'Aumale et des ducs d'Elbeuf.

PrononciationModifier

Comme pour le nom de la ville homonyme, la lettre "u" doit être prononcée[réf. nécessaire] : Güise, ou [ɡɥiz] en alphabet phonétique.

HistoireModifier

 
Le triomphe de l'eucharistie et la foi sur l’hérésie, Antoinette de Bourbon, feu son mari Claude de Guise (3e personnage masculin), et au moins deux de ses enfants, émail de Léonard Limosin, Frick collection.

La Maison de Guise est fondée par Claude de Lorraine, second fils du duc René II de Lorraine qui lui lègue toutes les possessions "françaises" de la Maison de Lorraine, dont Guise, située en Picardie. Claude de Lorraine-Guise est naturalisé français et créé duc et pair par le roi François Ier, il est le premier duc de Guise.

Sa fille Marie de Lorraine-Guise épouse le roi Jacques V d'Écosse, et fut régente d'Écosse durant la minorité de leur fille Marie Stuart.

Issue d'une Maison souveraine étrangère, la Maison de Lorraine, la Maison de Guise conserve jusqu'à son extinction, un statut particulier à la cour de France, intermédiaire entre celui des princes du sang et celui des ducs et pairs. Certaines de ses alliances sont prises dans d'autres dynasties souveraines étrangères, sa position à la cour oscille, selon l'époque, entre une très grande proximité avec le roi de France et une hostilité marquée à son égard, amenant l'exil ou l'emprisonnement.

L'influence des Guise grandit à l'avènement du roi Henri II, en 1547. Proche du roi depuis l'enfance, François de Lorraine-Guise use de ses faveurs et en fait bénéficier toute sa famille. Le prestigieux archevêché de Reims, associé à un titre de prince du Saint-Empire et un titre de duc et pair de France, se transmet d'oncle à neveu, tout comme la pourpre cardinalice. Cette possession empêchera Henri IV de France, une fois qu'il eut abjuré, de se faire sacrer dans la cathédrale de Reims, et il dut se contenter de celle de Chartres.

À l'avènement du roi François II, les Guise tirent parti de leur parenté avec Marie Stuart, épouse du roi, pour accroître leur influence.

Devant la faiblesse du pouvoir du dernier roi Valois, Henri III, et parce que quelques princes de sang avaient embrassé la religion protestante, la maison de Guise parut en championne de la cause catholique et romaine. Elle s'implique dans les guerres de religion, prenant la tête du parti catholique et de la Sainte Ligue.

Leurs ambitions frôlent la démesure, tant et si bien que le roi Henri III de France donne l'ordre de faire exécuter sommairement Henri Ier dit le Balafré de Lorraine-Guise ainsi que son frère Louis de Lorraine-Guise, cardinal-archevêque de Reims, respectivement l'avant-veille et la veille de la Nativité 1588.

Cet attentat, l'assassinat du duc de Guise, provoque le soulèvement d'une partie du peuple contre Henri III, qui meurt à son tour, quelques mois plus tard, sous les coups meurtriers du moine Jacques Clément.

La famille de Guise doit faire amende honorable après l'entrée d'Henri IV dans Paris, mais conserve assez de prestige pour rester dans le premier cercle de la cour.

Le septième et dernier duc de Guise de la Maison de Lorraine meurt enfant et sans descendance en 1675, laissant pour héritière sa tante célibataire Marie de Lorraine-Guise, dite Mademoiselle de Guise. Celle-ci meurt en 1688, cent ans après l'assassinat de son ancêtre.

Sa cousine, la princesse de Condé recueille le duché de Guise dans sa succession et le transmet aux Bourbon-Condé, qui le conservent jusqu'à la Révolution.[1]

Les Lorraine Guise se sont également transmis la principauté de Joinville, en Champagne, où se trouvait leur sépulture de famille, dans la collégiale Saint-Laurent de Joinville, disparue à la Révolution.

La Maison de Lorraine-Guise compte plusieurs rameaux cadets, ceux des ducs de Mayenne, des ducs d'Aumale, des ducs d'Elbeuf et princes de Lambesc, éteint le dernier en 1825.

