Ouvrir le menu principal

Theria

sous-classe ou super-cohorte de mammifères
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Theria (homonymie) et Thérien (homonymie).
Theria
Description de cette image, également commentée ci-après
Un humain (placentaire) tenant des Koalas (marsupiaux), représentant les deux groupes survivants de mammifères thériens.
Classification selon ITIS
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Infra-embr. Gnathostomata
Super-classe Tetrapoda
Classe Mammalia

Sous-classe

Theria
Parker et Haswell, 1897

Infra-classes de rang inférieur

Les Thériens (Theria) (du grec ancien thêrion, animal sauvage) sont un clade de mammifères correspondant dans certaines classifications au rang de sous-classe. Il correspond au groupe-couronne comprenant à la fois les placentaires et les marsupiaux[1],[2].

CaractéristiquesModifier

La caractéristique phare de ce clade : ils portent leurs petits dans une matrice utérine durant tout ou partie de leur développement puis les mettent au monde, c'est-à-dire qu'ils sont vivipares au lieu d'ovipares -- en cela ils diffèrent des protothériens comme l'ornithorynque et l'échidné. Il semble que l'endogénisation de virus ait permis le développement de la placentation par l'acquisition de protéines clés connues sous le nom de syncytines[3].

D'un point de vue squelettique, la disparition du coracoïde est un autre trait distinctif des thériens.

De même, les pavillons auriculaires sont un trait synapomorphe exclusif aux thériens[4].

Listes des infraclassesModifier

Les taxons survivants de ce groupe se subdivisent en deux branches (ou infra-classes) :

  • les Euthériens (Eutheria), constitués de taxons éteints (Juramaia, Eomaia, etc), et de la cohorte des placentaires -- chez ces derniers, la majeure partie du développement des petits prend place dans la matrice maternelle avec naissance d'un juvénile (grande ressemblance morphologique avec le stade adulte).
  • les Métathériens (Metatheria), constitués de taxons éteints (notamment les sparassodontes), et de la cohorte des marsupiaux chez qui le développement des petits débute succinctement dans la matrice maternelle grâce à un placenta rudimentaire, mais se déroule en grande partie après naissance à un stade encore larvaire ; notamment dans un marsupium pour les espèces qui en possèdent.

Parmi les Thériens fossiles, ont actuellement été décrits :

PhylogénieModifier

Au sein des mammifèresModifier

Phylogénie des groupes de mammifères éteints et actuels, d'après Rowe (1988) et McKenna et Bell (1997)[8],[9] :

Mammalia 
Prototheria

 Monotremata


Theriiformes

 †Allotheria



 †Triconodonta


Holotheria

 †Kuehneotheria


Trechnotheria

 †Symmetrodonta


 Cladotheria 

 †Dryolestoidea


Zatheria

 †Peramura


Tribosphenida

 †Aegialodontia


 Theria 
Eutheria

 Placentalia


Metatheria

 Marsupialia










Phylogénie interneModifier

Phylogénie simplifiée des thériens d'après Luo et al., 2011[10] :

 Theria  
     Eutheria

 Juramaia



 Montanalestes




 Eomaia



 Murtoilestes



 Prokennalestes




 autres euthériens avec Placentalia



     Metatheria

 Holoclemensia



 Sinodelphys





 Atokatheridium



 Deltatheridium




 autres métathériens avec Marsupialia





Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :