Championnat de France masculin de handball 1990-1991

Division 1 1990-1991
Généralités
Sport handball
Organisateur(s) FFHB
Édition 39e
Lieu(x) Drapeau de la France France
Date du
au
Participants 12 équipes

Palmarès
Tenant du titre USAM Nîmes 30
Vainqueur USAM Nîmes 30
Deuxième HB Vénissieux 85
Troisième Girondins de Bordeaux HBC
Relégué(s) Stade Messin EC
Lille Université Club
Meilleur(s) buteur(s) Zlatko Saračević, 169 buts

Navigation

Le championnat de France masculin de handball 1990-1991 est le plus haut niveau de handball en France. Le championnat de France est alors appelé Nationale 1A.

L'USAM Nîmes 30, champion en titre, conserve son titre avec deux points d'avance sur le HB Vénissieux 85.

TransfertsModifier

Parmi les principaux transferts à l'intersaison, on trouve (par ordre alphabétique)[1] :

ModalitésModifier

Douze clubs participent à la compétition. Le club classé à la première place au terme de la compétition est déclaré Champion de France 1992 et les deux derniers sont relégués[2].

Les clubs se rencontrent en matches aller et retour. Le classement s'effectue par addition de points attribués de la manière suivante :

  • match gagné 2 points
  • match nul 1 point
  • match perdu 0 point

A l'issue du match retour entre deux clubs, un point supplémentaire est attribué au club vainqueur sur l'ensemble des deux matches, aller et retour[2]. En cas d'égalité aux points, les clubs sont départagés selon les procédures suivantes

  1. la différence entre le buts manqués et les buts encaissés au cours des deux matches,
  2. en cas de nouvelle égalité, le club bénéficiaire est celui ayant marqué le plus de but chez l'adversaire,
  3. en cas de nouvelle égalité, il y a lieu de faire procéder à des séries de tirs au but.

En cas d'égalité entre deux ou plusieurs clubs à l'issue de la compétition, ceux-ci sont départagés selon les modalités suivantes[2] :

  1. par la différence entre les buts marqués et les buts encaissés sur l'ensemble de la compétition.
  2. par le plus grand nombre de buts marqués sur l'ensemble de la compétition.
  3. par la différence entre les buts marqués et les buts encaissés dans les rencontres entre les clubs concernés,
  4. par le plus grand nombre de buts marqués dans les rencontres entre les clubs concernés,
  5. par le classement des équipes Espoirs,
  6. par le plus grand nombre de licencié(e)s.

Classement finalModifier

Le classement final est[3] :

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff Bon
1 USAM Nîmes 30 T 48 22 17 3 2 0 0 0 11
2 HB Vénissieux 85 C 46 22 17 2 3 0 0 0 10
3 Girondins de Bordeaux HBC 36 22 14 1 7 0 0 0 7
4 Vitrolles SMUC 35 22 12 2 8 0 0 0 9
5 US Créteil 31 22 10 5 7 0 0 0 6
6 Paris Asnières P 28 22 10 3 9 0 0 0 5
7 US Ivry 26 22 9 2 11 0 0 0 6
8 USM Gagny 93 23 22 9 1 12 0 0 0 4
9 RC Strasbourg 19 22 7 1 14 0 0 0 4
10 SC Sélestat P 15 22 6 2 14 0 0 0 1
11 Stade Messin EC 13 22 4 3 15 0 0 0 2
12 Lille Université Club 10 22 4 1 17 0 0 0 1
Légende

Meilleurs buteursModifier

Les meilleurs buteurs du championnat sont[4] :

Joueur Club Buts
1   Zlatko Saračević Girondins de Bordeaux HBC 169
2   Tudor Roșca Lille Université Club 146
3   Irfan Smajlagić US Ivry 131
4   Júlíus Jónasson Paris Asnières 129
5   Jean-Jacques Cochard Vitrolles SMUC 117
6   Jean-Louis Auxenfans USM Gagny 93 112
7   Mile Isaković US Créteil 110
  Željko Anić Vitrolles SMUC
9   Jackson Richardson Paris Asnières 108
10   Gaël Monthurel HB Vénissieux 85 105
11   Zoran Calić RC Strasbourg 103
12   Laurent Munier HB Vénissieux 85 096
13   Davor Brkljacić SC Sélestat 1906 095
14   Frédéric Volle USAM Nîmes 30 091
15   Pascal Jacques Stade messin EC 087
  Pascal Mahé US Créteil
17   Jean-Pierre Martinis RC Strasbourg 086
18   Denis Lathoud HB Vénissieux 85 080
  Marc Wiltberger Girondins de Bordeaux HBC
20   Slimane Ouerghemmi HB Vénissieux 85 079

RéférencesModifier

Voir aussiModifier