Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

ÉvénementsModifier

 
Saint Urbain II prêchant la croisade. Mort de Guillaume II le Roux. Grandes Chroniques de France, enluminées par Jean Fouquet, Tours, vers 1455-1460.
 
Expansion des Almoravides sur le Maghreb et al-Andalus.

Personnages significatifsModifier

Inventions, découvertes, introductionsModifier

Science et techniqueModifier

Religion et philosophieModifier

  • Vers 1090 : fondation de l’abbaye de Forest, près de Bruxelles[5].
  • 1091-1095 : le philosophe al-Ghazali enseigne la jurisprudence à l’université Nizamiga de Bagdad sous la protection du vizir Nizãm al-Mulk. Après l’assassinat du vizir par les Ismaïliens en 1092, al-Ghazali compose des ouvrages de polémique contre cette secte et renonce à son poste. Éprouvé dans sa foi, il s’écarte de son scepticisme initial pour se convertir au soufisme. Derviche errant pendant dix ans, il accepte une nouvelle chaire à Nishapur, qu’il abandonne peu après pour se retirer définitivement à Tus.
  • 1095 : le concubinage des clercs est condamné au synode de Clermont.


  • Les Almoravides favorisent le développement de l’Islam en Espagne. L’intransigeance des docteurs malikites face au monde chrétien se substitue à une longue tradition de coexistence.
  • À la fin du XIe siècle, l’abbé de Cluny dirige plus ou moins directement 1450 établissements dont 815 en France[6]. Mais l’expansion est arrêtée.

Art et cultureModifier


Économie et sociétéModifier

  • Après la conquête almoravide, l’Espagne musulmane se trouve intégrée à un vaste ensemble qui la fait participer directement au commerce africain. Les Dinars frappés par les Almoravides affluent en Espagne.
  • Lors de la première croisade, comme l’écrit Guibert de Nogent, le désir de partir est si grand que les croisés vendent tous leurs biens, provoquant ainsi une chute de prix catastrophique. Pour se procurer de l’argent, les barons vendent leurs terres ou les engagent auprès des communautés ecclésiastiques. La propriété ecclésiastique s’accroît et la masse monétaire en circulation augmente au détriment des liquidités jusque-là thésaurisées.
  • Les premières guildes ou charités apparaissent à la fin du XIe siècle en Flandre et se répandent dans la région rhénane, en Angleterre et dans le Bassin parisien. Ces associations de secours mutuel entre marchands, qui ont à l’origine un caractère religieux et charitable, deviennent des groupements professionnels organisant des caravanes, regroupant des capitaux, installant dans des villes étrangères un consul chargé de défendre leur ressortissants.
  • Dévaluation des deux tiers du nomisma, monnaie d'or de l'Empire byzantin, de 1071 à 1092. L'empereur Alexis Ier Comnène lance une réforme complète du système monétaire à partir de 1092, introduisant des monnaies d'électrum (alliage d'or et d'argent, de billon (argent et cuivre) et de bronze[14].
  • L’échalote est ramenée d’Orient pendant la première croisade[15].

Notes et référencesModifier

  1. (de) Jahrestagung Reineke-Gesellschaft, Toleranz und Intoleranz im Mittelalter: VIII Jahrestagung der Reineke-Gesellschaft, Reineke-Verlag, (ISBN 9783894920913, lire en ligne)
  2. Michel Soutif, Naissance de la physique: de la Sicile à la Chine, EDP sciences, , 264 p. (ISBN 9782868835895, lire en ligne)
  3. Société des historiens médiévistes de l'enseignement supérieur public, L'Europe et l'océan au Moyen Age: contribution à l'histoire de la navigation, Publications de la Sorbonne (ISBN 9782904633171, lire en ligne)
  4. Hervé Beaumont, Asie centrale: Le guide des civilisations de la route de la soie, Editions Marcus, (ISBN 9782713102288, lire en ligne)
  5. Jean-Baptiste Chrystin, Les délices des Pays-Bas, vol. 1, Paris, C. M. Spanoghe, (présentation en ligne)
  6. Jacques Baudoin, Grand livre des saints: culte et iconographie en Occident, EDITIONS CREER, (ISBN 9782848190419, lire en ligne)
  7. Seiichi Iwao, Teizō Iyanaga, Dictionnaire historique du Japon, vol. 1, Maisonneuve & Larose, (ISBN 978-2-7068-1575-1, lire en ligne)
  8. Société des historiens médiévistes de l'enseignement supérieur public, Occident et Orient au Xe siècle: actes du IXe congrès de la Société des historiens médiévistes de l'enseignement supérieur public, Dijon, 2-4 juin 1978, les Belles lettres, (ISBN 9782251630571, lire en ligne)
  9. Patrimoine littéraire européen, t. 4 : Le Moyen âge de l'Oural à l'Atlantique, De Boeck Supérieur, , 1166 p. (ISBN 9782804118433, lire en ligne)
  10. (en) Sharon La Boda, International Dictionary of Historic Places: Southern Europe, Taylor & Francis, (ISBN 9781884964022, lire en ligne)
  11. Dominique Raynaud, Architectures comparées: essai sur la dynamique des formes, Editions Parenthèses, (ISBN 9782863640890, lire en ligne)
  12. Postin des Theses, Librairie Droz, (ISBN 9782600056342, lire en ligne)
  13. Samuel Leigh, Nouveau tableau de Londres ... ou, Guide de l'étranger dans la capitale de l'Angleterre [tr. and ed. by I. Guillet.]., (lire en ligne)
  14. Éric Limousin, Le monde byzantin du milieu du VIIIe siècle à 1204: Economie et société, Editions Bréal, (ISBN 9782749506326, lire en ligne)
  15. Jean Louis Marie Poiret, Histoire philosophique, littéraire, économique des plantes de l'Europe, vol. 3, Ladrange et Verdière, (présentation en ligne)