Ouvrir le menu principal

ÉvénementsModifier


Personnages significatifsModifier

Éducation, religion et philosophieModifier

  • Vers 1116 : le philosophe Abélard (1079-1142), maître d’Héloïse, la séduit et l’épouse en secret. Héloïse, qui a d’abord refusé le mariage, part en Bretagne pour accoucher d’un enfant d’Abélard baptisé Astralabe (1116 ou début 1117). Abélard persuade Héloïse de prononcer ses vœux à l’abbaye d’Argenteuil. Fulbert, chanoine de la cathédrale Notre-Dame de Paris, l’oncle d’Héloïse, est quelque peu apaisé par leur mariage, mais finit par juger qu’Abélard avait abandonné Héloïse à l’abbaye d’Argenteuil et le fait castrer. Le couple se sépare alors : Héloïse devient abbesse du Paraclet (1129), tandis qu’Abélard se retire à l’abbaye de Saint-Denis-en-France, à Paris.
  • Le philosophe Avempace, exilé à Fès après la prise de Saragosse par Alphonse Ier d'Aragon en décembre 1118, entre dans la vie politique. Il est par deux fois vizir à Fès, chez les Almoravides. Il sera incarcéré par deux fois, d’abord pour trahison, puis pour hérésie.
  • Université d'Oxford : des écoles sont établies à l’époque normande et des conférences ont lieu dès 1117. Les étudiants se groupent, selon leurs origines géographiques, en deux nations, la première représentant le Nord (l’Écosse y comprise) et la seconde le Sud (l’Irlande et le pays de Galles).

Notes et référencesModifier

  1. Charles Guillaume, Histoire et doctrine de la secte des cathares ou albigeois, vol. 1, Paris, J. Cherbuliez, (présentation en ligne)
  2. Eric Bournazel, Louis VI le Gros, Fayard, (ISBN 9782213648224, présentation en ligne)