Ouvrir le menu principal

Champvans (Jura)

commune française du département du Jura
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Champvans.

Champvans
Champvans (Jura)
La mairie.
(carte postale ancienne)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement Dole
Canton Dole-1
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Grand Dole
Maire
Mandat
Dominique Michaud
2014-2020
Code postal 39100
Code commune 39101
Démographie
Population
municipale
1 397 hab. (2016 en augmentation de 4,57 % par rapport à 2011)
Densité 98 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 06′ 21″ nord, 5° 26′ 10″ est
Altitude Min. 188 m
Max. 290 m
Superficie 14,22 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Franche-Comté
City locator 14.svg
Champvans

Géolocalisation sur la carte : Jura

Voir sur la carte topographique du Département du Jura
City locator 14.svg
Champvans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Champvans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Champvans

Champvans est une commune française située dans le département du Jura en région Bourgogne-Franche-Comté. Les habitants se nomment les Champvannais et Champvannaises.

Commune jumelée avec Hüffenardt (Allemagne) depuis 1980.

Sommaire

GéographieModifier

La commune de Champvans est située dans le département du Jura à 5 km de la ville de Dole. Ce village comptait 1343 habitants en 2013. L'altitude moyenne du village est de 207 m.

 
Situation de Champvans.

Communes limitrophesModifier

  Flagey-lès-Auxonne (Côte-d'Or) Sampans Monnières  
Saint-Seine-en-Bâche (Côte-d'Or) N Dole
O    Champvans    E
S
Samerey (Côte-d'Or) Damparis Foucherans

ÉconomieModifier

HistoireModifier

Champvans est un village français, situé dans le département du Jura et la région de Franche-Comté. Ses habitants sont appelés les Champvannais et les Champvannaises. Champvans possède un mont nommé : "Mont-coq" ou "Mont de Champvans" (284m). La commune s'étend sur 14,2 km² et compte 1 439 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2005. Avec une densité de 101,2 habitants par km², Champvans a connu une hausse de 5,6 % de sa population par rapport à 1999. Entouré par les communes de Monnières, Foucherans et Damparis, Champvans est situé à 4 km au Nord-Ouest de Dole la plus grande ville à proximité. Situé à 225 mètres d'altitude, le village de Champvans a pour coordonnées géographiques : Latitude: 47° 6' 18 Nord Longitude: 5° 26' 8 Est. Champvans est la 6491e ville au classement des communes de France ayant le plus d'habitants.

HéraldiqueModifier

  Blason Coupé: au 1er mi-coupé d'azur semé de billettes d'or au lion du même, au 2e de gueules à la branche de chêne de sinople, englantée de trois pièces d'agent et posée en fasce; à la divise d'argent chargée de l'inscription « Champvans » de sable et brochant sur la partition.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administrationModifier

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1791 Nicolas Robert   ex-chirurgien
1791 1792 Claude-François Roumette    
1792 1793 Denis Geuriet    
1793 1795 Claude-Antoine Pointurier    
1795 1795 Henri Perrenot    
1795 17.. Pierre-François Robert    
1801 1824 Claude-François Robert    
1824 1830 Joseph Barbelenet    
1830 1831 Nicolas Michaud    
1831 1831 Claude-Louis Lanaud    
1831 1841 Charles Perrenot    
1841 1848 François-Joseph Viverge    
1848 1851 Pierre-Joseph Boudriot    
1851 1852 Philippe Michaud-Leguéry    
1852 1865 François-Joseph Viverge-Charton    
1865 1870 Charles-Antoine-Hercule Lombard    
1870 1878 Félix Michaud    
1878 1881 Auguste Daubigney    
1881 1884 Félix Michaud    
1884 1904 Auguste Daubigney    
1904 1912 Théodore Jourdain    
1912 1930 Ferdinand Sauterey (1855-1930)    
1930 1935 Samuel Charpiot    
1935 1965 Gilbert Lanouzière    
1965 1977 André Michaud    
1977 1989 René Roquelle SE  
1989 2001 Alain Raby SE Préparateur en Pharmacie
2001 En cours Dominique Michaud DVD[1] Agent de maîtrise

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3].

En 2016, la commune comptait 1 397 habitants[Note 1], en augmentation de 4,57 % par rapport à 2011 (Jura : -0,3 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8809509629711 0221 0631 0941 0701 116
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0431 1161 1301 1041 1001 0801 0551 0121 049
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
9799679019079109718849511 028
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
1 2171 3391 3681 3301 3001 3621 3951 3571 390
2016 - - - - - - - -
1 397--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

