César du meilleur court métrage

Le César du meilleur court métrage est une récompense cinématographique française décernée par l'Académie des arts et techniques du cinéma de 1992 à 2021.

Déroulement du voteModifier

Institué en 1992 en remplacement des César du meilleur court métrage de fiction et du meilleur court métrage documentaire, le César du meilleur court-métrage fait l'objet d'une pré-nomination, face au nombre de candidats élevés, mais aussi au requis de compétence (au premier tour, tous les votants votent pour toutes les catégories qu'ils souhaitent). Un collège spécial de votants, constitué de professionnels ayant un accès privilégié au monde du court-métrage (parce qu'ils sont sélectionneurs de festival, membres du CNC ou d'associations spécialisées dans le court-métrage), a la charge de sélectionner une dizaine de films courts.

L'intégralité des courts-métrages est envoyé avec le coffret DVD César à tous les membres de l'Académie, qui élisent les cinq nommés, avant de choisir quelques semaines plus tard le vainqueur. C'est l'une des seules catégories avec une présélection[1], avec le César du meilleur court-métrage d'animation (qui est décidé par un autre comité).

Le César du meilleur court métrage est supprimé en 2021 et les César du meilleur court métrage de fiction et du meilleur court métrage documentaire font leur réapparition à partir de la 47e cérémonie en 2022[2],[3].

PalmarèsModifier

Années 1990Modifier

Années 2000Modifier

Années 2010Modifier

Années 2020Modifier

Notes et référencesModifier

  1. Avec les Révélations, les César du meilleur espoir masculin et féminin ont aussi une étape intermédiaire mais indicative : le vote n'est pas restreint aux présélectionnés.
  2. « Les courts métrages aux César », sur Académie des César (consulté le )
  3. Paul Courbin, « L’Académie des César décernera 2 nouveaux prix à partir de 2022 - Les Inrocks », sur https://www.lesinrocks.com/ (consulté le )
  4. À titre humoristique, l'annonce des nommés durant la cérémonie inclus Panique aux César, une suite de saynètes, tournée dans la soirée, dirigée par le maître de cérémonie Édouard Baer, avec notamment Jean Rochefort, Romain Duris, Pierre Niney, Guillaume Gallienne, François Damiens, Louis Garrel et la ministre de la culture Fleur Pellerin.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier