Bressieux

commune française du département de l'Isère

Bressieux
Bressieux
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Vienne
Intercommunalité Communauté de communes Bièvre Isère
Maire
Mandat
Gilbert Badez
2020-2026
Code postal 38870
Code commune 38056
Démographie
Population
municipale
92 hab. (2020 en augmentation de 4,55 % par rapport à 2014)
Densité 103 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 19′ 24″ nord, 5° 16′ 39″ est
Altitude 520 m
Min. 395 m
Max. 525 m
Superficie 0,89 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de la Bièvre
Législatives Septième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bressieux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bressieux
Géolocalisation sur la carte : Isère
Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Bressieux
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative d'Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Bressieux

Bressieux est une commune française située dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ce modeste village, au territoire très réduit, est situé aux limites du plateau de Chambaran et de la plaine de la Bièvre, il abrite les ruines du château de Bressieux qui font l'objet d'un classement au titre des monuments historiques. Ses habitants sont appelés les Bressieurots.

GéographieModifier

 
Le château domine le village et les alentours.

Situation et descriptionModifier

Situé au sud-ouest de La Côte-Saint-André, entre la Plaine de Bièvre et les premiers contreforts du plateau de Chambaran, dans le secteur du Bas Dauphiné, en Isère, le village de Bressieux présente un aspect essentiellement rural. Enserré entre les communes de Saint-Pierre-de-Bressieux et de Saint-Siméon-de-Bressieux, la superficie de son territoire est inférieure à 90 hectares.

Communes limitrophesModifier

Le territoire de la commune de Bressieux n'est limitrophe que de deux autres communes qui portent (partiellement) le nom du village dans leur appellation.

Communes limitrophes de Bressieux
Saint-Siméon-de-Bressieux
 
Saint-Pierre-de-Bressieux

GéologieModifier

Le territoire de Bressieux se positionne entre région naturelle de Bièvre-Valloire, une large vallée ouverte entre celle de l'Isère (au sud) et le cours du Rhône (à l'ouest) et dont la forme régulière en auge à fond plat suggère une origine glaciaire, ce que confirme la présence de dépôts morainiques[1] et celle du plateau de Chambaran de type molassique dont il jouxte les premiers reliefs.

ClimatModifier

HydrographieModifier

Voies de communicationModifier

Le territoire de Bressieux est situé à l'écart des grands axes de circulation.

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Bressieux est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4]. La commune est en outre hors attraction des villes[5],[6].

Occupation des solsModifier

 
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (100 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (100 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : zones agricoles hétérogènes (100 %)[7].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Risques naturels et technologiquesModifier

Risques sismiquesModifier

L'ensemble du territoire de la commune de Bressieux est situé en zone de sismicité no 3 (sur une échelle de 1 à 5), comme la plupart des communes de son secteur géographique[8].

Terminologie des zones sismiques[9]
Type de zone Niveau Définitions (bâtiment à risque normal)
Zone 3 Sismicité modérée accélération = 1,1 m/s2

Risques d'inondationModifier

ToponymieModifier

HistoireModifier

Préhistoire et AntiquitéModifier

La présence de très nombreux silex et haches polies témoigne d'une importante occupation sur le site de la Croix Trouva datant du Néolithique moyen[10].

Au début de l'Antiquité, le territoire des Allobroges s'étendait sur la plus grande partie des pays qui seront nommés plus tard la Sapaudia (ce « pays des sapins » deviendra la Savoie) et au nord de l'Isère. Les Allobroges, comme bien d'autres peuples gaulois, sont une « confédération ». En fait, les Romains donnèrent, par commodité le nom d'Allobroges à l'ensemble des peuples gaulois vivant dans la civitate (cité) de Vienne, à l'ouest et au sud de la Sapaudia.

Moyen ÂgeModifier

Après l'an mil, Bressieux était le siège d'une des quatre baronnies du Dauphiné, puis fut érigé en marquisat par le roi Louis XIII en 1612.

Politique et administrationModifier

Administration municipaleModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 Michel Durand    
mars 2008 2020 Gerald Morel    
2020 En cours Gilbert Badez    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[12].

En 2020, la commune comptait 92 habitants[Note 2], en augmentation de 4,55 % par rapport à 2014 (Isère : +2,73 %, France hors Mayotte : +1,9 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
3 608208240245265191183156133
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
12294127126112102949991
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
948083655353473351
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
6970761099689868388
2014 2019 2020 - - - - - -
889392------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

C'est la commune de l'Isère avec le plus fort taux de population comptée à part en 2006 selon l'Insee, avec 25,9 % (29 personnes pour une population totale de 112 habitants). Ceci est dû à la présence du foyer du Prado du Colombier sur la commune.

EnseignementModifier

La commune est rattachée à l'académie de Grenoble.

Équipement culturel et sportifModifier

MédiasModifier

Historiquement, le quotidien à grand tirage Le Dauphiné libéré consacre, chaque jour, y compris le dimanche, dans son édition locale, un ou plusieurs articles à l'actualité de la communauté de communes, ainsi que des informations sur les éventuelles manifestations locales, les travaux routiers, et autres événements divers à caractère local.

CultesModifier

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Patrimoine culturelModifier

  • Musée de Bressieux[17]

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

Le blasonnement de Bressieux est : de gueules à trois fasces de vair.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

Notes et cartesModifier

  • Notes
  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2023, millésimée 2020, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2022, date de référence statistique : 1er janvier 2020.
  • Cartes
  1. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.

RéférencesModifier

  1. Site geoglaciaire.net, page "Origine de la Bièvre-Valloire", consulté le 18 février 2019
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  7. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  8. Site de la préfecture de l'Isère, carte des zones de sismicité
  9. Arrêté du 22 octobre 2010 relatif à la classification et aux règles de construction parasismique applicables aux bâtiments de la classe dite « à risque normal » - Légifrance
  10. A. Bocquet, Isère pré et protohistorique, Gallia-Préhistoire, 1969-1, p. 205 [1]
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019 et 2020.
  15. « Château (ruines) », notice no PA00117129, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  16. a b et c Eric Tasset, Châteaux forts de l'Isère : Grenoble et le Nord de son arrondissement, Grenoble, éditions de Belledonne, , 741 p. (ISBN 2-911148-66-5), pp. 177-182.
  17. Musée de Bressieux, www.isere-tourisme.com, accès le 7 février 2019.