Ouvrir le menu principal

Ancenis-Saint-Géréon

commune française de la Loire-Atlantique

Ancenis-Saint-Géréon
Ancenis-Saint-Géréon
Pont Bretagne Anjou vu d'Ancenis-Saint-Géréon
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Arrondissement Châteaubriant-Ancenis
Canton Ancenis
Intercommunalité Communauté de communes du pays d'Ancenis
Maire
Mandat
Jean-Michel Tobie
2019-2020
Code postal 44150
Code commune 44003
Démographie
Population
municipale
10 884 hab. (2015)
Densité 395 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 22′ 24″ nord, 1° 11′ 17″ ouest
Altitude Min. 5 m
Max. 51 m
Superficie 27,58 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

Voir sur la carte administrative de la Loire-Atlantique
City locator 14.svg
Ancenis-Saint-Géréon

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

Voir sur la carte topographique de la Loire-Atlantique
City locator 14.svg
Ancenis-Saint-Géréon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ancenis-Saint-Géréon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ancenis-Saint-Géréon

Ancenis-Saint-Géréon (prononcé [ɑ̃s.ni.sɛ̃.ʒe.ʁe.ɔ̃]) est une commune nouvelle française située dans le département de la Loire-Atlantique, en région Pays-de-la-Loire et née le de la fusion des communes d'Ancenis et Saint-Géréon[1].

Sommaire

GéographieModifier

SituationModifier

Ancenis-Saint-Géréon fait partie de la Bretagne historique dans le pays traditionnel du Pays nantais et plus précisément dans le pays d'Ancenis.

Elle est située sur la Loire, à l'est du département de la Loire-Atlantique et en bordure de celui du Maine-et-Loire. En effet, bien que majoritairement sur la rive droite, une partie de son territoire est située soit sur des îles de Loire (l'Île aux Moines) soit sur la rive gauche du fleuve (l'Île Coton, l'Île Verte). La ville est à 35 km à l'est de Nantes, à 50 km à l'ouest d'Angers, à 50 km au nord de Cholet, et à 50 km au sud de Châteaubriant.

Ancenis-Saint-Géréon est une commune urbaine constituant le pôle urbain de l'aire urbaine d'Ancenis ; cette aire urbaine fait partie de l'espace urbain de Nantes-Saint-Nazaire (cf. Liste des communes de la Loire-Atlantique).

Communes limitrophesModifier

Accès et transportsModifier

Géologie et reliefModifier

La commune a une superficie de 27,58 km2, elle est érigée en plaine, en terrain assez plat peu vallonné. Le point culminant de la ville est évalué à 51 m, soit un écart de 46 m avec la minimale. La Loire explique le relief assez bas. Ancenis est construite à l'origine sur une île, une butte d'origine schisteuse dont les bras de Loire qui l’entouraient ont été comblés ensuite[2].

HydrographieModifier

Elle inclut principalement la Loire qui la traverse dans sa partie sud-ouest. Le ruisseau la Davrays aujourd'hui majoritairement couvert[3] donne l'ancienne limite entre Ancenis et Saint-Géréon[4] avant de se jeter dans le fleuve. A l'est, le marais de Grée, « espace naturel et sensible départemental » marque la limite entre Ancenis et Saint-Herblon. S'y ajoutent plusieurs étangs comme celui de La Planche, ou l'étang artificiel du Clos Géréon.

ClimatModifier

Article détaillé : Climat de la Loire-Atlantique.

Le climat général est de type tempéré océanique. Ce climat est typique du département et de la côte Ouest française. L'hiver y est doux (°C en moyenne) et l'été doux aussi (20 °C en moyenne), il n'y pas de grandes différences de températures entre ces deux saisons. Les pluies sont assez présentes mais peu intenses[5].

UrbanismeModifier

ToponymieModifier

Le nom de la commune est composé du nom de ses communes fondatrices, Ancenis et Saint-Géréon.

AncenisModifier

Le nom de la localité , dans les anciens actes, est attesté sous les formes Ancenium, Ancenisium ou Andenisium[6].

Le nom d'Ancenis vient probablement de la langue celtique (gaulois ou breton apparenté). Ank (resserrement, exigu en breton) et Eniz : « île » en vieux-breton, attestant d'une ville bâtie sur une île de la Loire, constituée par une butte schisteuse[7], l'« île d'Ank »[6].

L'historien Bertrand Boquien lors de sa conférence intitulée « Ancenis, port de Loire oublié » le lundi 10 juin 2013, évoque le nom Ancenis ; « Le toponyme de la ville est celtique et la terminaison enis (mot celte qui en français signifie "île") correspond à la réalité géographique. En effet, située sur la rive droite de la Loire, à une centaine de kilomètres de l'océan, Ancenis est bâtie sur une butte schisteuse (schistes lie de vin et vert amande) qu'entoure une dépression en voie de comblement »[8].

D'autres explications ont été avancées par le passé mais paraissent moins convaincantes : Rigord, dans sa Vie de Philippe-Auguste[9], parle d'Ancenis et l'appelle Andenesium, mot qui se rapproche beaucoup de l'étymologie an-den-ès qui signifie "belle forêt et rivière..." en gaulois[10],[11].

Ancenis possède un nom en gallo, la langue d'oïl locale, écrit Anceniz selon l'écriture ELG ou Ançni et Aunçni selon l'écriture MOGA. En gallo, le nom de la commune se prononce [ã.sni] ou [ãː.sni][12],[13].

Ancenis se traduit par Ankiniz[14] en breton moderne.

Saint-GéréonModifier

Le nom de la commune est directement issu du saint patron placé comme protecteur de la paroisse. Il fait référence au centurion de la légion thébaine, Géréon de Cologne martyr chrétien du IIIe siècle[15].

Le nom de la localité est attesté sous les formes Sancti Gereonis Aurelianis en 1104, Saint Geno en 1123, Sanctus Geronus en 1278[16].

Le nom gallo du village est Saent-Jéron, en écriture ELG[17], ou Sènt Jérion en écriture MOGA. Le nom gallo se prononce [sɛ̃ʒerjɔ̃][18].

En breton, elle a été dénommée Sant-Gerent par l'Office de la Langue Bretonne[16], nom sans valeur historique.

HistoireModifier

Ancenis-Saint-Géréon est née du projet de regroupement des communes d'Ancenis et Saint-Géréon initialement envisagé pour le [19],[20]. Refusé le par le conseil municipal de Saint-Géréon par 12 voix contre et 11 pour [20], la préfecture de Loire-Atlantique décide qu'un nouveau vote devra avoir lieu, ce qui motive la démission d'une partie du conseil municipal de Saint-Géréon en juin de la même année[21],[22].

Le , au second vote proposant la création d'une commune nouvelle entre Ancenis et Saint-Géréon, le « oui » l'emporte dans chacun des deux conseils municipaux[23].

L'arrêté préfectoral du [1] crée Ancenis-Saint-Géréon, 8e commune nouvelle de la Loire-Atlantique[24] avec une date d'effet au .

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Sous le régime des conditions de la loi NOTRe qui modifie le Code général des collectivités territoriales, le maire a été élu lors de la première réunion du conseil municipal suivant la création de la commune. Jean-Michel Tobie (ancien maire de la commune d'Ancenis) a été élu 1er maire de la ville d'Ancenis-Saint-Géréon[25].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2019 En cours Jean-Michel Tobie UDF puis MoDem puis UDI puis LREM médecin, conseiller général (2004-2015)
Président de la Communauté de Communes

Conseil municipalModifier

Jusqu'aux prochaines élections municipales de 2020, le conseil municipal de la nouvelle commune est constitué de tous les conseillers municipaux issus des conseils des anciennes communes.

A l'issue du 1er conseil municipal, 13 adjoints ont été nommés.

Communes fondatricesModifier

Le chef-lieu de la nouvelle commune est fixé à Ancenis[1].

Liste des communes fondatrices d'Ancenis-Saint-Géréon
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Ancenis
(siège)
44003 CC du pays d'Ancenis 20,07 7 656 (2016) 381   
Saint-Géréon 44160 CC du pays d'Ancenis 7,51 2 939 (2016) 391   

L'arrêté préfectoral du 26 septembre 2018 portant création de la commune nouvelle d'Ancenis-Saint-Géréon ne l'ayant pas prévu conformément au souhait des deux conseils municipaux, les anciennes communes d'Ancenis et de Saint-Géréon ne jouissent pas de la qualité de communes déléguées[1],[26].

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

  • Simon Berryer alias Sim (1927-2009), chanteur, humoriste, écrivain et animateur ayant vécu une partie de sa jeunesse à Ancenis entre 1942 et 1946 alors que ses parents tenaient le cinéma L'Eden[27].
  • Anne Libault de la Chevasnerie (1888-1976) première femme maire de la commune de Saint-Géréon de 1947 à 1953[28].

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Mairie d'Ancenis - Commune Nouvelle

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Cette partie du territoire de la commune est située en rive gauche de la Loire ce qui implique une frontière terrestre limitrophe de la commune d'Orée-d'Anjou en Maine-et-Loire.

RéférencesModifier

  1. a b c et d Préfecture de Loire-Atlantique, « Recueil des actes administratifs de Loire-Atlantique », sur loire-atlantique.gouv.fr, (consulté le 6 octobre 2018)
  2. DREAL des Pays de la Loire, « Analyse détaillé sur 9 pôles : Ancenis » [PDF], sur pays-de-la-loire.developpement-durable.gouv.fr (consulté le 6 octobre 2018), p. 42
  3. SAGE Estuaire de la Loire, « Restauration de la zone humide et du cours d’eau de la Davrays : Avis bureau » [PDF]
  4. Daniel Hardy, Histoire de Saint-Géréon, à compte d'auteur, , 164 p. (ISBN 9378-2-7466-6452-4 (édité erroné)), p. 87
  5. « Climat de la Loire-atlantique », sur climat.meteofrance.com
  6. a et b infobretagne.com, « Étymologie et Histoire de Ancenis »
  7. http://www.ancenis.fr/Histoire-de-la-ville.html
  8. Roberte Jourdon dans le quotidien Ouest France le 29/09/2013, « Bertrand Boquien fait revivre le port d'Ancenis »
  9. http://www.irht.cnrs.fr/fr/publications/rigord-histoire-de-philippe-auguste
  10. Mémoire sur la langue celtique, contenant l'histoire de cette langue et un dictionnaire des termes qui la composent (Besançon, 1754), p. 123
  11. lien : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1234615
  12. « ChubEndret — Motier d non d'endret », Chubri (consulté en 9 décember 2016)
  13. « Villes bretonnes, noms gallo », geobreizh.com (consulté le 18 mars 2013)
  14. http://www.geobreizh.bzh/geobreizh/fra/villes-fiche.asp?insee_ville=44003
  15. « Saint-Géréon », sur infobretagne.com
  16. a et b Office Public de la Langue Bretonne, « Kerofis »
  17. « Villes bretonnes, noms gallo », Geobreizh (consulté le 10 avril 2014)
  18. « ChubEndret — Motier d non d'endret », Chubri (consulté le 8 juillet 2019).
  19. Ouest France, « Commune nouvelle Ancenis-Saint-Géréon : quel vote lundi ? », sur ouestfrance.fr, (consulté le 6 octobre 2018)
  20. a et b Ouest France, « Ancenis et Saint-Géréon : oui et non à la fusion », sur ouestfrance.fr, (consulté le 6 octobre 2018)
  21. Ouest France, « Projet de fusion Ancenis-Saint-Géréon : « Déficit démocratique » ? », sur ouestfrance.fr, (consulté le 6 octobre 2018)
  22. Bertrand Guillot, « Projet de fusion : les neuf élus démissionnent », sur ouestfrance.fr, (consulté le 6 octobre 2018)
  23. Bertrand Thouault, « Saint-Géréon. Le oui des élus à la commune nouvelle », sur ouestfrance.fr, (consulté le 6 octobre 2018)
  24. Préfecture de Loire-Atlantique, « « Ancenis-Saint-Géréon » : une 8ème commune nouvelle en Loire-Atlantique »
  25. « Ancenis-Saint-Géréon. Jean-Michel Tobie élu maire de la commune nouvelle », sur ouest-france.fr,
  26. Ville d'Ancenis, « Ancenis – Saint-Géréon : le « oui » des conseils municipaux », sur ancenis.fr
  27. « Histoire du Cinéma Eden », sur http://cineeden.com (consulté le 14 octobre 2018)
  28. Daniel Hardy, Histoire de Saint-Géréon : à travers les hameaux, villages et anciens quartiers, à compte d'auteur, , 164 p. (ISBN 9378-2-7466-6452-4 (édité erroné)), p. 60