Canis lepophagus

espèce éteinte de mammifère

Canis lepophagus est une espèce éteinte de Canidés qui était endémique d'une grande partie de l'Amérique du Nord. Il est proposé qu'il soit à l'origine des loups et des coyotes.

ÉtymologieModifier

Le nom Canis lepophagus est issu du latin: canis: « chien », leporem : « lièvre » ou « lapin » associé au suffixe -phagus : « mangeur » : le « chien mangeur de lièvre ».

TaxinomieModifier

 
Chronologie des canidés Canis lepophagus (Tedford & Wang).

Pliocène supérieur en Amérique du Nord. Il y a un accord général sur le plus ancien fossile, ce qui montre que Féliformes et Caniformes ont émergé au sein de la super-famille des Carnivoramorpha il y a 43 millions d'années. Les caniformes incluent le renard Leptocyon dont les différentes espèces ont existé à partir de 34 millions d'années, avant de devenir à 11,9 millions d'années Vulpes (renard) et les canini (canins). Le chacal d'Eucyon existait en Amérique du Nord il y a 10 millions d'années et au  Pliocène supérieur entre 6-5 millions d'années les coyotes Eucyon davisi ont envahi l'Eurasie. En Amérique du Nord, il a donné lieu au genre Canis qui est d'abord apparu dans le Miocène (6 millions d'années) dans le sud-ouest des États-Unis et au Mexique. Il y a 5 millions d'années, Canis lepophagus est apparu dans la même région et au  Pléistocène inférieur (1 million d'années) C. latrans (le coyote) y habitait déjà. Ils ont supposé que l'évolution de Eucyon davisi à C. lepophagus au coyote était une évolution linéaire:p58.

Kurten a proposé que Blancan C. lepophagus a dérivé à partir de petites espèces de Canis du Miocène en Amérique du Nord. Ensuite, il s'est répandu à travers l'Eurasie, où il a été soit identiques soit étroitement lié avec C. arnensis:p241.

Johnston décrit C. lepophagus comme ayant un crâne et un squelette plus mince que celui du coyote moderne:385. Nowak trouva que les premières populations étaient petites, avec des proportions de crânes qui ressemblent à celle de petit coyote et semblent être antérieure à C. latrans.:p241 Johnson a observé que certains des spécimens trouvés dans la Cita Canyon, au Texas, avait de plus grands et de plus larges crânes et, avec d'autres fragments, Nowak a suggéré que ceux-ci avaient évolué vers des loups:p241.

Tedford était en désaccord avec les auteurs précédents et a constaté qu'à sa morphologie dentaire manquait quelques caractéristiques qui sont partagées par C. lupus et C. latrans et, par conséquent, il n'y a pas de relation de proximité, mais il suggère que C. lepophagus était l'ancêtre des loups et des coyotes:p119. En outre, C. edwardii, C. latrans et C. aureus forment ensemble un petit clade et parce que C. edwardii est apparu plus tôt et a couver la moitié de Blancan (fin du Pliocène) à la clôture de l'Irvingtonian[pas clair] (fin du Pléistocène) C. edwardii  a été proposé comme le descendant de C. lepophagus et l'ancêtre du coyote et du chacal doré.:p58:p175,180

Répartition des fossilesModifier

 
Carte de répartition supposée, établie à partir des fossiles retrouvés.

Johnston nomme C. lepophagus en 1938. Le premier fossile a été retrouvé dans la Cita Canyon, au Texas. Les découvertes ultérieures de spécimens ont été trouvés dans quatre autres sites au Texas, Tonuco Montagne, au Nouveau-Mexique, à l'ouest de Washington[2] Sante Fe River, en Floride[3], Black Ranch dans le nord de la Californie, ainsi que dans des sites au Nebraska, en Idaho, dans Utah, et en Oklahoma.

DescriptionModifier

Deux spécimens ont été estimés respectivement à 18,5 kg et 17 kg[4].

Canidés concurrentsModifier

C. lepophagus vécu avec Borophagus.

Notes et référencesModifier

  1. Fossilworks Paleobiology Database, consulté le 3 août 2017
  2. J. K. Morgan and N. H. Morgan. 1995.
  3. (en) G. S. Morgan and R. B. Ridgway, Late Pliocene vertebrates from the St. Petersburg Times site, Pinellas County, Florida, Papers in Florida Paleontology, 1987
  4. S. Legendre and C. Roth. 1988.

Références taxinomiquesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :