Ouvrir le menu principal

Commandant (grade français)

grade militaire dans l'armée française

Commandant
Image illustrative de l’article Commandant (grade français)

Armée Armée de terre
Armée de l'air
Gendarmerie nationale
Statut Officier supérieur
Désignation Commandant / Chef d'escadron / Chef d’escadrons / Chef de bataillon
Abréviation CDT / CEN / CES / CBA
Appellation « (Mon) commandant »
Code OTAN OF-3
Équivalence Capitaine de corvette

Le grade de commandant est utilisé en France dans les forces armées ainsi que dans certaines administrations civiles.

Grade militaireModifier

« Commandant » est un grade militaire français. C'est le premier grade d'officier supérieur. Ce grade indique, historiquement et différemment en fonction de l'organisation de chaque armée, l'aptitude à commander un bataillon ou un groupe d'escadrons. L'escadron est commandé par un capitaine qui est le commandant d'escadron.

Ce grade existe dans :

Il est situé entre le grade de capitaine et celui de lieutenant-colonel.

Le grade équivalent est :

L'insigne de commandant est reconnaissable, sur les épaules ou au bout des manches de la veste, par quatre galons :

  France Grades de
l'Armée de terre
Précédé par
capitaine
commandant
 
Suivi par
lieutenant-colonel
  France Grades de la
Gendarmerie nationale
Précédé par
capitaine
chef d'escadron
 
 
 
 
 
Suivi par
lieutenant-colonel
  France Grades de l'Armée de l'air
Précédé par
capitaine
commandant
 
Suivi par
lieutenant-colonel
Article connexe : Navire de guerre.

Grade civilModifier

De manière générale, le grade de commandant est un grade qui correspond à des fonctions civiles « A+ » (hauts fonctionnaires).

Le grade de commandant existe aussi dans :

  • la Police nationale (il se situe après le grade de capitaine, et c'est le dernier grade des officiers de police ; la catégorie supérieure est le corps des commissaires de police). Le grade de commandant est, à l'origine, celui d'un officier de la police en uniforme (corps urbain et CRS). Depuis la réforme des corps, le grade équivalant d'inspecteur divisionnaire pour la police en civil (renseignements généraux, police judiciaire, sécurité publique…) a été fondu dans un grade unique de commandant. Il a un rôle de commandement du personnel en tenue ou en civil, peut être dévolu à la direction d'enquêtes judiciaires, peut diriger un service opérationnel ou un hôtel de police de taille moyenne (moins de 120 fonctionnaires).
Les grades de commandant dans la police et de chef d'escadron dans la gendarmerie sont homonymes mais ne recouvrent pas les mêmes missions ni les mêmes prérogatives.
Les officiers supérieurs de la gendarmerie comme des armées, à partir de la classe fonctionnelle du grade, assurent eux des fonctions de conception, direction, contrôle et expertise, à l'instar des commissaires de la police nationale (catégorie A+) ;
À la suite de la signature le d'un « protocole pour la valorisation des carrières, des compétences et des métiers dans la police nationale et la gendarmerie nationale », le grade de « commandant divisionnaire » a été créé dans la police, nouveau grade correspondant à « attaché hors classe » dans l'administration (catégorie A). C'est un grade à accès fonctionnel qui permet de sécuriser les parcours des commandants divisionnaires détachés sur des emplois fonctionnels.
  • les sapeurs-pompiers volontaires et professionnels ;
  • la douane, il correspond aux grade d'inspecteur (catégorie A) ;
  • la police municipale, il correspond à directeur de police municipale (Catégorie A).

Lien externeModifier