GénéalogieModifier

René II, duc de Lorraine et de Bar, comte de Vaudémont (Angers  - Fains )
x Philippe de Gueldre ( – Nancy )
│
├─ Antoine II, duc de Lorraine et de Bar (Bar-le-Duc  - Bar-le-Duc ) 
x Renée de Bourbon-Montpensier (1494-)
│  (suite de la Maison de Lorraine (ducs de Lorraine et de Bar, grand-ducs de Toscane, Empereurs) 
│
├─ Claude de Lorraine 1er duc de Guise (Condé  - Joinville ),  
│  x Antoinette de Bourbon-Vendôme ()
│  │
│  ├─ Marie (Bar-le-Duc  – Edimbourg )
│  │  x Jacques V roi d'Écosse (), 
│  │  │
│  │  ├─ James duc de Rothesay (St.Andrew's  - St.Andrew's 1541), 
│  │  │
│  │  └─ Marie Ire, reine d'Écosse (Linlithgow  - Fotheringay )
│  │     x (1) François II de France ()
│  │     x (2) Henry Stuart, lord Darnley (), 
│  │     x (3) James Hepburn, comte de Bothwell et duc d'Orkney (1536-1578),
│  │
│  ├─ François, 2e duc de Guise (1519-1563),  
│  │  x Anne d'Este ()
│  │  │
│  │  ├─ Henri Ier 3e duc de Guise ( – Blois ),  
│  │  │  x Catherine de Nevers (1548 - Paris )
│  │  │  │
│  │  │  ├─ Charles 4e duc de Guise (Joinville  – Sienne ), duc de Chevreuse
│  │  │  │  x Henriette Catherine, duchesse de Joyeuse ( - Paris )
│  │  │  │  │
│  │  │  │  ├─ François, prince de Joinville ( - Florence ),  
│  │  │  │  │
│  │  │  │  ├─ Henri II 5e duc de Guise, précédemment archevêque de Reims (Paris  - Paris ),
│  │  │  │  │     x (séparés) Anne de Gonzague de Clèves*
│  │  │  │  │     sans postérité
│  │  │  │  │
│  │  │  │  ├─ Charles, duc de Joyeuse ( - Florence ), 
│  │  │  │  │
│  │  │  │  ├─ Louis, duc de Joyeuse ( - Paris ),  
│  │  │  │  │  x Françoise de Valois, duchesse d'Angoulème ()
│  │  │  │  │  │     
│  │  │  │  │  └─ Louis Joseph 6e duc de Guise, duc de Joyeuse ( - Paris ), 
│  │  │  │  │     x Élisabeth Marguerite d'Orléans (Paris  - Versailles ), abbesse de Remiremont
│  │  │  │  │     │
│  │  │  │  │     └─ François-Joseph 7e duc de Guise, duc de Joyeuse (Paris  - Paris ),
│  │  │  │  │
│  │  │  │  ├─ Roger, ( - Cambrai ),  
│  │  │  │  │
│  │  │  │  ├─ Marie, duchesse de Guise, duchesse de Joyeuse, princesse de Joinville ( - Paris )
│  │  │  │  │  dernière duchesse de Guise de la Maison de Lorraine,
│  │  │  │  │  suivie par Henri-Jules de Bourbon, prince de Condé*
│  │  │  │  │
│  │  │  │  └─ Françoise Renée, abbesse de Montmartre ( - Montmartre ), 
│  │  │  │
│  │  │  ├─ Henri (Paris  - )
│  │  │  │
│  │  │  ├─ Louis III, cardinal de Guise, archevêque de Reims ( - Saintes )
│  │  │  │  x (illégitime) Charlotte des Essarts, Mademoiselle de La Haye (1580-1651)
│  │  │  │  │(enfants dits de Lorraine)
│  │  │  │  ├─ Charles Louis de Lorraine (? - Auteuil ), évêque de Condom
│  │  │  │  │
│  │  │  │  ├─ Achille (1615 - Crête 1648), prince de Guise
│  │  │  │  │
│  │  │  │  ├─ Henri Hector  (1620-1668)
│  │  │  │  │
│  │  │  │  ├─ Charlotte (?-1664) abbesse de St Pierre
│  │  │  │  │
│  │  │  │  └─ Louise (1621 - ) 
│  │  │  │
│  │  │  ├─ Claude, duc de Chevreuse, prince de Joinville ( - Paris ), 
│  │  │  │  x Marie de Rohan-Guémené (1600-1679) (la duchesse de Chevreuse)
