Ouvrir le menu principal

Années 1090

décennie

ÉvénementsModifier

 
Saint Urbain II prêchant la croisade. Mort de Guillaume II le Roux. Grandes Chroniques de France, enluminées par Jean Fouquet, Tours, vers 1455-1460.
 
Expansion des Almoravides sur le Maghreb et al-Andalus.

Personnages significatifsModifier

Religion et philosophieModifier

  • Vers 1090 : fondation de l’abbaye de Forest, près de Bruxelles[2].
  • 1091-1095 : le philosophe al-Ghazali enseigne la jurisprudence à l’université Nizamiga de Bagdad sous la protection du vizir Nizãm al-Mulk. Après l’assassinat du vizir par les Ismaïliens en 1092, al-Ghazali compose des ouvrages de polémique contre cette secte et renonce à son poste. Éprouvé dans sa foi, il s’écarte de son scepticisme initial pour se convertir au soufisme. Derviche errant pendant dix ans, il accepte une nouvelle chaire à Nishapur, qu’il abandonne peu après pour se retirer définitivement à Tus.
  • Les Almoravides favorisent le développement de l’Islam en Espagne. L’intransigeance des docteurs malikites face au monde chrétien se substitue à une longue tradition de coexistence.
  • À la fin du XIe siècle, l’abbé de Cluny dirige plus ou moins directement 1450 établissements dont 815 en France[3]. Mais l’expansion est arrêtée.

Notes et référencesModifier

  1. (de) Jahrestagung Reineke-Gesellschaft, Toleranz und Intoleranz im Mittelalter: VIII Jahrestagung der Reineke-Gesellschaft, Reineke-Verlag, (ISBN 9783894920913, lire en ligne)
  2. Jean-Baptiste Chrystin, Les délices des Pays-Bas, vol. 1, Paris, C. M. Spanoghe, (présentation en ligne)
  3. Jacques Baudoin, Grand livre des saints: culte et iconographie en Occident, EDITIONS CREER, (ISBN 9782848190419, lire en ligne)