Ouvrir le menu principal

Canton du Blanc
Canton du Blanc
Situation du canton du Blanc dans le département de Indre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre
Arrondissement(s) Le Blanc
Circonscription(s) 1re
Bureau centralisateur Le Blanc
Conseillers
départementaux
Gérard Blondeau
Françoise Perrot
2015-2021
Code canton 36 03
Histoire de la division
Création
Modification 1 1801
Modification 2
Démographie
Population 18 770 hab. (2016)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Altitude Min. 59 m
Max. 154 m
Superficie 886,46 km2
Subdivisions
Communes 27

Le canton du Blanc est un canton français situé dans le département de l'Indre, en région Centre-Val de Loire.

À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 9 à 27.

GéographieModifier

Ce canton est organisé autour de la commune du Blanc. Il est entièrement inclus dans l'arrondissement éponyme, et se situe à l'ouest du département.

Son altitude varie de 59 m (Néons-sur-Creuse) à 154 m (Ciron).

Le canton dépend de la première circonscription législative de l'Indre.

HistoireModifier

Le canton fut créé le [1]. En 1801[2],[3], une modification est intervenue.

Le décret du [4], divise par deux le nombre de cantons dans l'Indre. La mise en application a été effective aux élections départementales de mars 2015.

Le canton du Blanc est conservé et s'agrandit grâce à la fusion avec les cantons de Mézières-en-Brenne et de Tournon-Saint-Martin. Il passe de 9 à 27 communes[4]. Le bureau centralisateur est situé au Blanc.

ReprésentationModifier

Représentation avant 2015Modifier

Conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1852 Joseph Pierre
Jevardat de Fombelle[5]
? Lieutenant des gardes du corps du roi Louis XVIII
Négociant et propriétaire au Blanc
1852 1867 Aimé David ? Ancien substitut du Procureur du Roi à Château-Chinon
Ancien maire du Blanc
Propriétaire au Tardet (Bélâbre)
1867 1871 Pierre-Alban Rabault ? Propriétaire au Blanc
1871 1874 Vicomte François Marie
Taillepied de Bondy
Centre droit Préfet de l'Indre
Maître des requêtes au Conseil d'État
Député de l'Indre (1871-1876)
Sénateur de l'Indre (1876-1890)
Militaire
1874 1880 Louis Jevardat de Fombelle Républicain Propriétaire au Blanc
1880 1895[Note 1],[6] Baron
Paul Vallet de Villeneuve
(1831-1895)
Droite Maire de Concremiers
1896[7] 1910 Georges de Beauregard Républicain Député de l'Indre
Maire du Blanc (1892-1895, 1896-1899 et 1900-1906)
Propriétaire
1910 1928[Note 1] Lucien Salmont Radical Maire d'Ingrandes
1928[8] 1940 Albert Chichery[Note 2] Radical Député de l'Indre (1932-1942)
Ministre (juin-juillet 1940)
Propriétaire d'une usine de cycles
1942 1945 Désiré Chaussebourg ? Maire du Blanc (1941-1944)
Conseiller départemental en 1942

[9]

1945 1964 Ferdinand Séville SFIO Maire du Blanc (1944-1959)
1964 André Gasnier Radical
puis MRGpuis
UDF/Radical
Président du conseil général de l'Indre (1975-1979)
Maire du Blanc (1959-1971)
1997[Note 3] Jean-Paul Chanteguet PS Député de l'Indre (1988-1993 et depuis 1997)
Maire du Blanc (1983-2012)
Conseiller économique
1997 Alain Pasquer[10],[11] PS Président de la communauté de communes Brenne - Val de Creuse
Maire du Blanc (2012-2015[Note 1],[12])

Représentation à partir de 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Gérard Blondeau   LR Ancien maire de Lureuil
Ancien conseiller général du Canton de Tournon-Saint-Martin (2011-2015)
Exploitant agricole retraité
2015 en cours Françoise Perrot   LR Conseillère municipale du Blanc
Commerçante

Résultats électorauxModifier

Résultats électoraux avant 2015Modifier

Cantonales de 2001Modifier

Élections cantonales de 2001 : Alain Pasquer (PS) est élu au 1er tour avec 59,53 % des suffrages exprimés, devant Jean-Michel Mols (Divers droite) (29,48 %), Christophe Bouquin (FN) (7,33 %) et Marcel Charansonnet (PCF) (3,67 %). Le taux de participation est de 68,76 % (5 946 votants sur 8 647 inscrits)[10].

Cantonales de 2008Modifier

Élections cantonales de 2008 : Alain Pasquer (PS) est élu au 1er tour avec 63,28 % des suffrages exprimés, devant Roland Caillaud (Majorité)(28,68 %) et Robert Dequesne (FN) (4,39 %). Le taux de participation est de 73,48 % (6 488 votants sur 8 830 inscrits)[11].

Résultats électoraux à partir de 2015Modifier

Départementales de 2015Modifier

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Marie-Georges Fayn-Dargenton et Alain Pasquer (Union de la Gauche, 31,15 %) et Gérard Blondeau et Françoise Perrot (Union de la Droite, 24,18 %). Le taux de participation est de 57,3 % (8 412 votants sur 14 680 inscrits)[13] contre 53,14 % au niveau départemental[14] et 50,17 % au niveau national[15].