│  │  │  │  │  
│  │  │  │  ├─ Anne Marie, abbesse de Pont-aux-Dames (1624-1652), 
│  │  │  │  │  
│  │  │  │  ├─ Charlotte Marie (1627-1652)
│  │  │  │  │  
│  │  │  │  └─ Henriette, abbesse de Jouarre (1631-1693)
│  │  │  │   Le duché de Chevreuse échoit à Louis Charles d'Albert, duc de Luynes (1620-1690), fils du premier lit de Marie de Rohan
│  │  │  │
│  │  │  ├─ François-Alexandre, ( - Château des Baux ),  
│  │  │  │
│  │  │  ├─ Renée, abbesse de St Pierre de Reims (1585 - Reims ),  
│  │  │  │
│  │  │  ├─ Jeanne, abbesse de Jouarre ( - Jouarre ),
│  │  │  │
│  │  │  └─ Louise Marguerite (1588 - Château d'Eu )
│  │  │     x François de Bourbon, prince de Conti ( - )
│  │  │
│  │  ├─ Charles, duc de Mayenne dit Mayenne (Meudon  - Soissons )
│  │  │  x Henriette de Savoie-Villars (? - Soissons ), fille du maréchal de Villars
│  │  │  │
│  │  │  ├─ Henri, duc de Mayenne, duc d'Aiguillon (Dijon  - Montauban ),  
│  │  │  │  x Soissons  : Henriette de Nevers ( - )
│  │  │  │
│  │  │  ├─ Charles-Emmanuel, comte de Sommerive (Grenoble  - Naples ), 
│  │  │  │
│  │  │  ├─ Catherine (1585 - Paris )
│  │  │  │  x Paris  Charles Ier, duc de Mantoue et de Montferrat, de Nevers, de Rethel (Paris  - Mantoue ),
│  │  │  │  │  
│  │  │  │  ├─ François, duc de Rethel  (1606 - 1622),  
│  │  │  │  │
│  │  │  │  ├─ Charles, duc de Mayenne (1609 - ) 
│  │  │  │  │  x Marie de Mantoue ( - )
│  │  │  │  │  │
│  │  │  │  │  ├─ Eléonore (Mantoue  - Vienne )
│  │  │  │  │  │  x Wiener Neustadt  Ferdinand III, empereur romain germanique (1608-1657) (Graz  - Vienne )
│  │  │  │  │  │    
│  │  │  │  │  └─ Charles II, duc de Mantoue et de Montferrat, de Nevers, de Rethel, de Mayenne, d'Aiguillon, marquis de Villars, 
│  │  │  │  │     comte du Maine, de Tende et de Sommerive (Mantoue  - )
│  │  │  │  │     postérité dans la Maison de Gonzague
│  │  │  │  │
│  │  │  │  ├─ Ferdinand duc de Mayenne et d'Aiguillon, Marquis de Villars, Comte du Maine, Comte de Tende, 
│  │  │  │  │  Comte de Sommerive (1610 - ),
│  │  │  │  │  
│  │  │  │  ├─ Marie-Louise (Paris  - Varsovie )
│  │  │  │  │  x (1)  : Ladislas IV, Roi de Pologne (-)
│  │  │  │  │  x (2)  : Jean II, Roi de Pologne ( - ), 
│  │  │  │  │
│  │  │  │  ├─ Bénédicte (1614 - Mantoue )
│  │  │  │  │
│  │  │  │  └─ Anne (Mantoue 1616 - Paris )
│  │  │  │     x (1) (séparés) Henri II de Guise*
│  │  │  │     x (2) Paris  Édouard, comte palatin de Simmern, (La Haye  - Paris ), 
│  │  │  │     │
│  │  │  │     ├─ Louise-Marie (Paris  - Aix-la-Chapelle )
│  │  │  │     │  x Asnières  Charles Théodore, prince de Salm ( - Aix-la-Ch. )
│  │  │  │     │
│  │  │  │     ├─ Anne  - Paris )
│  │  │  │     │  x Paris  Henri-Jules de Bourbon, prince de Condé (Paris  - )
│  │  │  │     │                     1er duc de Guise de la Maison de Bourbon-Condé
│  │  │  │     │   
│  │  │  │     ├─ NC ( - 1651)
│  │  │  │     │
│  │  │  │     └─ Bénédicte (Paris  - Asnières )
│  │  │  │        x Hanovre  Jean-Frédéric de Brunswick-Lunebourg ( - )
│  │  │  │     
