Baptême du Saint-Esprit

Le baptême du Saint-Esprit ou baptême dans le Saint-Esprit est une expression chrétienne. Elle fait référence à une expérience de renouvellement spirituel, par laquelle une personne est baptisée (immergée, remplie) du Saint-Esprit.

Origine modifier

L'expression fait référence à plusieurs passages de la Bible, énoncés par Jean Baptiste, Jésus et les apôtres où il est dit que cette expérience serait un renouvellement du Saint-Esprit pour une plus grande proximité avec Dieu [1],[2]. Dans l'évangile selon Matthieu, il est dit que Jean le Baptiste administrait le baptême d'eau, mais qu'il a annoncé un temps où il y aurait un baptême du Saint-Esprit, par quelqu'un de plus puissant que lui[3]. Dans le livre des Actes des Apôtres, Jésus annonce l'imminence de ce baptême pour les apôtres [4]. Ils le reçoivent en effet le jour de la Pentecôte [5]. À la suite de cette expérience, ils se mettent à louer Dieu dans d'autres langues que des non-croyants de diverses régions du monde peuvent comprendre (Asie, Égypte, Libye, Arabie, etc.)[6],[7]. Au 16e siècle, les Églises protestantes et évangéliques ont considéré cette faculté de parler en langues comme un don pour parler des langues étrangères sans les avoir apprises (xénoglossie) pour l’évangélisation, dont la fin a été prophétisée dans le Première épître aux Corinthiens au chapitre 13, fin qui correspondrait à la fin de l’écriture de la Bible [8], [6],[9]. En 1906, les églises pentecôtistes ont considéré ce don de parler en langues comme de la glossolalie, la « langue des anges » [10].

Description du baptême du Saint-Esprit modifier

Christianisme évangélique modifier

Dans le christianisme évangélique, il y a la conception d'une expérience liée à la nouvelle naissance et la conception d'une deuxième expérience, après la nouvelle naissance [11]. Les signes du baptême du Saint-Esprit diffèrent selon les mouvements.

Perspective évangélique classique modifier

Pour certaines églises évangéliques, notamment baptistes, le baptême du Saint-Esprit a lieu lors de la nouvelle naissance, après la repentance et le choix de suivre Jésus et avant le baptême d'eau [12],[13],[14]. Il est le début de la vie chrétienne [15]. Il intervient pendant un temps de prière, individuel ou collectif.

Pentecôtisme modifier

Pour les églises pentecôtistes, le baptême du Saint-Esprit est une deuxième expérience qui doit être recherchée après la nouvelle naissance, précédant ou suivant le baptême d'eau [16] ,[17]. Il a lieu par la prière ou l'imposition des mains[18]. Il s'accompagne de la glossolalie et permet une expérimentation des dons du Saint-Esprit [19], [20],[21].

Mouvements charismatiques évangéliques modifier

Au sein du christianisme charismatique évangélique et néo-charismatique, le baptême du Saint-Esprit est une expérience secondaire qui survient après la nouvelle naissance, avant ou après le baptême d'eau [22]. Toutefois, le parler en langues (glossolalie) n'est pas l'unique preuve de cet évènement spirituel. Le croyant peut en effet avoir reçu les 8 autres dons énoncés en 1 Corinthiens 12-14, à savoir; la Sagesse, Connaissance, Foi, Guérison, Miracle, Prophétie, Discernement, Interprétation [5],[23],[24].

Dans l'Église catholique modifier

Le renouveau charismatique catholique modifier

C’est lors d’un week-end de retraite d’un petit groupe d’étudiants de l’Université Duquesne (Pittsburg, États-Unis) en [25], qu’est né le renouveau charismatique catholique.

Ils y ont expérimenté et vécu cette expérience qu'on appelle "le baptême dans l'Esprit Saint" ou encore "l'effusion de l'Esprit Saint". Dominique Rey, évêque de Fréjus Toulon qui préface l'étude du P. Jean-Baptiste Alsac sur le sujet[26], explique ainsi la nuance : « certains dans l’Église promeuvent l’usage du terme "effusion du Saint-Esprit" plutôt que "baptême dans l’Esprit Saint" pour bien signifier qu’il s’agit de revitaliser la grâce sacramentelle du baptême. » Ce "courant de grâce pour l’Église" comme le citera Pape François est affilié au pentecôtisme, c'est aussi le signe et l'appel intérieur à prier et à travailler l'unité des chrétiens. C'est un courant qui traverse les Églises chrétiennes et se vit comme un signe prophétique de l'Église universelle.

Notes et références modifier

  1. Walter A. Elwell, Evangelical Dictionary of Theology, Baker Academic, USA, 2001, p. 138
  2. Voir Évangile de Jean, chapitre 3; évangile de Matthieu, chapitre 3, 11; livre des Actes, chapitre 1, 5 et 8; livre des Actes, chapitre 2, 4; livre des Actes, chapitre 10, 44, 46-48; lettre de Pierre #1, chapitre 3, 21-22
  3. Evangile de Matthieu 3:11
  4. Actes 1, 5
  5. a et b Thomas Hale, Commentaire Sur Le Nouveau Testament, Editions Farel, France, 1999, p. 447
  6. a et b Mal Couch, A Bible Handbook to the Acts of the Apostles, Kregel Academic, USA, 1999, p. 38
  7. Marie Françoise Baslez, Bible et Histoire, éd. Gallimard, coll. Folio Histoire, 2003, p. 219-243.
  8. Gerald R. McDermott, The Oxford Handbook of Evangelical Theology, Oxford University Press, UK, 2013, p. 332
  9. Bill Lockwood, 'Gift of tongues' involved speaking foreign languages, timesrecordnews.com, USA, 10 décembre 2016
  10. Wonsuk Ma, Robert P. Menzies, Pentecostalism in Context, Wipf and Stock Publishers, USA, 2008, p. 328
  11. Benno van den Toren, La doctrine chrétienne dans un monde multiculturel: Introduction à la tâche théologique, Langham Global Library, UK, 2014, p. 233
  12. Gerald R. McDermott, The Oxford Handbook of Evangelical Theology, Oxford University Press, UK, 2013, p. 217-218
  13. James Leo Garrett, Baptist Theology: A Four-century Study, Mercer University Press, USA, 2009, p. 30
  14. Sébastien Fath, Du ghetto au réseau. Le protestantisme évangélique en France, 1800-2005, Édition Labor et Fides, Genève, 2005, p. 361
  15. Anthony R. Cross, Baptism and the Baptists: Theology and Practice in Twentieth-Century Britain, Wipf and Stock Publishers, USA, 2017, p. 112
  16. Sébastien Fath, Du ghetto au réseau. Le protestantisme évangélique en France, 1800-2005, Édition Labor et Fides, Genève, 2005, pages 314, 370
  17. Yannick Fer, Pentecôtisme en Polynésie française: l'évangile relationnel, Labor et Fides, Suisse, 2005, p. 253
  18. Gabriel Tchonang, L’esprit saint dans l’orthodoxie et le pentecôtisme : étude comparative, Revue des sciences religieuses, France, 2008 , paragraphe 27
  19. Olivier Favre, Les églises évangéliques de Suisse: origines et identités, Labor et Fides, Suisse, 2006, pages 55, 208
  20. RTS, Émission Temps présents Rock, miracles & Saint-Esprit, Suisse, 21 avril 2011
  21. Roger E. Olson, The Westminster Handbook to Evangelical Theology, Westminster John Knox Press, USA, 2004, p. 203
  22. William H. Swatos, Jr.,Charismatic Movement, Encyclopedia of Religion and Society, USA, consulté le 29 août 2016
  23. Biblestudying.net, Basic Introduction to the Charismatic Movement, Site web officiel, USA, consulté le 29 août 2016
  24. Sébastien Fath, Du ghetto au réseau. Le protestantisme évangélique en France, 1800-2005, Édition Labor et Fides, Genève, 2005, pages 219-220
  25. Patti Gallagher Mansfield, Comme une nouvelle Pentecôte, édition augmentée spéciale pour le Jubilé d'or du Renouveau charismatique catholique (1967-2017), Nouan-le-Fuzelier, Editions des Béatitudes, , 368 p. (ISBN 979-10-306-0027-8, présentation en ligne)
  26. Jean-Baptiste Alsac (préf. Mgr Dominique Rey), La grâce du baptême dans l'Esprit Saint : Fondements scripturaires et théologiques, Nouan-le-Fuzelier, Editions des Béatitudes, , 236 p. (ISBN 979-10-306-0023-0, présentation en ligne)

Voir aussi modifier

Articles liés modifier

Liens externes modifier