Au second tour, Gérard Blondeau et Françoise Perrot (Union de la Droite) sont élus avec 54,75 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 59,16 % (4 366 voix pour 8 684 votants et 14 680 inscrits)[13].

CompositionModifier

Composition avant 2015Modifier

 
Situation du canton du Blanc, dans le département de l'Indre, de 1790 à .

Le canton du Blanc, d'une superficie de 360,19 km2, était composé de neuf communes[16]. Il comportait 11 324 habitants en 2012.

Composition après 2015Modifier

Le nouveau canton du Blanc, d'une superficie de 886,46 km2, est composé de vingt-sept communes[17].

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Le Blanc
(bureau centralisateur)
36018 CC Brenne - Val de Creuse 6 521 (2016)
Azay-le-Ferron 36010 CC Cœur de Brenne 861 (2016)


Ciron 36053 CC Brenne - Val de Creuse 566 (2016)
Concremiers 36058 CC Brenne - Val de Creuse 650 (2016)
Douadic 36066 CC Brenne - Val de Creuse 445 (2016)
Fontgombault 36076 CC Brenne - Val de Creuse 248 (2016)
Ingrandes 36087 CC Brenne - Val de Creuse 319 (2016)
Lingé 36096 CC Cœur de Brenne 231 (2016)
Lurais 36104 CC Brenne - Val de Creuse 248 (2016)
Lureuil 36105 CC Brenne - Val de Creuse 265 (2016)
Martizay 36113 CC Cœur de Brenne 962 (2016)
Mérigny 36119 CC Brenne - Val de Creuse 535 (2016)
Mézières-en-Brenne 36123 CC Cœur de Brenne 1 021 (2016)
Néons-sur-Creuse 36137 CC Brenne - Val de Creuse 395 (2016)
Obterre 36145 CC Cœur de Brenne 196 (2016)
Paulnay 36153 CC Cœur de Brenne 328 (2016)
Pouligny-Saint-Pierre 36165 CC Brenne - Val de Creuse 1 086 (2016)
Preuilly-la-Ville 36167 CC Brenne - Val de Creuse 164 (2016)
Rosnay 36173 CC Brenne - Val de Creuse 513 (2016)
Ruffec 36176 CC Brenne - Val de Creuse 592 (2016)
Saint-Aigny 36178 CC Brenne - Val de Creuse 284 (2016)
Saint-Michel-en-Brenne 36204 CC Cœur de Brenne 324 (2016)
Sainte-Gemme 36193 CC Cœur de Brenne 265 (2016)
Saulnay 36212 CC Cœur de Brenne 158 (2016)
Sauzelles 36213 CC Brenne - Val de Creuse 239 (2016)
Tournon-Saint-Martin 36224 CC Brenne - Val de Creuse 1 172 (2016)
Villiers 36246 CC Cœur de Brenne 182 (2016)

DémographieModifier

En 2016, le canton comptait 18 770 habitants[Note 4].

Évolution de la population  [ modifier ]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2012 2015
11 79511 71812 47911 98211 65211 17811 34611 32418 939
2016 - - - - - - - -
18 770--------
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[18] puis population municipale à partir de 2006[19].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. a b et c Décédé avant la fin de son mandat.
  2. Membre du Conseil national de Vichy, Albert Chichery meurt au lendemain de la Libération. Enlevé par des inconnus dans sa propriété de Madrolles, près du Blanc, entraîné dans un bois voisin, il est abattu d'une balle dans la nuque. Ses agresseurs ne furent jamais retrouvés. Il avait 55 ans.
  3. Démission.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 232.
  2. « Notice communale du Blanc », sur le site de Cassini (consulté le 10 février 2019).
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 799.
  4. a et b Décret n° 2014-178 du 18 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Indre.
  5. « Généalogie de Francis Pollak », sur le site de Geneanet (consulté le 10 février 2019).
  6. JORF : Lois et décrets du 17 septembre 1896 disponible sur Gallica.
  7. JORF : Lois et décrets du 28 octobre 1896 disponible sur Gallica.
  8. Le Temps : 6 mars 1928 (Numéro 24307) disponible sur Gallica.
  9. JORF : Lois et décrets du 18 décembre 1942 disponible sur Gallica.
  10. a et b « Résultats des élections cantonales 2001 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 10 février 2019).
  11. a et b « Résultats des élections cantonales 2008 - Indre (36) - Le Blanc », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 10 février 2019).
  12. « Le maire du Blanc Alain Pasquer est décédé », La Nouvelle République du Centre-Ouest, Indre,‎ (lire en ligne, consulté le 10 février 2019).
  13. a et b « Résultats des élections départementales 2015 - Indre (36) - canton du Blanc », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 10 février 2019).
  14. « Résultats des élections départementales 2015 - Indre (36) », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 10 février 2019).
  15. « Résultats des élections départementales 2015 - France Entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 10 février 2019).
  16. « Liste des communes du canton du Blanc », sur le site de l'Insee (consulté le 10 février 2019).
  17. « Canton du Blanc (3603) », sur le site de l'Insee (consulté le 10 février 2019).
  18. Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2013 - Recensements harmonisés - Séries départementales et communales
  19. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 1962, 1968, 1975, 1982, 1990, 1999, 2006, 2012, 2015 et 2016.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, vol. 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne).
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne).
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9782733210284).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier