Ouvrir le menu principal

Aulx-lès-Cromary

commune française du département de la Haute-Saône

Aulx-lès-Cromary
Aulx-lès-Cromary
Le lavoir
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Vesoul
Canton Rioz
Intercommunalité Communauté de communes du Pays riolais
Maire
Mandat
Jean-Paul Russy
2014-2020
Code postal 70190
Code commune 70036
Démographie
Population
municipale
164 hab. (2016 en augmentation de 16,31 % par rapport à 2011)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 22′ 29″ nord, 6° 06′ 39″ est
Altitude Min. 217 m
Max. 273 m
Superficie 4,33 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Aulx-lès-Cromary

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Aulx-lès-Cromary

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Aulx-lès-Cromary

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Aulx-lès-Cromary

Aulx-lès-Cromary est une commune française située dans le département de la Haute-Saône en région Bourgogne-Franche-Comté.

GéographieModifier

  • Aulx est située dans une boucle de l'Ognon.
  • L'altitude moyenne d'Aulx est de 225 m.
  • Sa population de 149 habitants.
  • Sa superficie de 433 ha.
  • La commune est traversée par la D5 qui relie Champlitte à Moncey, ainsi que par la D31.

Communes limitrophesModifier

  Neuvelle-lès-Cromary Chambornay-lès-Bellevaux  
Sorans-lès-Breurey
Cromary
N Thurey-le-Mont
(Doubs)
O    Aulx-lès-Cromary    E
S
Palise
(Doubs)
Venise (Doubs) Moncey
(Doubs)

ToponymieModifier

Aulx, pluriel d'ail, désigne l'endroit où l'on cultive ces gousses. Aulx-les-Cromary signifie donc littéralement " l'endroit voisin de Cromary où l'on cultive de l'ail " Le fait que le village soit situé sur un méandre de l'Ognon, orthographiquement voisin du bulbe "oignon" explique peut-être ce nom[réf. nécessaire].

HistoireModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • Le village existait déjà à l'âge de bronze.
  • Le village aurait été construit vers 1000 av J.-C.
  • Des objets datant de 1000 ap. J.-C. ont été retrouvés par des fouilles.
  • Longtemps à vocation agricole, le village connut une période intense au milieu du siècle dernier avec une sablière tirant le sable de l'Ognon.

Politique et administrationModifier

 
Carte départementale représentant en rouge la communauté de communes du Pays Riolais.

Rattachements administratifs et électorauxModifier

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la première circonscription de la Haute-Saône.

Elle fait partie depuis 1801 du canton de Rioz[1]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, ce canton s'accroît et passe de 27 à 52 communes.

IntercommunalitéModifier

La commune est membre de la communauté de communes du Pays riolais, créée le .

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs[2]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
    Henry Boillot[3]    
1959 1989 Paul Boillot[3]    
Les données manquantes sont à compléter.
2001 mars 2008 Gilles Bertin    
mars 2008 2010 Claude Simon   mort en fonctions
2010[4] En cours
(au 17 mars 2016)
Jean-Paul Russy   Agriculteur
Réélu pour le mandat 2014-2020[5],[6]

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8].

En 2016, la commune comptait 164 habitants[Note 1], en augmentation de 16,31 % par rapport à 2011 (Haute-Saône : -1,02 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
181175149155145167162159144
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
12812412011396113116122117
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
11912811493114109121103112
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
737589113138138149143160
2016 - - - - - - - -
164--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Début 2017, la commune est « réputée sans clochers »[10].

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Tourisme à Aulx-lès-Cromary : lien vers le site de l'Office de Tourisme au Pays des 7 Rivières: www.tourisme7rivieres.fr

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. « Les maires de Aulx-lès-Cromary », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 25 octobre 2016).
  3. a et b « Paul Boillot inhumé aujourd’hui », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  4. « De l’or et de l’argent pour trois élus », L'Est républicain,‎ (lire en ligne) « Le maire, Jean-Paul Russy a reçu la médaille d’argent pour 25 ans de bons et loyaux services comme 1er adjoint d’abord puis comme maire réélu en 2014 après avoir succédé à Claude Simon, décédé après quelques mois de mandat en 2008 ».
  5. Préfecture de Haute-Saône, Liste des communes de Haute-Saône, consultée le 18 juillet 2013
  6. « Jean-Paul Russy ceint de nouveau l’écharpe de maire », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. « Recherches sur critères », Clochers de France.