Brevet d'état-major

Un brevet d'état-major (en néerlandais Stafbrevethouder), habituellement abrégé en BEM[note 1], est une distinction militaire en France et en Belgique qui atteste que l'officier a suivi et réussi le cursus d'état-major. Bien qu'il soit habituellement vu uniquement en français, il peut être abrégé en SBH en néerlandais[1].

Le Brevet d'état-major obtenu par Pierre-Elie Jacquot en 1931

Par paysModifier

FranceModifier

En France, le brevet fut décerné entre 1876 et 1992 après avoir réussi le cours de l'École supérieure de guerre au sein de l'École militaire.

BelgiqueModifier

Le brevet d'état-major était obtenu[Quand ?] après avoir suivi le « cycle d'études supérieures d’état-major » d'une durée d'un an à l'École de guerre. Actuellement[Quand ?] le cursus est allongé et le brevet obtenu après passage devant un jury militaire[2].

NotesModifier

  1. Cette forme est la plus couramment utilisée dans les titres où elle remplace la forme adjectivale (« Breveté d'état-major »). Elle est placée après le grade, par exemple « Colonel BEM P. Verbruggen ». 1

RéférencesModifier

  1. (nl) Divers auteurs, Geschiedenis van het Belgisch Leger, vol. II: van 1920 tot heden, Centrum voor historische dokumentatie van de Krijgsmacht,
  2. http://www.mil.be/rdc/subject/index.asp?LAN=fr&FILE=&ID=738&PAGE=4&MENU=0