│  │  │  │
│  │  │  └─ Renée (? - Rome )
│  │  │     x Mario II Sforza, duc d'Ognano et Segni, comte de Santa Fiora (1594 - Rome )
│  │  │
│  │  ├─ Louis, 3e cardinal de Guise, archevêque de Reims (Dampierre  - Blois le )
│  │  │  
│  │  │  x (illégitime) Aimerie de Lescheraine
│  │  │  │
│  │  │  └─ Louis de Guise ( - Munich ), baron d'Ancerville, comte de Boulay, sénéchal de Lorraine épouse en 1621 
│  │  │     Henriette de Lorraine-Vaudémont (1605-1660) princesse de Phalsbourg et Lixheim
│  │  │
│  │  └─ Catherine, 
│  │     x Louis de Bourbon (), duc de Montpensier
│  │
│  ├─ Charles, cardinal Guise puis de Lorraine (Joinville  - Avignon )
│  │    2e archevêque de Reims, duc de Chevreuse (par achat)
│  │
│  ├─ Claude, duc d'Aumale (Joinville  - La Rochelle ),  
│  │  x Louise de Brézé (1518-1577)
│  │  │
│  │  ├─ Charles, duc d'Aumale ( - Bruxelles 1631),  
│  │  │  x Marie de Lorraine-Elbeuf*
│  │  │  │
│  │  │  ├─ Anne, duchesse d'Aumale  (1600 - ),  
│  │  │  │  x Henri de Savoie, duc de Nemours (1572-1632)
│  │  │  │  suite par les ducs d'Aumale, Maison de Savoie
│  │  │  │
│  │  │  └─ Marie
│  │  │     x Ambrosio, marquis de Spinola
│  │  │
│  │  ├─ Claude (Chartres  - Saint-Denis )
│  │  │
│  │  ├─ Catherine (Saint-Germain )
│  │  │  x Nicolas de Lorraine, duc de Mercœur, comte de Vaudémont (1524-1577)
│  │  │
│  │  ├─ Diane ( - Ligny )
│  │  │  x François de Luxembourg, comte de Piney (?-1638)
│  │  │
│  │  ├─ Antoinette Louise, abbesse de Soissons (Joinville  - Soissons ), 
│  │  │
│  │  └─ Marie, Abbesse de Chelles ( - ),
│  │
│  ├─ Louis, 1er cardinal de Guise, archevêque de Sens (Joinville  - Paris ),  
│  │    
│  ├─ François, (Joinville )
│  │
│  ├─ René, marquis d'Elbeuf (Joinville ), 
│  │  x Louise de Rieux (1531-1570)
│  │  │
│  │  ├─ Charles Ier, duc d'Elbeuf (Joinville  - Moulins ),  
│  │  │  x Marguerite de Chabot (1565 - Paris )
│  │  │  │
│  │  │  ├─ Claude Eléonore (1582 - Oiron )
│  │  │  │
│  │  │  ├─ Henriette (1592 - Soissons ), abbesse de Soissons
│  │  │  │
│  │  │  ├─  Charles II, duc d'Elbeuf ( - Paris )
│  │  │  │   suite par les ducs d'Elbeuf, Maison de Lorraine-Guise
│  │  │  │
│  │  │  ├─  Françoise (1598 - Paris 
│  │  │  │
│  │  │  └─ Henri, comte d'Harcourt, d'Armagnac et de Brionne ( - Royaumont ),  
│  │  │     x Marguerite-Philippe du Cambout de Coislin (1622-1674)
│  │  │     suite par les comtes d'Harcourt, Maison de Lorraine-Elbeuf
│  │  │
│  │  ├─ Marie de Lorraine-Elbeuf ( – 1605)
│  │  │  x Charles, duc d'Aumale*
│  │  │
│  │  └─ René (1559-1629)
│
├─ Jean, 1er cardinal de Lorrainearchevêque de Reims, évêque de Toul, évêque de Metz et évêque de Verdun
│
├─ Louis, comte de Vaudémont, évêque de Verdun (Bar-le-Duc  - Naples ), 
│
└─ François, comte de Lambesc (Bar-le-Duc  - Pavie )

AnnexesModifier

Liens internesModifier

BibliographieModifier

RéférencesModifier

  1. Christophe Levantal, Ducs et pairs et duchés-pairies laïques à l'époque moderne : 1519-1790, Paris, Maisonneuve & Larose, , 1218 p. (ISBN 2-7068-1219-2), p. 631-642 et 548-554