Ouvrir le menu principal

Championnat du monde de cyclisme contre-la-montre par équipes masculin

compétition de cyclisme (1962-1994)

Le championnat du monde de cyclisme 100 km contre-la-montre par équipes masculin est une épreuve des championnats du monde de cyclisme sur route organisé par l'Union cycliste internationale.

Il est disputé annuellement à partir de 1962 par équipes nationales de quatre coureurs sur une centaine de kilomètres et a la particularité d'être réservé aux amateurs. À partir de 1972, il n'est plus organisé les années olympiques afin d'éviter de faire doublon avec l'épreuve disputée aux jeux olympiques. La dernière édition a lieu en 1994, année de la création du championnat du monde du contre-la-montre individuel[1].

Il ne doit pas être confondu avec le championnat du monde par équipes professionnelles de marque disputé entre 2012 et 2018, sur une distance d'une cinquantaine de kilomètres.

Quelques caractéristiques de ce championnatModifier

  • Deux nations se partagent 28 médailles sur les 81 médailles attribuées entre 1962 et 1994. Avec 14 médailles chacune, l'Italie (7 médailles d'or) et l'Union soviétique (5 médailles d'or) ont dominé la spécialité, où les quatre équipiers doivent unir leur effort physique, faire preuve d'endurance et posséder une bonne technique de pénétration dans l'air, de trajectoire et de relais.
  • La même épreuve du 100 km était disputée aux Jeux olympiques entre 1960 et 1992. La hiérarchie qui s'y dessinait était sensiblement la même :
  • Quatre frères, les Suédois Erik, Gösta, Sture et Tomas Pettersson ont triomphé trois années consécutives (1967, 1968, 1969)[2], établissant leur suprématie inédite sur une entente parfaite.
  • La distance de ce 100 km contre la montre par équipes approchait donc les cent kilomètres, mais elle fut rarement égale à 100 kilomètres. La course la plus longue fut la première édition de ce championnat, en 1962 : 112,600 km. La plus courte a été disputée en 1968 : 95 km à Montevideo. La fourchette se situait entre 98 et 102 kilomètres.
  • La moyenne record de l'épreuve a été réalisée par l'équipe de l'Union soviétique en 1985. Sur le parcours de 99,400 kilomètres du circuit de Giavera del Montello, bouclé en 1 heure 51 minutes et 9 secondes, le quatuor soviétique établissait une moyenne de 53,729 km/h[3].
  • Les autres meilleures performances ont été réalisées par l'équipe d'Italie en 1991 : 51,590 km/h sur le circuit de Stuttgart (99,100 km en 1 h 54 min 58 s) ; 51,158 km/h en 1994 sur le circuit de Palerme (100,400 km en 1 h 57 min 54 s) ; 50,977 km/h en 1987 à Villach en Autriche (100 km en 1 h 57 min 22 s).
  • La chronologie du record s'établit ainsi :

PalmarèsModifier

Édition Or Argent Bronze
1962   Italie
Mario Maino (pl)
Antonio Tagliani
Dino Zandegù
Danilo Grassi
  Danemark
Ole Ritter
Vagn Bangsburg
Mogens Twilling
Ole Kroier
  Uruguay
Ruben Etchebarne
Juan José Timon
Vid Cencic
Rene Pezzati
1963   France
Michel Béchet
Dominique Motte
Marcel Ernest Bidault
Georges Chappe
  Italie
Mario Maino (pl)
Pasquale Fabbri
Danilo Grassi
Dino Zandegù
  Union soviétique
Viktor Kapitonov
Gainan Saidschushin
Youri Melikhov
Anatoli Olizarenko
1964   Italie
Severino Andreoli
Luciano Dalla Bona
Pietro Guerra
Ferruccio Manza
  Espagne
Gines Garcia Peran
Jose-Ramon Goyeneche Bilbao
Ramon Saez Manzo
Luis Pedro Santamarina
  Belgique
Rene Heuvelmans
Roland De Neve
Roland Van De Rijse
Albert Van Vlierberghe
1965   Italie
Pietro Guerra
Luciano Dalla Bona
Mino Denti
Giuseppe Soldi
  Espagne
Ventura Diaz Arrey
José Manuel López Rodríguez
José Manuel Lasa
Domingo Perurena
  France
Andre Desvages
Gerard Swertvaeger
Henri Heintz
Claude Lechatelier
1966   Danemark
Werner Blaudzun
Jørgen Hansen
Ole Højlund
Flemming Wisborg
  Pays-Bas
Eddy Beugels
Tiemen Groen
Harry Steevens
Rini Wagtmans
  Italie
Attilio Benfatto
Luciano Dalla Bona
Mino Denti
Pietro Guerra
1967   Suède
Erik Pettersson
Gösta Pettersson
Sture Pettersson
Tomas Pettersson
  Danemark
Werner Blaudzun
Jørgen Hansen
Leif Mortensen
Henning Pedersen
  Italie
Lorenzo Bosisio
Benito Pigato
Vittorio Marcelli
Flavio Martini
1968   Suède
Erik Pettersson
Gösta Pettersson
Sture Pettersson
Tomas Pettersson
  Suisse
Bruno Hubschmid
Robert Thalmann
Walter Burki
Erich Spahn
  Italie
Vittorio Marcelli
Flavio Martini
Giovanni Bramucci
Benito Pigato
1969   Suède
Erik Pettersson
Gösta Pettersson
Sture Pettersson
Tomas Pettersson
  Danemark
Mogens Frey
Jørgen Hansen
Jørn Lund
Leif Mortensen
  Suisse
Xaver Kurmann
Bruno Hubschmid
Josef Fuchs
Walter Burki
1970   Union soviétique
Valeri Iardy
Vladimir Sokolov
Boris Choukhov
Valeri Likhatchev
  Tchécoslovaquie
Jiri Mainus
Frantisek Rezac
Milan Puzrla
Petr Matousek
  Pays-Bas
Fedor den Hertog
Popke Oosterhof
Tino Tabak
Adri Duyker
1971   Belgique
Gustaaf Hermans
Gustaaf Van Cauter
Louis Verreydt
Ludo Van Der Linden
  Pays-Bas
Fedor den Hertog
Adri Duyker
Frits Schur
Aad van den Hoek
  Pologne
Edward Barcik
Stanisław Szozda
Jan Smyrak
Lucjan Lis
1972 Non disputé en raison des Jeux olympiques
1973   Pologne
Lucjan Lis
Ryszard Szurkowski
Stanisław Szozda
Tadeusz Mytnik
  Union soviétique
Youri Mikhailov
Guennadi Komnatov
Boris Choukhov
Sergey Sinizin
  Suède
Lennart Fagerlund
Tord Filipsson
Leif Hansson
Sven-Åke Nilsson
1974   Suède
Lennart Fagerlund
Bernt Johansson
Tord Filipsson
Sven-Åke Nilsson
  Union soviétique
Guennadi Komnatov
Rinat Charafuline
Vladimir Kaminski
Valeri Tchaplyguine
  Allemagne de l'Est
Hans-Joachim Hartnick
Karl Dietrich Diers
Horst Tischoff
Gerhard Lauke
1975   Pologne
Tadeusz Mytnik
Mieczysław Nowicki
Ryszard Szurkowski
Stanisław Szozda
  Union soviétique
Guennadi Komnatov
Valeri Tchaplyguine
Aavo Pikkuus
Vladimir Kaminski
  Tchécoslovaquie
Petr Matousek
Vlastimil Moravec
Vladimir Vondracek
Petr Bucháček (en)
1976 Non disputé en raison des Jeux olympiques
1977   Union soviétique
Valeri Tchaplyguine
Aavo Pikkuus
Vladimir Kaminski
Anatoli Tchoukanov
  Italie
Mirko Bernardi
Mauro De Pellegrin
Vito Da Ros
Dino Porrini
  Pologne
Tadeusz Mytnik
Mieczysław Nowicki
Stanisław Szozda
Czesław Lang
1978   Pays-Bas
Guus Bierings
Bert Oosterbosch
Bart Van Est
Jan van Houwelingen
  Union soviétique
Aavo Pikkuus
Vladimir Kaminski
Alguimantus Goushavitchous
Vladimir Kouznetsov
  Suisse
Gilbert Glaus
Stefan Mutter
Richard Trinkler
Kurt Ehrensperger
1979   Allemagne de l'Est
Bernd Drogan
Hans-Joachim Hartnick
Andreas Petermann
Falk Boden
  Pologne
Jan Jankiewicz
Czesław Lang
Stefan Ciekanski
Witold Plutecki
  Norvège
Geir Digerud
Morten Saether
Jostein Wilmann
Hans-Peter Odegaard
1980 Non disputé en raison des Jeux olympiques
1981   Allemagne de l'Est
Falk Boden
Bernd Drogan
Mario Kummer
Olaf Ludwig
  Union soviétique
Youri Kachirine
Oleg Logvine
Sergueï Kadazki
Anatoli Yarkine
  Tchécoslovaquie
Milan Jurčo
Michal Klasa
Alipi Kostadinov
Jiří Škoda
1982   Pays-Bas
Maarten Ducrot
Gerard Schipper
Gerrit Solleveld
Frits Van Bindsbergen
  Suisse
Alfred Achermann
Daniel Heggli
Richard Trinkler
Urs Zimmermann
  Union soviétique
Youri Kachirine
Oleg Logvine
Sergueï Voronine
Oleh Petrovich Chuzhda
1983   Union soviétique
Youri Kachirine
Sergueï Navolokine
Oleh Petrovich Chuzhda
Alexandre Zinoviev
  Suisse
Daniel Heggli
Heinz Imboden
Othmar Haefliger
Benno Wiss
  Norvège
Terje Gjengaar
Dag Hopen
Hans-Peter Odegaard
Tom Pedersen
1984 Non disputé en raison des Jeux olympiques
1985   Union soviétique
Vasyl Zhdanov
Viktor Klimov
Igor Sumnikov
Alexandre Zinoviev
  Tchécoslovaquie
Vladimir Hruza
Milan Jurčo
Michal Klasa
Milan Kren
  Italie
Marcello Bartalini
Massimo Podenzana
Eros Poli
Claudio Vandelli
1986   Pays-Bas
Tom Cordes
Gerrit de Vries
John Talen
Rob Harmeling
  Italie
Eros Poli
Massimo Podenzana
Mario Scirea
Flavio Vanzella
  Allemagne de l'Est
Uwe Ampler
Uwe Raab
Mario Kummer
Dan Radtke
1987   Italie
Roberto Fortunato
Eros Poli
Mario Scirea
Flavio Vanzella
  Union soviétique
Viktor Klimov
Assiat Saitov
Igor Sumnikov
Evgueni Zagrebelny
  Autriche
Helmut Wechselberger
Bernard Rassinger
Mario Traxl
Johann Lienhart
1988 Non disputé en raison des Jeux olympiques
1989   Allemagne de l'Est
Mario Kummer
Maik Landsmann
Jan Schur
Falk Boden
  Pologne
Zenon Jaskuła
Joachim Halupczok
Marek Leśniewski
Andrzej Sypytkowski
  Union soviétique
Yuri Manuylov
Viktor Klimov
Evgueni Zagrebelny
Oleh Halkin
1990   Union soviétique
Oleh Halkin
Rouslan Zotov
Igor Patenko
Alexander Markovich
  Allemagne de l'Est
Maik Landsmann
Uwe Peschel
Uwe Berndt
Falk Boden
  Allemagne de l'Ouest
Rolf Aldag
Kai Hundertmarck
Raimund Lehnert
Michael Rich
1991   Italie
Flavio Anastasia
Luca Colombo
Gianfranco Contri
Andrea Peron
  Allemagne
Uwe Berndt
Bernd Dittert
Uwe Peschel
Michael Rich
  Norvège
Stig Kristiansen
Johnny Saether
Roar Skaane
Bjørn Stenersen
1992 Non disputé en raison des Jeux olympiques
1993   Italie
Rossano Brasi
Gianfranco Contri
Rosario Fina
Cristian Salvato
  Allemagne
Christian Meyer
Uwe Peschel
Michael Rich
Andreas Walzer
  Suisse
Roman Jeker
Beat Meister
Markus Kennel
Roland Meier
1994   Italie
Cristian Salvato
Gianfranco Contri
Gianluca Colombo
Dario Andriotto
  France
Jean-François Anti
Dominique Bozzi
Pascal Deramé
Christophe Moreau
  Allemagne
Ralf Grabsch
Uwe Peschel
Michael Rich
Jan Schaffrath

StatistiquesModifier

Tableau des médaillesModifier

Rang Nation Or Argent Bronze Total
1   Italie 7 3 4 14
2   Union soviétique 5 6 3 14
3   Suède 4 0 1 5
4   Pays-Bas 3 2 1 6
5   Allemagne de l'Est 3 1 2 6
6   Pologne 2 2 2 6
7   Danemark 1 3 0 4
8   France 1 1 1 3
9   Belgique 1 0 1 2
10   Suisse 0 3 3 6
11   Tchécoslovaquie 0 2 2 4
  Allemagne[4] 0 2 2 4
13   Espagne 0 2 0 2
14   Norvège 0 0 3 3
15   Uruguay 0 0 1 1
  Autriche 0 0 1 1
Total 27 27 27 81

Par coureursModifier

Rang Coureur Pays Or Argent Bronze Total
1 Falk Boden   Allemagne de l'Est 3 1 0 4
2 Gianfranco Contri   Italie 3 0 0 3
Erik Pettersson   Suède 3 0 0 3
Gösta Pettersson   Suède 3 0 0 3
Sture Pettersson   Suède 3 0 0 3
Tomas Pettersson   Suède 3 0 0 3
7 Stanisław Szozda   Pologne 2 0 2 4
8 Luciano Dalla Bona   Italie 2 0 1 3
Pietro Guerra   Italie 2 0 1 3
Mario Kummer   Allemagne de l'Est 2 0 1 3
Tadeusz Mytnik   Pologne 2 0 1 3

Notes et référencesModifier

  1. Palmarès du championnat du monde de cyclisme contre-la-montre par équipes masculin, sur le site Memoire-du-cyclisme.eu
  2. Sylvie Lauduique-Hamez, Les Incroyables du cyclisme, Calmann-Lévy, , 192 p. (ISBN 9782702146132, lire en ligne), p. 56
  3. LAnnuaire Velo 86, p. 134.
  4. Allemagne de l'ouest inclus (une médaille de bronze)