Arrondissement de Montreuil

arrondissement du Pas-de-Calais, en France

Arrondissement de Montreuil
Arrondissement de Montreuil
Situation de l'arrondissement de Montreuil dans le département Pas-de-Calais.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département et
collectivité territoriale
Pas-de-Calais
Chef-lieu Montreuil
Code arrondissement 62 4
Démographie
Population 111 519 hab. (2018)
Densité 84 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° nord, 2° est
Superficie 1 327,1 km2
Subdivisions
Communes 164

L'arrondissement de Montreuil (dénommé « arrondissement de Montreuil-sur-Mer » par la préfecture[1],[2]), parfois appelé Montreuillois ou Côte d'Opale Canche-Authie, est une division administrative française, située dans le département du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France.

Les villes les plus peuplées de l'arrondissement sont Berck et Étaples (cités de bord de mer), alors que le chef-lieu est la ville de Montreuil et ses 2 132 habitants, dans l'intérieur des terres.

CompositionModifier

Composition de l'arrondissement après le redécoupage cantonal de 2014Modifier

Après le redécoupage cantonal de 2014, l'arrondissement de Montreuil compte 164 communes groupées en 5 cantons (Auxi-le-Château, Berck, Étaples, Fruges et Lumbres) :

Composition de l'arrondissement avant le redécoupage cantonal de 2014Modifier

Avant 2015, l'arrondissement de Montreuil compte 164 communes groupées en 8 cantons (canton de Berck - canton de Campagne-lès-Hesdin - canton d'Étaples - canton de Fruges - canton de Hesdin - canton de Hucqueliers - canton de Montreuil - canton du Parcq) :

Découpage communal depuis 2015Modifier

Depuis 2015, le nombre de communes des arrondissements varie chaque année soit du fait du redécoupage cantonal de 2014 qui a conduit à l'ajustement de périmètres de certains arrondissements, soit à la suite de la création de communes nouvelles. Le nombre de communes de l'arrondissement de Montreuil reste quant à lui inchangé depuis 2015 et égal à 164. Au , l'arrondissement groupe les 164 communes suivantes[3] :

  1. Airon-Notre-Dame
  2. Airon-Saint-Vaast
  3. Aix-en-Ergny
  4. Aix-en-Issart
  5. Alette
  6. Ambricourt
  7. Attin
  8. Aubin-Saint-Vaast
  9. Auchy-lès-Hesdin
  10. Avesnes
  11. Avondance
  12. Azincourt
  13. Béalencourt
  14. Beaumerie-Saint-Martin
  15. Beaurainville
  16. Bécourt
  17. Berck
  18. Bernieulles
  19. Beussent
  20. Beutin
  21. Bezinghem
  22. Bimont
  23. Blangy-sur-Ternoise
  24. Blingel
  25. Boisjean
  26. Boubers-lès-Hesmond
  27. Bourthes
  28. Brévillers
  29. Bréxent-Énocq
  30. Brimeux
  31. Buire-le-Sec
  32. La Calotterie
  33. Camiers
  34. Campagne-lès-Boulonnais
  35. Campagne-lès-Hesdin
  36. Campigneulles-les-Grandes
  37. Campigneulles-les-Petites
  38. Canlers
  39. Capelle-lès-Hesdin
  40. Caumont
  41. Cavron-Saint-Martin
  42. Chériennes
  43. Clenleu
  44. Colline-Beaumont
  45. Conchil-le-Temple
  46. Contes
  47. Cormont
  48. Coupelle-Neuve
  49. Coupelle-Vieille
  50. Crépy
  51. Créquy
  52. Cucq
  53. Douriez
  54. Éclimeux
  55. Écuires
  56. Embry
  57. Enquin-sur-Baillons
  58. Ergny
  59. Estrée
  60. Estréelles
  61. Étaples
  62. Fillièvres
  63. Frencq
  64. Fresnoy
  65. Fressin
  66. Fruges
  67. Galametz
  68. Gouy-Saint-André
  69. Grigny
  70. Groffliers
  71. Guigny
  72. Guisy
  73. Herly
  74. Hesdin
  75. Hesmond
  76. Hézecques
  77. Hubersent
  78. Huby-Saint-Leu
  79. Hucqueliers
  80. Humbert
  81. Incourt
  82. Inxent
  83. Labroye
  84. Lebiez
  85. Lefaux
  86. Lépine
  87. Lespinoy
  88. La Loge
  89. Loison-sur-Créquoise
  90. Longvilliers
  91. Lugy
  92. La Madelaine-sous-Montreuil
  93. Maintenay
  94. Maisoncelle
  95. Maninghem
  96. Marant
  97. Marconne
  98. Marconnelle
  99. Marenla
  100. Maresquel-Ecquemicourt
  101. Maresville
  102. Marles-sur-Canche
  103. Matringhem
  104. Mencas
  105. Merlimont
  106. Montcavrel
  107. Montreuil
  108. Mouriez
  109. Nempont-Saint-Firmin
  110. Neulette
  111. Neuville-sous-Montreuil
  112. Noyelles-lès-Humières
  113. Offin
  114. Le Parcq
  115. Parenty
  116. Planques
  117. Bouin-Plumoison
  118. Preures
  119. Le Quesnoy-en-Artois
  120. Quilen
  121. Radinghem
  122. Rang-du-Fliers
  123. Raye-sur-Authie
  124. Recques-sur-Course
  125. Regnauville
  126. Rimboval
  127. Rollancourt
  128. Roussent
  129. Royon
  130. Ruisseauville
  131. Rumilly
  132. Sains-lès-Fressin
  133. Saint-Aubin
  134. Sainte-Austreberthe
  135. Saint-Denœux
  136. Saint-Georges
  137. Saint-Josse
  138. Saint-Michel-sous-Bois
  139. Saint-Rémy-au-Bois
  140. Saulchoy
  141. Sempy
  142. Senlis
  143. Sorrus
  144. Tigny-Noyelle
  145. Torcy
  146. Tortefontaine
  147. Le Touquet-Paris-Plage
  148. Tramecourt
  149. Tubersent
  150. Vacqueriette-Erquières
  151. Verchin
  152. Verchocq
  153. Verton
  154. Vieil-Hesdin
  155. Vincly
  156. Waben
  157. Wail
  158. Wailly-Beaucamp
  159. Wambercourt
  160. Wamin
  161. Wicquinghem
  162. Widehem
  163. Willeman
  164. Zoteux

HistoireModifier

L’arrondissement de Montreuil des communes provient de provinces différentes : le Boulonnais, l’Artois et la Picardie.

Il est créé le 28 pluviôse an VIII (). Il est divisé en six cantons : Étaples, Montreuil, Campagne, Hesdin, Hucqueliers et Fruges. Le nombre de communes passe de 139 au milieu du XIXe siècle à 142 au début du XXe siècle. Des hameaux deviennent des municipalités, comme Roussent en 1858, Rang-du-Fliers en 1870 et Le Touquet-Paris-Plage en 1912. Dans la seconde moitié du XXe siècle, il compte 140 communes. Le village d’Equemicourt est rattaché à Maresquel en 1968. Bouin et Plumoison fusionnent en 1970. Début 1991 naissance d'un septième canton, Berck. Enfin, début 2007, le canton du Parcq et ses 24 communes sont rattachés à l’arrondissement[4].

Sous-préfetsModifier

Liste des sous-préfets successifs
Période Identité Fonction précédente Observation
1894 1900 Claude Clément Buellet [5]
1969 1975 Pierre-Charles North
2002 2004 Marie-Françoise Lecaillon Directrice adjointe de cabinet du directeur général de l'administration [6]
2017 2020 Marie Baville Secrétaire générale adjointe du haut-commissariat de la République en Polynésie française
2020[7] En cours Frédéric Sampson Sous-préfet, directeur de cabinet du préfet de la région Bourgogne - Franche-Comté [8]

DémographieModifier

En 2018, l'arrondissement comptait 111 519 habitants[Note 2].

Évolution de la population  [ modifier ]
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2018
95 790100 390103 420105 751106 789112 021117 868112 118111 519
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[9] puis population municipale à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âgesModifier

Comparaison des pyramides des âges de l'arrondissement de Montreuil et du département du Pas-de-Calais en 2017 :

Pyramide des âges de l'Arrondissement de Montreuil en 2017[11] en pourcentage.
HommesClasse d’âgeFemmes
0,7 
90 ans ou +
1,6 
6,9 
75 à 89 ans
10,9 
19,7 
60 à 74 ans
20,5 
20,6 
45 à 59 ans
19,7 
17,6 
30 à 44 ans
16,7 
16 
15 à 29 ans
14,2 
18,4 
0 à 14 ans
16,4 
Pyramide des âges du Pas-de-Calais en 2017[12] en pourcentage.
HommesClasse d’âgeFemmes
0,4 
90 ans ou +
1,4 
5,4 
75 à 89 ans
9,1 
15,4 
60 à 74 ans
16,7 
20,3 
45 à 59 ans
19,4 
19,2 
30 à 44 ans
18,4 
18,6 
15 à 29 ans
16,4 
20,6 
0 à 14 ans
18,6 

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. rattaché à l'arrondissement de Montreuil depuis le par arrêté préfectoral du
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

RéférencesModifier

  1. [http://www.pas-de-calais.gouv.fr/Services-de-l-Etat/Sous-prefectures/Arrondissement-de-Montreuil Arrondissement de Montreuil-sur-Mer - Les services de l'État dans le Pas-de-Calais
  2. Décret de nomination de la sous-préfète de Montreuil-sur-Mer
  3. « Composition de l'arrondissement de Montreuil », sur https://www.insee.fr (consulté le 19 décembre 2020)
  4. Benoit Forestier, « L'agriculture et la société rurale dans l'arrondissement de Montreuil-sur-Mer depuis 1850 », sur theses.fr, ABES, (consulté le 2 mai 2021), p. 8 à 9
  5. Pierre-François Pinaud, Les Trésoriers-payeurs généraux au XIXe siècle Répertoires nominatif et : Répertoires nominatif et territorial, Paris, Les Éditions de l'érudit, (lire en ligne).
  6. « Les services de l'état dans le Gard », sur gard.gouv.fr (consulté le 2 mai 2021).
  7. affecté le 27/08/2020
  8. « Les services de l'état dans le Pas-de-Calais », sur pas-de-calais.gouv.fr (consulté le 2 mai 2021).
  9. Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2013 - Recensements harmonisés - Séries départementales et communales
  10. Fiches Insee - Populations légales de l'arrondissement pour les années 1968, 1975, 1982, 1990, 1999, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  11. « POP T3 - Population par sexe et âge en 2017 », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le 2 mai 2021).
  12. « POP T3 - Population par sexe et âge en 2017 », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le 2 mai 2021).