Benoît Besson

militaire français
(Redirigé depuis Antoine Marie Benoit Besson)

Officier général francais 5 etoiles.svg Benoît Besson
Benoît Besson

Nom de naissance Benoît Antoine Marie Besson
Naissance
Pomeys (Rhône)
Décès (à 92 ans)
17e arrondissement de Paris
Origine Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Général d'armée
Années de service 18961940
Commandement 4e régiment de zouaves
58e brigade d'infanterie
15e division d'infanterie
16e corps d'armée
6e armée
Armée des Alpes
Groupe d’armées no 3
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Faits d'armes Bataille de France
Distinctions Grand-croix de la Légion d'honneur
Croix de guerre 1914-1918

Benoît Besson, né le à Pomeys (Rhône)[1] et mort le dans le 17e arrondissement de Paris, est un officier général français.

Il commanda le groupe d’armées no 3 lors de la bataille de France en 1940.

BiographieModifier

Il est le fils de Benoît Besson (1829-1905), propriétaire cultivateur, maire de Pomeys de 1861 à 1882 et de Marie Durand (1838-1892)[2],[3]. Son frère aîné est le colonel Antoine Besson (1857-1947)[3],[4]. Benoît Besson est aussi l'oncle maternel d'Antoine Pinay (1891-1994), homme d'État[5].

Benoît Besson se marie le 29 octobre 1901 à Salon-de-Provence avec Caroline Mense, née le 13 juin 1882 à Saint-Florent-sur-Auzonnet. Il est père de deux enfants.

Carrière militaireModifier

Chronologie de sa carrière militaire[6],[7],[8]

L'appel du général BessonModifier

Le , après l'annonce prématurée d'un armistice, le général Besson lance au soir à ses hommes qui se battent alors sur le Cher et la Loire : « Il n'y a ni armistice, ni suspension d'armes. La bataille continue. »[13].

DécorationsModifier

Décorations françaisesModifier

   

Décoration étrangèreModifier

 

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Acte de naissance de Benoît Antoine Marie Besson, État-civil numérisé de la ville de Pomeys, Archives départementales du Rhône, vue 5 (lire en ligne).
  2. « Généalogie de Benoît Antoine M BESSON Le Général », sur Geneanet (consulté le 2 mars 2020)
  3. a et b Famille Besson (geneanet.org)
  4. « Ecole Navale / Espace tradition / Officiers célèbres », sur ecole.nav.traditions.free.fr (consulté le 2 mars 2020)
  5. Jean-Antoine Giansily, Pinay l'indépendant, Éditions Denoël, , 232 p. (ISBN 978-2-207-14762-7, lire en ligne)
  6. « Wikimaginot - Le wiki de la ligne Maginot », sur wikimaginot.eu (consulté le 2 mars 2020)
  7. Fiche matricule de Benoît Antoine Marie Besson, Bureau de recrutement de Lyon-Sud (1895), Archives départementales du Rhône, vue 550 (en ligne).
  8. Dossier base Léonore.
  9. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets », sur Gallica, (consulté le 2 mars 2020)
  10. Voir sur saint-cyr.org
  11. « Le Figaro 1 août 1940 », sur RetroNews - Le site de presse de la BnF (consulté le 2 mars 2020)
  12. « Journal des débats politiques et littéraires 22 janvier 1943 », sur RetroNews - Le site de presse de la BnF (consulté le 2 mars 2020)
  13. Ordre no 356 3/S, cité par Gilles Ragache dans son livre : La fin de la campagne de France : Les combats oubliés des armées du centre, 15 juin - 25 juin 1940.
  14. « Le Réveil du Nord 21 novembre 1942 », sur RetroNews - Le site de presse de la BnF (consulté le 2 mars 2020)
  15. « Le Petit Parisien 21 novembre 1942 », sur RetroNews - Le site de presse de la BnF (consulté le 2 mars 2020)
  16. « Général d'Armée BESSON », sur Musée des Etoiles (consulté le 2 mars 2020)

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Lien externeModifier