Étienne II de Blois

militaire français

Étienne II de Blois
ou Étienne-Henri
Illustration.
Sceau du comte Étienne II (1089).
Fonctions
Comte de Blois, de Beauvais,
de Châteaudun, de Chartres, de Meaux et de Provins

(12 ans, 7 mois et 19 jours)
Prédécesseur Thibaud III de Blois
Successeur Thibaud IV de Blois
Biographie
Dynastie maison de Blois
Surnom Étienne le Sage
Étienne le Pacifique
Date de naissance
Date de décès
Lieu de décès Ramla (Royaume de Jérusalem)
Sépulture Ramla
Père Thibaud III de Blois
Mère Gersende du Maine
Fratrie Du côté paternel :
Eudes III de Troyes
Hugues Ier de Champagne
Du côté maternel :
Folco I d'Este
Hugues V du Maine
Conjoint Adèle de Normandie
(après 1080)
Enfants 1- Guillaume de Sully
2- Thibaut IV de Blois
3- Eudes
4- Mathilde de Blois
5- Étienne d'Angleterre
6- Gilette de Blois
7- Henri de Blois
8- Éléonore de Blois
Religion chrétien

Étienne II de Blois

Étienne II de Blois, aussi appelé Étienne-Henri (en ancien français : Estienne Henri), et surnommé le Sage ou le Pacifique[1] (né en 1045[2] et mort le )[3], fut comte de Blois, Châteaudun, Chartres, Meaux et seigneur de Sancerre, Saint-Florentin, Provins, Montereau, Vertus, Oulchy-le-Château, Château-Thierry, Châtillon-sur-Marne et Montfélix[4].

Généalogie et famille modifier

Il est le fils du comte Thibaud III de Blois et de Gersende du Maine[Note 1], fille du comte Herbert Ier du Maine[5].

En 1080 à Breteuil, mariage confirmé à Notre-Dame de Chartres en 1081[3], il épouse Adèle de Normandie (v. 1067-1137), fille de Guillaume le Conquérant et de Mathilde de Flandre. Ensemble ils ont pour descendance connue[6] :

Trois filles possibles dont la filiation n'est pas prouvée[3] :

Enfant illégitime possible :

  • Emma, épouse de Herbert de Winchester. Il semble toutefois qu'Emma n'ait rien à voir avec la maison de Blois[9]. Elle serait plutôt la fille de Hunger fitz Odin, seigneur de Broad Windsor (Dorset)[9]. Elle est la mère de Guillaume FitzHerbert, archevêque d'York (1143-1147 et 1153-1154).

Biographie modifier

Il devint comte à 44 ans, en 1089. De son temps, il était déjà considéré comme le 2e Étienne du nom parmi les Thibaldiens, en souvenir de son oncle Étienne, affecté à Troyes où il fut lui-même le 2e de ce nom jusqu'en 1047 (ou 1048 selon les sources).

En , avec le duc Robert Courteheuse, Étienne Henri rejoint l'armée de Robert II de Flandre pour participer à la première croisade[5]. Les croisés mis en difficulté par les rigueurs du siège d'Antioche, il est désigné par les barons croisés pour porter un message à l'empereur Byzantin Alexis Ier Comnène afin d'obtenir un soutien pour continuer le siège de 1098. Mais son voyage est inutile car l'empereur lui fait part de son incapacité à fournir un quelconque soutien militaire ou logistique. Ne pouvant pas retourner à Antioche seul a vu de l'instabilité de la région anatolienne il décide de rentrer dans son pays. Ce retour lui vaudra d'ailleurs une réputation de lâche dans la Gesta Francorum de l'Anonyme Normand.

De retour à Blois, il est fraîchement accueilli par sa femme qui se dit offusquée, elle, Adèle d'Angleterre, fille de Guillaume le Conquérant, d'être mariée à un lâche. Elle le persuade de penser à sa réputation et de retourner en Terre sainte.

Il rejoint la seconde vague de participants à la première croisade qui part au printemps 1101. Il rachète sa conduite précédente par une mort au combat à Ramla, le . Albert d'Aix rapporte qu'il aurait été capturé puis décapité.

Deux lettres d'Étienne-Henri adressées à Adèle lors de sa présence en Terre sainte nous sont parvenues, et donnent une description de première main sur les événements.

Titres modifier

Il apparaît pour la première fois comme comte de Champagne en 1077, puis en 1089. À la mort de son père, il conserve le patrimoine ancestral des comtés de Blois, de Chartres, de Meaux et de Provins, tandis que son demi-frère Eudes devient comte de Troyes.

Généalogie simplifiée modifier

  : Roi d'Angleterre
  : Comte de Blois
  : Comte de Troyes ou de Meaux, puis de Champagne
  : Comte de Tours

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Eudes II de Blois
     
 
 
 
Ermengarde d'Auvergne
 
 
 
Herbert Ier du MaineRobert Ier de Normandie
 
Arlette de FalaiseBaudouin V de Flandre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Almodis de Blois
 
Berthe de Blois
 
Étienne II de Troyes
 
 
Adèle de Valois
 
Thibaud III de Blois
     
 
Gersende du Maine[Note 1] 
Guillaume le Conquérant
 
 
 
Mathilde de Flandres
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Philippe de Champagne
 
Eudes III de Troyes
 
 
Hugues Ier de Champagne
 
Étienne Henri
   
 
 
 
 
 
Adèle de Normandie 
Guillaume II d'Angleterre
 
Robert Courteheuse
 
 
Henri Ier d'Angleterre
 
 
 
Mathilde d'Écosse
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Agnès de Sully
 
Guillaume de Sully
 
Thibaut IV de Blois
   
 
Mathilde de CarinthieEudesMathilde de Blois 
Étienne d'Angleterre
 
Mathilde de BoulogneGilette de ChampagneHenri de BloisÉléonore de Blois
 
Mathilde l'Emperesse
 
Geoffroy V d'Anjou
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Eudes-Archambaud III de SullyMarguerite de Sully
 
Henri Ier de Champagne
 
Thibaut V de Blois
 
Adèle de ChampagneGuillaume aux Blanches MainsEustache IV de BoulogneMarie de Boulogne 
Henri II d'Angleterre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Notes et références modifier

Notes modifier

  1. a et b Cette filiation est contestée : Étienne pourrait être le fils de la deuxième épouse de Thibaud III de Blois, Adèle de Valois (ou Alix de Crespy) qu'il ne faut pas confondre avec sa sœur Adélaïde de Valois. Selon cette thèse, Thibaud III aurait répudié Gersende du Maine en 1048 pour n'avoir pu lui donner d'enfant.

Références modifier

  1. Jean Bernier, Histoire de Blois, contenant les antiquités et singularités du comté de Blois, Francois Muguet, (lire en ligne), p. 291–296.
  2. (en) « The family of Stephen II Henry », sur Kindred Britain.
  3. a b et c « Étienne [Henri] de Blois (-1102) », sur MedLands.
  4. Michel Bur, La formation du comté de Champagne (v. 950 - v. 1150), Université de Nancy II, , p. 232, 235.
  5. a et b Rémy Ceillier, Histoire générale des auteurs sacrés et ecclésiastiques, t. 13, Paris, éd. Louis Vivès, (lire en ligne), p. 581.
  6. a b c et d (en) Lois L. Huneycutt, « Adela, countess of Blois (c.1067–1137) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, .
  7. (en) Edmund King, « Stephen (c.1092–1154) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, .
  8. (en) Edmund King, « Blois, Henry de (c.1096–1171) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.
  9. a et b (en) Janet Burton, « William of York (d. 1154) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.

Bibliographie modifier

  • (en) Charles Cawley, « Etienne [Henri] de Blois (-1102) », dans « Central France – Blois, Tours », chap. 1 : « Blois », section B : « Comtes de Blois [943]-1218 », sur MedLands – Foundation for Medieval Genealogy.
  • (en) « Adela of Blois », Christopher Tyerman, Who's Who in Early Medieval England, 1066-1272, Shepheard-Walwyn, (ISBN 0856831328), p. 67-68.

Voir plus modifier

Liens externes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes modifier