Patrimoine architecturalModifier

 
Église de Champvans, restaurée en 1682.
  • Église Saint-Gengoult (XVIe s), rue de l'Église. Construite en 1535, elle s'est effondrée en 1800 sous le poids de sa charpente qui était faite de bois et de pierres, le clocher de type "lanterne" constituait une particularité architecturale. Elle fut reconstruite en 1814. À l'intérieur, des objets et tableaux de Besson (peintre dolois) de très grande valeur ont été retrouvés, dont quelques-uns sont exposés au Louvre. L'église abrite une statue de Saint-Vernier (fin XVIe siècle) et un tableau représentant Saint-Gengoult (XIXe siècle).
  • Fontaine Saint-Gengoult (XVIIe-XIXe s), rue André GLEITZ. Erigée en 1682, elle abrite une statue en pierre du saint en tenue de soldat.
  • Fontaine de Priesle. Edifice construit au sud-ouest du village, afin d'alimenter en eau des abreuvoirs. Il fut bâti en pierre de taille en 1857.
  • Mairie-école (XIXe s), rue André-Gleitz, surmontée jusqu'à une hauteur de 17m d'un fronton monumental supportant un campanile.
  • Monument aux Morts 1914-1918. Il fut érigé en 1920 sous le mandat de F. Sauterey.
  • Monument aux Morts 1939-1945. Il fut érigé en 1946, par souscriptions publiques.
  • Lavoir (XIXe s), rue des Lavandières.
  • Oratoire dédié à la Sainte Vierge (1838).
  • Croix (1834), rue Gilbert LANOUZIERE.
  • Châtelet.
  • Château féodal.
  • Moulin à vent (reconverti en habitation)
  • Cimetière (1847 et extension de 1916) au portail monumental
  • Borne de 1614 armoriée (armes du royaume de France et du Comté de Bourgogne).
  • Stèle.
  • Ancienne poste (1913).
  • Scierie (XXe s), avenue de la Gare, inscrite à l'IGPC depuis 1989[6].

Patrimoine naturelModifier

  • Sources.
  • Bois de La Malnoue (700ha).
  • Mont de Champvans ou Mont Coq (284m) et son arboretum.

VoiesModifier

47 Odonymes recensés à Champvans
Allée Avenue Boulevard Chemin Impasse Montée Passage Place Route Rue Ruelle Autres Total
0 0 0 9 5 0 1 1 1 30 0 0 47
Source : [1]

Enseignement et périscolaireModifier

Le village de Champvans possède une école publique, nommée « Jean Jaurès », qui inclut maternelle et élémentaire et se répartit sur deux bâtiments distincts :

  • l'école maternelle Louis Pergaud, au 16 rue de l'Église : petite, moyenne et grande section maternelle.
  • l'école élémentaire Jean Jaurès, au 2 rue André Gleitz, qui se trouve dans le même bâtiment que la mairie, et compte 5 classes : CP, CE1,CE2,CM1 et CM2 ;
  • un centre de loisirs sans hébergement, à côté de l'école : Les Galopins du groupe les Francas (nombreuses activités, jeux, balades, sorties en parc d'attractions, balades à dos d’ânes, dans les bois...). Désormais la gestion des centres de loisirs est prise en charge par la communauté d'agglomération (Grand Dole).

ÉvènementsModifier

  • Téléthon (lâché de ballons, exposition de voitures anciennes, vente d’huîtres, cross, grand concert (Les Infidèles en 2018), cabaret, gala de magie, Moliére du Téléthon, dégustation du beaujolais nouveau ...etc.)
  • Fête de la musique : l'événement est fêté depuis 1998 notamment grâce au soutien de l'association AJC et du Foyer Rural.
  • Jumelage avec le village allemand de Hüffenhardt depuis 1980.
  • Brocante artisanale.
  • Puces et marché artisanal.
  • Foire "vins et saveurs".
  • Concerts.
  • En juin 2008, l'association AJC a décidé d'organiser la fête de la musique en plein air sur la nouvelle place du lavoir pour présenter notamment le nouvel album du groupe Champvannais "Carbone 14" renommé aujourd'hui Festival Faites de la zik !
  • Kermesse
  • Festival de Jazz bisannuel depuis juin 2011 réunissant de nombreux groupes de Jazz de l'est de la France appelé "Zoot Festival". Organisé par le Banda-Jazz.
  • Cabaret de jazz annuel mi-mars.
  • Cabaret spectacle.
  • Concert de chorale la Clé des chants.
  • Randonnée des 30 clochers : en marchant, en courant ou à vélo.
  • Traversée du Grand-Dole.
  • Marche populaire.
  • Les foulées de Champvans.
  • Bal des Classes, réveillon de la Saint-Sylvestre... organisé par le Foyer Rural.
  • Le village avait reçu en concert le chanteur H.F. Thiéfaine pour soutenir l'école menacée de perdre une classe.
  • Spectacle historique Une fille de la forêt avec la présence d'André Besson.
  • La fête des cerises.
  • Arena Festival organisé par le Foyer Rural.

Personnalités liées à la communeModifier

  • Pierre Babet, instituteur
  • Père Charles (sans doute le prêtre Jean-Jacques Geuriet) qui fut le catéchiste de Napoléon 1er et lui fit faire sa première communion à Brienne. Le lieutenant Bonaparte serait venu plusieurs fois le visiter à Champvans depuis sa garnison d'Auxonne.
  • Jean Chrysogone Guigue dit Guigue de Champvans (Champvans 22/12/1813 - 12/02/1900) qui fut secrétaire particulier de Lamartine ; il joua aussi un rôle politique important. Il fut également le premier rédacteur en chef du journal Le Bien Public et préfet du Gard (nommé par Mac-Mahon).

SourcesModifier

BibliographieModifier

Géographie et histoires locales par Pierre Babet, officier de l’instruction publique (édité en 1925 par les habitants sous les auspices de la municipalité ). Réédité par le Foyer rural de Champvans en 1982, avec un deuxième volume "contemporain" (de 1880 à 1982) titré: Un siècle d'histoire, les habitants et leur vie.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier