Ouvrir le menu principal

Joachim Halupczok

coureur cycliste polonais
Joachim Halupczok
Joachim Halupczok Monument.jpg
Statue du coureur érigé à Niwki (powiat d'Opole)
Informations
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 25 ans)
OpoleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipes amateurs
1988-1989Sélection nationale polonaise
et LKS Ziemia Opolska (club)
Équipes professionnelles
1990Diana
1991Del Tongo
1992GB-MG
Principales victoires

Joachim Halupczok est un coureur cycliste polonais des années 1980-1990. Il est né le à Ozimek et est mort le à Opole, d'une crise cardiaque. Il fut champion du monde amateur en 1989.

Biographie[1]Modifier

Membre du club cycliste d'Opole, le LKS Ziemia Opolska, de 1982 à 1989, il mesure 1,82 m pour 71 kg[2]. À Séoul, il remporte l'argent sur l'épreuve des 100 km par équipes.

En 1989, il représente sa sélection nationale aux championnats du monde de Chambéry. Il remporte l'épreuve en ligne amateur d'une manière éclatante. Échappé dans la côte du Mont-Carmel, à 30 km de l'arrivée, il termine avec 2 minutes et 45 secondes d'avance sur son second Éric Pichon[3].

Passé professionnel l'année suivante, il dispute un début de Tour d'Italie remarquable et remarqué. Il abandonne en ayant porté le maillot de meilleur jeune, tout en étant resté dans les cinq premiers du général.

En décembre 1990, il connait une première alerte et les examens décèlent une arythmie cardiaque. Après un an d'arrêt, il reprend la compétition en 1992, où il dispute notamment le Tour d'Espagne et termine 5e du Grand Prix du Midi libre. À la fin de cette saison, les médecins lui interdisent de poursuivre sa carrière. Quinze mois plus tard, il s'effondre lors d'un échauffement avant un match de foot en salle. Il était marié et père de deux enfants.

Les raisons de sa mort sont sujettes à polémique. Comme dans les autres décès de jeunes cyclistes, des soupçons de dopage sont avancés. Halupczok aurait été en relation avec un sulfureux médecin[4].

ÉquipesModifier

PalmarèsModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour d'ItalieModifier

1 participation.

  • 1990: Abandon lors de la 16e étape.

Tour d'EspagneModifier

1 participation.

  • 1992: 64e du classement général.

Tour de FranceModifier

Aucune participation.

Résultats sur les championnatsModifier

Jeux olympiquesModifier

RouteModifier

100 km par équipes

1 participation.

PisteModifier

Poursuite par équipes

1 participation.

  • 1988 : 7e au classement final (éliminé en quarts de finale)[9].

Championnats du monde professionnelsModifier

RouteModifier

Course en ligne

1 participation.

  • 1990 : 16e au classement final.

Championnats du monde amateursModifier

RouteModifier

Course en ligne

1 participation.

Honneurs et distinctionsModifier

Joachim Halupczok est élu Sportif polonais de l'année en 1989.

Notes et référencesModifier

  1. Article nécrologique de Christophe Wyrzykowski dans le Vélo Magazine n°296 de mars 1994.
  2. (pl) « Biographie de l'athlète sur le site du comité olympique polonais », sur www.olimpijski.pl (consulté le 28 septembre 2010)
  3. « Halupczok accable les Français », article publié dans le quotidien L'Équipe du lundi 28 août 1989.
  4. « Dopage : l'acte d'accusation vient d'Italie (article publié dans L'Humanité) », sur www.cyclisme-dopage.com (consulté le 26 septembre 2010)
  5. « Ses différentes équipes professionnelles », sur www.memoire-du-cyclisme.eu (consulté le 26 septembre 2010)
  6. Joachim Halupczok est, également dans la catégorie "juniors" champion de¨Pologne contre-la-montre en duo (avec Robert Polavnik) et champion de Pologne de la montagne. Dans l'épreuve sur route individuelle il termine 3e. Source : Harry Van de Bremt/René Jacobs, Vélo 88, Het Nieuwsblad & Lotto, page 203, résultats des Championnats de Pologne juniors 1987.
  7. a et b (de) « Les différents classements de Joachim Halupczok dans la Course de la Paix », sur www.fred-moellendorf.de (consulté le 28 septembre 2010)
  8. « Le rapport officiel des JO 1988 (volume 2), cf p.150 » [PDF], sur library.la84.org (consulté le 21 décembre 2016)
  9. « Le rapport officiel des JO 1988 (volume 2), cf p.152 » [PDF], sur library.la84.org (consulté le 21 décembre 2016)

Liens externesModifier