Canis

genre de mammifères de la famille des canidés qui regroupe les chiens, les dingos, la plupart des loups, les coyotes et les chacals

Canis est un genre de mammifères carnivores de la famille des Canidés qui regroupe les chiens, les dingos, la plupart des loups, les coyotes et les chacals. Il est, comme tous les Canidés, pourvu d'un excellent odorat. Ses pupilles sont rondes.

La classification ou le statut de certaines populations est encore incertain car les Canidés forment une famille biologique qui n'a évolué que récemment et des croisements fertiles ont eu lieu et se perpétuent encore entre certaines espèces du genre Canis, compliquant d'autant plus les recherches faites sur les différents groupes dans ce taxon, dont l'histoire est également difficile à retracer tant les vestiges sont délicats à différencier[1],[2]. Par exemple, certaines espèces encore récemment incluses dans le genre Canis sont désormais considérées former un genre distinct, Lupulella[3],[4].

Taxinomie et systématiqueModifier

Le genre compte six espèces actuelles (selon ITIS) :

Espèce (nom binominal, nom vernaculaire et auteur) Répartition géographique Statut UICN mondial Tendance de la population Image
Lupulella adusta

(Chacal à flancs rayés)

Sundevall, 1847

       
Canis aureus

(Chacal doré)

Linnaeus, 1758

       
Canis latrans

(Coyote)

Say, 1823

       
Canis lupus

(Loup gris)

Linnaeus, 1758

       
Lupulella mesomelas

(Chacal à chabraque)

Schreber, 1775

       
Canis simensis

(Loup d'Abyssinie)

Rüppell, 1840

       

Auquel on peut ajouter quatre espèces au statut discuté :

Espèce (nom binominal, nom vernaculaire et auteur) Répartition géographique Statut UICN mondial Tendance de la population Image
Canis himalayensis

(Loup d'Himalaya)

Aggarwal, Kivisild, Ramadevi & Singh, 2007

  NE Inconnue  
Canis indica

(Loup des Indes)

Aggarwal, Kivisild, Ramadevi & Singh, 2007

  NE Inconnue  
Canis lycaon

(Loup de l'Est)

Schreber, 1775

  NE Inconnue  
Canis rufus

(Loup rouge)

Audubon & Bachman, 1851

       

Et peut-être 52 espèces fossiles :

Espèce (nom binominal, nom vernaculaire et auteur) Répartition géographique Statut UICN mondial Tendance de la population Image
Canis acutus

Ameghino, 1887

  NE Fossile  
Canis adoxus

Martin, 1973

  NE Fossile  
Canis ameghinoi

(Trouessart, 1904) †

  NE Fossile  
Canis antiquus

Laurillard (d), 1843[5]

  NE Fossile  
Canis antonii

Zdansky, 1924

  NE Fossile  
Canis apolloniensis (en)

Koufos & Kostopoulos, 1997

  NE Fossile  
Canis armbrusteri

Gidley, 1913

  NE Fossile  
Canis arnensis

Del Campana (d), 1913

  NE Fossile  
Canis atrox

Broom, 1948

  NE Fossile  
Canis avus

Burmeister, 1866

  NE Fossile  
Canis borjgali

Bartolini-Lucenti (d) et al., 2020

  NE Fossile  
Canis brachypus

Cope, 1881

  NE Fossile  
Canis brevirostris

Barry, 1987

  NE Fossile  
Canis cautleyi

Bose (d), 1880[6]

  NE Fossile  
Canis cedazoensis

Mooser & Dalquest, 1975[7]

  NE Fossile  
Canis chiliensis

Zdansky, 1924

  NE Fossile  
Canis cipio

Crusafont-Pairó, 1950[8]

  NE Fossile  
Canis dirus

(Chien terrible)
Leidy, 1858

  NE Fossile  
Canis donnezani

(Depéret, 1890 †)[9]

  NE Fossile  
Canis edwardii

Gazin (en), 1942[10]

  NE Fossile  
Canis etruscus

Major, 1877

  NE Fossile  
Canis falconeri

Major, 1877

  NE Fossile  
Canis feneus

Tedford, Wang & Taylor (d), 2009

  NE Fossile  
Canis ferox

Miller & Carranza-Castaneda, 1998[11]

  NE Fossile  
Canis gezi

Kraglievich (d), 1928

  NE Fossile  
Canis khomenkoi

Bogachev (d), 1938[12]

  NE Fossile  
Canis kronstadtensis

Toula (d), 1909

  NE Fossile  
Canis kuruksaensis

Sotnikova, 1989

  NE Fossile  
Canis lepophagus

Johnston, 1938[13]

  NE Fossile  
Canis majori

Del Campana (d), 1913

  NE Fossile  
Canis medius

Blainville, 1843[14]

  NE Fossile  
Canis michauxi

Martin, 1973

  NE Fossile  
Canis morenis

Lydekker, 1894[15]

  NE Fossile  
?Canis mosbachensis

Soergel (d), 1925

  NE Fossile  
Canis nehringi

Ameghino, 1902

  NE Fossile  
Canis neschersensis

Blainville, 1843

  NE Fossile  
Canis palaeoplatensis

Ameghino, 1891

  NE Fossile  
Canis palmidens

Teilhard de Chardin & Piveteau, 1930

  NE Fossile  
Canis petenyi

Kormos, 1911

  NE Fossile  
Canis primigenius

Lankester, 1864[16]

  NE Fossile  
Canis protoplatensis

Ameghino, 1902

  NE Fossile  
Canis robustus

(Ameghino, 1889) †[17]

  NE Fossile  
?Canis spelaeus

Goldfuss, 1823

  NE Fossile  
Canis strandi

Kormos, 1933

  NE Fossile  
Canis suessi

(Woldřich (d), 1879[18]

  NE Fossile  
Canis terblanchei

Broom, 1946

  NE Fossile  
Canis thooides

Hilzheimer, 1906

  NE Fossile  
Canis ursinus

Cope, 1875

  NE Fossile  
Canis variabilis

Wied-Neuwied, 1841

  NE Fossile  
Canis velaunus

(Aymard, 1846) †[19]

  NE Fossile  
Canis volgensis

Pavlova (d), 1931

  NE Fossile  
Canis yuanmoensis

You & Qi, 1973[20]

  NE Fossile  

Les espèces discutéesModifier

Les études génétiques réalisées au XXIe siècle confirment que le Loup de l'Est serait bien une espèce du Nouveau Monde (Canis lycaon) à part entière, ainsi qu'il était classé autrefois, et non pas une sous-espèce (Canis lupus lycaon) du Loup gris comme on l'a suggéré par la suite[21].

Canis himalayensis Aggarwal, Kivisild, Ramadevi & Singh, 2007 et Canis indica Aggarwal, Kivisild, Ramadevi & Singh, 2007 sont des taxons qui ont été créés en 2007[22].

Les chacals d'Afrique orientale et australe (chacal à flanc rayé ex-Canis adustus et chacal à chabraques ex-Canus mesomelas) sont désormais considérés comme faisant partie d'un genre distinct, Lupulella[3],[4].

Liste des espèces et sous-espècesModifier

Selon Catalogue of Life (11 juillet 2014)[23] et ITIS (11 juillet 2014)[24] :

Selon Mammal Species of the World (version 3, 2005) (11 juillet 2014)[25] :

Selon NCBI (11 juillet 2014)[26] :

  • Canis adustus
  • Canis aureus
  • sous-espèce Canis himalayensis
  • sous-espèce Canis indica
  • Canis latrans
  • Canis lupus
    • sous-espèce Canis lupus arctos
    • sous-espèce Canis lupus baileyi
    • sous-espèce Canis lupus campestris
    • sous-espèce Canis lupus chanco
    • sous-espèce Canis lupus desertorum
    • sous-espèce Canis lupus dingo
    • sous-espèce Canis lupus familiaris
    • sous-espèce Canis lupus hattai
    • sous-espèce Canis lupus hodophilax
    • sous-espèce Canis lupus labradorius
    • sous-espèce Canis lupus laniger
    • sous-espèce Canis lupus lupaster
    • sous-espèce Canis lupus lupus
    • sous-espèce Canis lupus mogollonensis
    • sous-espèce Canis lupus pallipes
    • sous-espèce Canis lupus signatus
    • sous-espèce Canis lupus × Canis lupus familiaris
  • Canis lycaon
  • Canis mesomelas
    • sous-espèce Canis mesomelas elongae
  • Canis rufus
  • Canis simensis

Selon Paleobiology Database (11 juillet 2014)[27] :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. (en) Référence Mammal Species of the World (3e éd., 2005) : Canis lupus Linnaeus, 1758
  2. Le loup à l'origine du chien ? publié en 30/08/2001 sur le site de l'UMES
  3. a et b (en) Suvi Viranta, Anagaw Atickem, Lars Werdelin et Nils Chr. Stenseth, « Rediscovering a forgotten canid species », BMC Zoology, vol. 2, no 1,‎ , p. 6 (ISSN 2056-3132, DOI 10.1186/s40850-017-0015-0, lire en ligne, consulté le )
  4. a et b (en) Jan Zrzavý, Pavel Duda, Jan Robovský et Isabela Okřinová, « Phylogeny of the Caninae (Carnivora): Combining morphology, behaviour, genes and fossils », Zoologica Scripta, vol. 47, no 4,‎ , p. 373–389 (DOI 10.1111/zsc.12293, lire en ligne, consulté le )
  5. Référence Organismnames.com : Canis antiquus Laurillard 1843 consulté le=26 février 2022.
  6. (en) P. N. Bose, « Undescribed Fossil Carnivora from the Siválik Hills in the Collection of the British Museum », Quarterly Journal of the Geological Society of London, Londres, vol. 36, nos 1-4,‎ , p. 119-136 (ISSN 0370-291X et 2058-105X, OCLC 1437164, DOI 10.1144/GSL.JGS.1880.036.01-04.13, lire en ligne) , p. 135.
  7. (en) Oswaldo Mooser et Walter W. Dalquest, « Pleistocene mammals from Aguascalientes, central Mexico », Journal of Mammalogy, vol. 56, no 4,‎ , p. 781-820 (lire en ligne).
  8. (es) M. Crusafont-Pairó, « El primer representante del género Canis en el pontiense euroasiático (Canis cipio) », Boletín de la Real Sociedad Española de Historia Natural, Madrid, vol. 48,‎ , p. 43-56 (ISSN 0583-7499).
  9. Charles Depéret, Les animaux pliocènes du Roussillon, Paris, Librairie Polytechnique Baudry, , 194 p..
  10. (en) Charles Lewis Gazin, « The late cenozoic vertebrate faunas from the San Pedro Valley, Ariz. », Proceedings of the United States National Museum, vol. 92, no 3155,‎ , p. 475-518 (lire en ligne).
  11. (en) Wade E. Miller et Oscar Carranza-Castañeda, « Late Tertiary Canids from Central Mexico », Journal of Paleontology, vol. 72, no 3,‎ , p. 546-556 (lire en ligne).
  12. Référence Organismnames.com : Thos khomenkoi Bogachev 1938 consulté le=26 février 2022.
  13. (en) C. Stuart Johnston, « Preliminary report on the vertebrate type locality of Cita Canyon, and the description of an ancestral coyote », Am J Sci, vol. 35, no 5,‎ , p. 383-390 (DOI 10.2475/ajs.s5-35.209.383, lire en ligne).
  14. Référence Organismnames.com : Canis medius Blainville, 1843 consulté le=26 février 2022.
  15. (en) Richard Lydekker, « Contributions to a knowledge of the fossil vertebrates of Argentina. Part II. 3. On two argentine extinct carnivores. », Anales del Museo de La Plata. Paleontología Argentina, vol. 3, no 3,‎ , p. 1-3.
  16. E. Ray Lankester, « On new Mammalia from the Red Crag », Annals and Magazine of Natural History: Series 3, vol. 14, no 83,‎ , p. 353-360 (lire en ligne).
  17. Référence Organismnames.com : Canis robustus (Ameghino, 1889) consulté le=26 février 2022.
  18. (de) Johann Woldřich, « Über Caniden aus dem Diluvium », Denkschriften der Kaiserlichen Akademie der Wissenschaften. Mathematisch-naturwissenschaftliche Klasse, Vienne, Inconnu, vol. 39, no 2,‎ , p. 97-148 (ISSN 0379-0207, OCLC 1478736, lire en ligne) , p. 116.
  19. Référence Organismnames.com : Cynodon velaunus (Aymard, 1846) consulté le=27 février 2022.
  20. (zh) Yuzhu You & Guoqin Qi, 1972 : « New Material from the Pleistocene Mammal Fauna at Yuanmou, Yunnan ». Vert. PalAs, vol. 11, n. 1, p. 66-85.
  21. (en) P. J. Wilson et al. Mitochondrial DNA extracted from eastern North American wolves killed in the 1800s is not of gray wolf origin dans le Canadian journal of zoology, 2003, vol. 81, no5, pp. 936-940 (5 pages), édité par National Research Council of Canada, Ottawa, ON, Canada. ISSN 0008-4301. Lire le résumé sur cat.inist
  22. R. K. Aggarwal, T. Kivisild, J. Ramadevi, L. Singh: Mitochondrial DNA coding region sequences support the phylogenetic distinction of two Indian wolf species. Journal of Zoological Systematics and Evolutionary Research, Volume 45 Issue 2 Page 163-172, May 2007 DOI:10.1111/j.1439-0469.2006.00400.x
  23. Catalogue of Life Checklist, consulté le 11 juillet 2014
  24. Integrated Taxonomic Information System (ITIS), www.itis.gov, CC0 https://doi.org/10.5066/F7KH0KBK, consulté le 11 juillet 2014
  25. Mammal Species of the World (version 3, 2005), consulté le 11 juillet 2014
  26. NCBI, consulté le 11 juillet 2014
  27. Fossilworks Paleobiology Database, consulté le 11 juillet 2014

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Bases taxinomiques :

Autres liens externes :