Édouard Louis Trouessart

zoologiste français (1842–1927)
Édouard Louis Trouessart
Image dans Infobox.
Fonctions
Président
Société zoologique de France
Directeur
Museum d'histoire naturelle d'Angers
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en zoologie
TrouessartVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Joseph-Louis Trouessart (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Arthur Trouëssart
André Lochard (d) (gendre)
Édouard Trouessart (d) (oncle)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinction

Édouard Louis Trouessart est un zoologiste français, né le à Angers et mort le à Paris.

BiographieModifier

Édouard Louis Trouessart est le fils de Joseph Trouëssart, normalien, professeur de physique de l'université de Poitiers, chevalier de la Légion d'honneur, et de Marie Cécile Leclerc. Il fait des études à Angers et à Poitiers avant d’entrer à l’école de médecine militaire de Strasbourg. À la suite de graves problèmes de santé, il doit abandonner ses études.

Il est, en 1864, préparateur de physique à la faculté de Poitiers et se consacre dès lors à l’histoire naturelle. Il reprend ses études de médecine et obtient son doctorat en 1870. Il s’engage dans l’armée française durant la guerre franco-prussienne de 1870.

Après avoir servi à l’hôpital de Villevêque, il dirige, de 1882 à 1884, le muséum d’Angers et enseigne l’histoire naturelle dans le lycée de la ville. Il s’installe à Paris en 1885. Il y fréquente Alphonse Milne-Edwards (1835-1900) et l’assiste bénévolement.

La mort d'Émile Oustalet (1844-1905) lui permet d’obtenir la chaire de zoologie, mammifères et oiseaux, fonction qu’il conserve jusqu’en 1926.

Il se consacre principalement aux mammifères et aux acariens ainsi qu’aux oiseaux en 1901.

ŒuvreModifier

  • Les microbes, les ferments et l.s moisissures, Paris, Félix Alcan, coll. «Bibliothèque scientifique internationale», 1885.
  • Catalogus mammalium tam viventium quam fossilium, 1899.
  • Faune des mammifères d’Europe, 1910.

Liens externesModifier