Irfan Smajlagić

joueur croate de handball

Irfan Smajlagić
Image illustrative de l’article Irfan Smajlagić
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la Croatie Croatie
Naissance (58 ans)
Lieu Banja Luka, Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie
Taille 1,88 m
Poste Ailier droit
Surnom(s) Pipe
Situation en club
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
1978-1987 Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie RK Borac Banja Luka
1987-1990 Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie RK Medveščak Zagreb
1990-1993 Drapeau : France US Ivry
1993-1994 Drapeau : France USAM Nîmes 93
1994-1996 Drapeau : Croatie Badel 1862 Zagreb
1996-1997 Drapeau : Croatie RK Zamet Rijeka
1997-1999 Drapeau : Croatie RK Medveščak Zagreb
1999-2000 Drapeau : France Livry-Gargan handball
2000-2001 Drapeau : France Girondins de Bordeaux
2001-2002 Drapeau : France Livry-Gargan handball
Sélections en équipe nationale **
Année(s)Équipe M. (B.)
??-1992Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie
1992-??Drapeau : Croatie Croatie 93+ (290+)
Équipes entraînées
Année(s)Équipe Stat
 ??-?? Drapeau : Croatie RK Čakovec
2003-2006 Drapeau : Croatie Équipe de Croatie (adjoint)
2005-5/2007 Drapeau : Croatie Équipe de Croatie junior
2007-2009 Drapeau : Égypte Équipe d'Égypte
2009-2011 Drapeau : Bosnie-Herzégovine RK Bosna Sarajevo[1]
2012-2013 Drapeau : Croatie RK Zamet Rijeka[2]
3-12/2014 Drapeau : Croatie Lokomotiva Zagreb
06/2015-2016 Drapeau : Iran Équipe d'Iran
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.

Irfan Smajlagić, né le 16 octobre 1961 à Banja Luka, est un handballeur croate. Il est notamment champion olympique en 1996.

BiographieModifier

Carrière de joueurModifier

Médaillé olympique sous les couleurs de deux pays, d'abord avec Yougoslavie avec une médaille de bronze aux Jeux olympiques de 1988 à Séoul, puis avec la Croatie aux Jeux olympiques de 1996 à Atlanta, il est également vice-champion du monde 1995 et a remporté une médaille de bronze au championnat d'Europe 1994.

En club, il débute au RK Borac Banja Luka[3] avant de rejoindre en 1987 le RK Medveščak Zagreb.

En 1990, après un très bon Championnat du monde 1990 où il est élu meilleur ailier droit de la compétition, il est courtisé par de nombreux clubs européens et signe finalement à l'US Ivry[4]. Après trois saisons dans le club Ivryien, il prend en 1993 la direction de l'USAM Nîmes 93[5] avec lequel il remporte la Coupe de France, est vice-champion de France et atteint la 3e place de la Ligue des champions 1993-1994. Il retourne en 1994 en Croatie où il évolue successivement une saison au Badel 1862 Zagreb, puis au RK Zamet Rijeka et enfin au Medveščak Zagreb.

En 1999, il revient en France au Livry-Gargan handball[6] avec lequel il devient meilleur buteur du championnat de France avec 174 buts marqués[7]. Toutefois, le club est rétrogradé pour des raisons financières et Smajlagić trouve refuge aux Girondins de Bordeaux HBC[8]. Finalement, Livry-Gargan est réintégré en D1 pour la saison 2001-2002 et Smajlagić y retourne et est de nouveau le meilleur buteur du championnat de France avec 185 buts marqués[9].

Carrière d'entraîneurModifier

Il a ensuite entamé une carrière d'entraîneur. Il a entraîné les équipes de jeunes de la Croatie, mais après un conflit avec le sélectionneur national Lino Červar, il a quitté ses responsabilités au sein de la Croatie.

Il a ensuite pris en charge l'Équipe d'Égypte entre 2007 et 2009, remportant le Championnat d'Afrique des nations 2008 et terminant 10e aux Jeux olympiques de 2008 Il rejoint ensuite le club bosnien du RK Bosna Sarajevo entre 2009[10] et 2011[1] et enfin RK Zamet Rijeka à compter d'[2].

En mars 2014, il rejoint le club féminin du ŽRK Lokomotiva Zagreb[11]. Il quitte toutefois le club à la fin de l'année 2014, évoquant les différences trop importantes entre les ambitions annoncées du club et les moyens financiers qu’il avait à sa disposition[12].

Il est alors nommé en juin 2015 à la tête de l'équipe nationale d'Iran. Il y reste jusqu'en 2016.

Vie privéeModifier

Son neveu, Damir Smajlagić, est également handballeur et a également à l'US Ivry entre 1998 et 1999 puis entre 2006 et 2013.

Palmarès de joueurModifier

ClubModifier

Compétitions internationales
Compétitions nationales

Sélection nationaleModifier

Jeux olympiques[13]
Championnat du monde
Championnat d'Europe

Distinctions individuellesModifier

Palmarès d'entraineurModifier

RéférencesModifier

  1. a et b « Irfan Smajlagic jette l’éponge ! », sur handnews.fr, (consulté le 13 septembre 2013)
  2. a et b (en) « Smajlagic to coach Zamet Rijeka », sur handball-planet.com, (consulté le 13 septembre 2013)
  3. Jean-Louis Le Touzet, « Banja Luka, l'ancien club phare de la Yougoslavie », (consulté le 1er décembre 2013).
  4. a et b « Hand-ball : bulletin fédéral n°262 : Irfan Smajlagić, le charme slave », Fédération française de handball, (consulté le 28 octobre 2017), p. 46
  5. « Handball hebdo n°36 : Effectif des équipes pour la saison 93/94 », Fédération française de handball, (consulté le 6 juillet 2020), p. 5
  6. « Hand mag n°39 : Championnat de France masculin de handball 1999/2000 », Fédération française de handball, (consulté le 2 juillet 2020), p. 9
  7. a et b « Meilleurs buteurs D1 1999-2000 », sur car.fr (consulté le 21 mars 2014)
  8. « Meilleurs buteurs D1 2000-2001 », sur car.fr (consulté le 21 mars 2014)
  9. a et b « Meilleurs buteurs D1 2001-2002 », sur car.fr (consulté le 21 mars 2014)
  10. « Irfan Smajlagic, entraîneur de Sarajevo », sur hand-planet.com, (consulté le 13 septembre 2013)
  11. (en) « Irfan Smajlagic is new RK Lokomotiva coach! », sur handball-planet.com, (consulté le 21 mars 2014)
  12. « Soucis financiers pour le Lokomotiva Zagreb! », sur handnews.fr, (consulté le 25 novembre 2019)
  13. (en) « Profil d'Irfan Smajlagić », sur sports-reference.com (consulté le 13 septembre 2013)
  14. (is) « Équipe-type du championnat du monde 1995 », (consulté le 21 mars 2014)

Liens externesModifier